Menu
A+ A A-

🛢️ Pétrole : une nouvelle coupe drastique qui profite à la Russie

Production de pétroleLondres: La décision surprise dimanche de certains membres de l'Opep+ de réduire drastiquement leur production de pétrole, provoquant lundi une flambée des cours, est une aubaine pour Moscou et une nouvelle preuve de la solidité du couple russo-saoudien.



Pourquoi une telle décision ?


La mesure a été prise par huit membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (OPEP+), pour plus d'un million de barils par jour au total.

Contrairement aux coupes mises en oeuvre face à la pandémie de Covid-19, ils ont préféré agir sans passer par le cadre formel de l'alliance qui nécessite l'accord de chacun, à savoir des 13 pays de l'OPEP et de leurs 10 partenaires.

"Nous assistons à l'émergence d'un groupe OPEP+ agile, capable et désireux de prendre les devants", estime Bjarne Schieldrop, analyste de la banque SEB.

L'OPEP, créée en 1960 et siégeant à Vienne, vise à "coordonner les politiques pétrolières" de ses membres pour assurer "des prix équitables et stables aux producteurs". Elle a formé en 2016 l'OPEP+ en incluant de nouveaux alliés, dont la Russie et Oman.

C'est justement cet argument de "la stabilité" qui a été invoqué lundi par l'alliance, alors que les prix du pétrole ont fortement souffert de la récente crise bancaire aux États-Unis et en Europe.

Les craintes de récession mondiale ont resurgi et les investisseurs ont délaissé les actifs à risque, comme les matières premières, plus volatils, au profit des valeurs refuges.

Pour Stephen Innes, analyste chez SPI Asset Management, "l'OPEP+ a décidé de tracer une ligne rouge à 80 dollars le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. (pétrole de la mer du Nord, NDLR) pour des intérêts économiques égoïstes, au grand dam des dirigeants mondiaux".



🇷🇺 En quoi conforte-t-elle Moscou ?


La perspective de franches coupes a aussitôt fait remonter les cours, d'autant plus qu'elle s'inscrit dans un contexte de forte demande avec la réouverture économique de la Chine, premier importateur mondial de pétrole brut.

Ce regain profite particulièrement à la Russie qui "a besoin de pétrole pour financer sa coûteuse guerre en Ukraine", rappelle M. Schieldrop.

Moscou a, en effet, été la cible de nombreuses sanctions occidentales en réaction à son invasion de l'Ukraine, dont le but était précisément de réduire la manne financière de l'or noir.

Pour l'expert de SEB, la décision confirme ainsi que "la Russie est toujours une partie intégrante et importante" du groupe OPEP+.

Et elle fortifie encore le couple russo-saoudien, que la guerre n'a pas ébranlé. Au contraire, notent les experts, qui observent ce solide front commun face aux turbulences de ces derniers mois.

D'autant que désormais les deux poids lourds de l'alliance sont sur un pied d'égalité: en abaissant nettement sa production, l'Arabie saoudite se rapproche du volume moindre écoulé par la Russie sous l'effet des sanctions.



🇺🇸 Pourquoi c'est un revers pour Washington ?


Les États-Unis avaient déjà mal pris la précédente réduction annoncée en octobre. C'est là "une nouvelle provocation pour les pays consommateurs, qui sont à la peine du fait de taux d'intérêt élevés et d'une forte inflation", ont réagi les analystes de DNB.

Si l'OPEP+ est née en réaction aux défis posés par la concurrence américaine, elle n'a désormais plus peur du pétrole de schiste produit aux États-Unis, dont la croissance s'essouffle.

L'organisation, qui domine le marché avec 60% des exportations d'or noir à son compteur, "a un pouvoir significatif pour fixer les prix" comparé à la situation d'il y a quelques années, selon M. Innes.

Sur le plan diplomatique aussi, "l'Arabie saoudite ne craint pas les États-Unis", qui entretiennent des relations complexes avec Ryad et ont perdu de leur influence dans la région, note Neil Wilson, analyste de Finalto.

"Nous assistons à l'avènement d'une nouvelle ère", dit-il, comme en témoigne le récent rapprochement entre l'Iran et l'Arabie saoudite sous les auspices de la Chine.
"Les Saoudiens font ce qu'ils ont à faire et la Maison-Blanche n'a visiblement pas son mot à dire" résume-t-il.


Commenter 🛢️ Pétrole : une nouvelle coupe drastique qui profite à la Russie



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    vendredi 24 mai 2024

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    jeudi 11 avril 2024

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    samedi 11 mai 2024

    Pétrole: l'Irak espère dépasser les 160 milliards de barils …

    Bagdad: L'Irak espère augmenter ses réserves pétrolières à plus de 160 milliards de barils, a déclaré samedi le ministre du Pétrole, Hayan...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    mercredi 31 janvier 2024

    Pétrole: le Qatar octroie 6 milliards de dollars de contrats

    Doha: La compagnie nationale du Qatar, QatarEnergy, a annoncé mercredi avoir octroyé des contrats d'une valeur de plus 6 milliards de dollars...

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mercredi 10 avril 2024

    Totalenergies: plainte pour complicité de crimes de guerre e…

    Paris: Un front judiciaire refermé, au moins temporairement, pour Totalenergies: la justice française a déclaré irrecevable, pour des raisons de procédure, une...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite