Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, soutenu par les perturbations de production en Norvège

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient nettement jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par la perspective d'une perturbation prolongée de la production de brut en Norvège, dans un marché guettant par ailleurs une décision de la Banque centrale européenne (BCE).

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 101,57 dollars, en hausse de 1,80 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 68 cents à 88,34 dollars.

"La solidité du cours du Brent reflète (...) la poursuite de la grève en Norvège qui pèse à la fois sur la production et les acheminements du brut" de la mer du Nord, soulignait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

La compagnie Statoil a annoncé jeudi se préparer à arrêter sa production pétrolière sur le plateau continental norvégien lundi 9 juillet à minuit.

Cette décision suit l'annonce par l'organisation patronale du secteur d'un "lock-out", c'est-à-dire une interruption, de l'activité pétrolière de ses membres en mer du Nord, dans une tentative de résolution d'une grève entamée le 24 juin par quelque 700 employés du secteur pétrolier norvégien sur deux champs de la mer du Nord.

Ce "lock-out" entraînera selon Statoil une perte de production de 1,2 million de barils de brut par jour, soit 60% de la production d'or noir du pays, huitième exportateur mondial.

"Cette annonce traduit l'absence probable de résolution de cette grève à court terme et devrait maintenir la pression sur les prix", observait M. Pollard.

De plus, "les opérateurs tournent leur attention vers la Banque d'Angleterre (BoE) et la Banque centrale européenne (BCE)", susceptibles d'annoncer de nouvelles mesures d'assouplissement de leur politique monétaire, soulignaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

La Banque centrale européenne (BCE) pourrait ainsi annoncer l'abaissement de son principal taux directeur, et les opérateurs s'interrogent sur de possibles mesures de soutien à l'économie par la Réserve fédérale américaine (Fed) à la fin du mois.

Ces mesures d'assouplissement monétaire sont susceptibles d'alimenter en liquidités les marchés et ainsi stimuler les investissements dans les matières premières.

Les investisseurs seront par ailleurs attentifs jeudi à la publication du rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 1,4 million de barils des stocks de brut sur la semaine achevée le 29 juin, ainsi que d'une hausse de 500'000 barils des réserves d'essence et d'une augmentation de 300'000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

cha



(AWP / 05.07.2012 13h00)


Le pétrole en Norvège


mercredi 16 mai 2018

Norvège: la production de pétrole recule en avril

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a déjoué les projections officielles en avril avec un...

mercredi 16 mai 2018

Statoil devient officiellement Equinor

Oslo: La plus grosse compagnie pétrolière norvégienne Statoil est officiellement devenue Equinor mercredi, un changement de nom censé refléter sa diversification dans...

jeudi 19 avril 2018

Norvège: la production de pétrole recule en mars

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a reculé en mars à cause de problèmes techniques...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 25 mai 2018 à 21:37

Le pétrole chute, Ryad et Moscou semblent prêts à augmenter …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont lourdement chuté vendredi à New York et Londres alors que l'Arabie saoudite et son...

vendredi 25 mai 2018 à 16:20

Le pétrole chute, Ryad juge une augmentation de la productio…

Londres: Les cours du pétrole perdaient près de deux dollars vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite et son allié...

vendredi 25 mai 2018 à 13:06

Ryad et Moscou envisagent une hausse de production de pétrol…

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont jugé possible...

vendredi 25 mai 2018 à 12:24

Le pétrole baisse, Russie et Arabie saoudite discutent d'une…

Londres: Les prix du pétrole reculaient nettement vendredi en cours d'échanges européens alors que la Russie et l'Arabie saoudite envisagent désormais d'augmenter...

vendredi 25 mai 2018 à 06:22

Le pétrole continue de reculer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de baisser vendredi en Asie, du fait de la hausse des stocks de brut américain et...

jeudi 24 mai 2018 à 21:32

Le pétrole recule face à une possible remontée de la product…

NYC/Cours de clôture: Les cours du brut ont reculé jeudi alors que se raffermit l'hypothèse d'un assouplissement de l'accord forçant les membres...

jeudi 24 mai 2018 à 16:52

Réduction du prix du diesel: Petrobras chute de 10% en Bours…

Sao paulo: Les actions du Brésilien Petrobras chutaient jeudi matin de plus de 10% à la Bourse de Sao Paulo, au lendemain...

jeudi 24 mai 2018 à 16:13

Le pétrole accentue ses pertes avec l'aversion au risque des…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés délaissaient les actifs les plus risqués après...

jeudi 24 mai 2018 à 12:19

Le pétrole plombé par la hausse inattendue des réserves amér…

Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés digéraient la hausse hebdomadaire inattendue des réserves...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite