Menu
A+ A A-

Le pétrole monte un peu, le marché surveille l'Irak

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, alors que les champs pétroliers du sud de l'Irak ne sont pour l'instant pas affectés par les combats entre l'armée et les jihadistes.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 112,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 34 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet gagnait 15 cents, à 107,06 dollars.

Les prix (du pétrole) ont réussi à clôturer vendredi au-dessus du pic atteint jeudi mais se consolidaient à des niveaux inférieurs (lundi) matin, les inquiétudes d'une interruption significative de l'offre semblant pour l'instant exagérées, indiquait Kash Kamal, analyste chez Sucden.

Les investisseurs vont rester très attentifs à tout nouveau développement mais avec la concentration des combats dans le nord et l'ouest du pays, les champs pétroliers dans le sud, qui représentent la majorité de la production, restent intacts, ajoutait-il.

Les jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont conquis en trois jours la semaine dernière de vastes territoires, dont la deuxième ville d'Irak, Mossoul, et s'approchaient dangereusement de Bagdad. Mais le gouvernement a assuré durant le week-end que l'armée avait repris l'initiative, reprenant notamment aux insurgés deux villes proches de la capitale.

Ainsi, la production pétrolière dans le sud du pays est toujours en sécurité, indiquaient les experts de Commerzbank, rappelant que 90% des 2,5 millions de barils par jour (mb/j) exportés par l'Irak partent de cette zone.

Selon eux, le Brent devrait perdre une bonne partie de sa récente hausse, parce que le groupe EIIL ne devrait pas réussir à gêner les livraisons irakiennes de pétrole. La référence européenne du brut est montée vendredi jusqu'à un plus haut en neuf mois, à 114,69 dollars le baril.

Toutefois, le risque d'une guerre civile dans le deuxième producteur de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) justifie une prime de risque étant donné que la croissance de la production pétrolière irakienne pourrait ne pas se matiéraliser en raison du manque de sécurité et d'une réticence à investir en conséquence, jugeaient les économistes de Commerzbank.

L'Irak ambitionne d'atteindre une production de 8,4 mb/j après 2018, a indiqué le ministre irakien du Pétrole Abdel Karim al-Luyabi la semaine dernière à Vienne, un objectif jugé trop ambitieux par beaucoup d'observateurs.

Le mois dernier, le pays a produit 3,33 mb/j, selon des sources secondaires citées par l'Opep, dont ce pays est le deuxième pays producteur derrière l'Arabie saoudite.







Commenter Le pétrole monte un peu, le marché surveille l'Irak


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    vendredi 21 décembre 2018

    Le géant pétrolier Total condamné à Paris à 500.000 euros d…

    Paris: Le géant pétrolier Total été condamné vendredi à Paris à 500.000 euros d'amende pour "corruption d'agent public étranger" en marge de...

    vendredi 16 novembre 2018

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    jeudi 01 novembre 2018

    Irak: 8,55 milliards de dollars de recettes pétrolières, pre…

    Bagdad: Les recettes pétrolières de l'Irak ont atteint en octobre 8,55 milliards de dollars (7,52 milliards d'euros), soit presque le double par...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite