Menu
A+ A A-

USA: puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, manne à double tranchant

cours du petroleNew York: Un recours aux réserves stratégiques de pétrole est de plus en plus évoqué aux Etats-Unis pour faire baisser les cours du brut alors que Joe Biden est sur la défensive avec l'accélération de l'inflation, tirée par la hausse des prix énergétiques.
Mais à l'heure des promesses sur la lutte contre le changement climatique, la Maison Blanche soupèse encore l'opportunité de se servir de cette prérogative rarement utilisée et dont l'impact sur le coût des carburants à la pompe ne serait que provisoire.

Réserves: combien et où ?

Les réserves stratégiques américaines de pétrole ont été créées en 1975 pour contrecarrer les chocs pétroliers. Enfouies dans d'immenses cavernes de sel allant jusqu'à 800 mètres de profondeur le long de la côte du Golfe du Mexique, ces réserves peuvent emmagasiner jusqu'à 714 millions de barils d'or noir.

Actuellement, le niveau des stocks se situe à 609 millions de barils, selon le département américain de l'énergie, soit l'équivalent assez limité de six mois de consommation de brut aux États-Unis.

Une soixantaine de réservoirs forés dans une strate de sel sont répartis sur quatre sites hautement surveillés, en Louisiane et au Texas. Ils contiennent ces réserves qui représentent la plus grande manne d'urgence de brut au monde, affirme le ministère.

Il faut un délai d'une douzaine de jours après la décision du président pour que le pétrole tiré de ces cuves connectées à de multiples réseaux de pipelines soit raffiné ou vendu sur le marché. Ce pétrole brut peut être utilisé pour la demande intérieure mais aussi être exporté.

Les précédents: guerres du Golfe et ouragans

La loi laisse au président américain la prérogative de puiser jusqu'à 30 millions de barils sur 60 jours ou plus "en cas de graves interruptions d'approvisionnement en énergie".

En 1991, George H. W Bush avait ordonné le tirage de quelque 17 millions de barils pendant la première guerre du Golfe.

En 2005, c'est George W. Bush fils qui avait fait prélever dans ces réserves 11 millions de barils après le passage de l'ouragan Katrina qui avait dévasté la Louisiane et ses structures pétrolières.

En 2011, Barack Obama avait libéré pour 30 millions de barils afin de suppléer aux interruptions de livraison de Libye.

A l'inverse, en 2001, juste après les attentats du 11 septembre, le président Bush avait au contraire ordonné par précaution un remplissage des cuves jusqu'à la garde.

Déverser des réserves d'or noir sur le marché pour faire baisser les prix du brut risque de n'avoir qu'un effet limité et de courte durée, estime John Kilduff, analyste du marché pétrolier pour la firme de conseil en investissement Again Capital.

"Pour être efficace, il faut que le montant des réserves utilisé soit important et qu'il y ait un effort coordonné" avec d'autres pays, souligne-t-il.


Un dilemme à l'heure du changement climatique

A l'heure des discours sur la nécessité de réduire les émissions dégagées par les énergies fossiles, piocher abondamment dans les réserves de brut risque de soulever des critiques.

"Ce serait contreproductif en terme d'image par rapport au changement climatique", soulignait récemment un éditorial du Washington Post. "C'est certainement une contradiction" pour le gouvernement, relevait aussi John Kilduff.

"Les vrais champions de la lutte contre le changement climatique sont favorables au contraire à des prix du pétrole élevés pour permettre aux énergies renouvelables d'être plus compétitives", poursuit l'analyste.

Mais pour le président américain, l'inflation --soudain au plus haut depuis trois décennies à 6,2% sur un an et considérablement tirée par celle des prix de l'énergie--, pourrait s'avérer un poison politique. Lutter contre l'augmentation des prix devient un impératif.

"Ces hausses font mal à la cote de popularité du président", rappelle M. Kilduff.

Le prix moyen du gallon d'essence (3,78 litres) à la pompe a grimpé à 3,41 dollars contre 2,12 dollars il y a un an, selon l'association d'automobilistes AAA.

Ce niveau, encore acceptable pour l'automobiliste américain, devient problématique à partir de 4 dollars le gallon, selon les experts.

"C'est un point de rupture, parce qu'on commence alors à débourser 100 dollars pour faire le plein de son SUV. Cela capte l'attention de l'automobiliste et mine la confiance des consommateurs et ralentit l'économie", avertit John Kilduff, rappelant que toutes les récessions aux États-Unis ont été précédées par un bond des prix du pétrole.

(c) AFP

Commenter USA: puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, manne à double tranchant


    Les Réserves de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur les réserves de pétrole

    mercredi 24 novembre 2021

    Le PM japonais confirme l'utilisation des réserves de pétrol…

    Tokyo: Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a déclaré mercredi que son gouvernement allait permettre l'utilisation de certaines réserves de pétrole, en...

    mardi 23 novembre 2021

    Réserves stratégiques de pétrole: impact symbolique mais lim…

    Washington: Les marchés du pétrole se sont montrés dubitatifs mardi sur la force et la durée de l'impact qu'aura, sur les prix...

    mardi 23 novembre 2021

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rar…

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient...

    mardi 23 novembre 2021

    Initiative inédite des USA et d'autres pays pour baisser les…

    Washington: Les Etats-Unis et d'autres pays, dans une initiative coordonnée présentée comme inédite par les Américains, vont utiliser leurs réserves stratégiques de...

    mardi 23 novembre 2021

    Washington va annoncer ce mardi un recours à sa réserve stra…

    Washington: Le département américain de l'Energie devrait annoncer ce mardi un recours à la réserve pétrolière stratégique (SPR) américaine, en coordination avec...

    samedi 20 novembre 2021

    Le Japon envisage de puiser dans ses réserves de pétrole

    Tokyo: Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a déclaré samedi que son gouvernement envisageait de puiser dans les réserves de pétrole en...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    jeudi 02 décembre 2021

    L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudi…

    New York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en...

    mardi 23 novembre 2021

    Réserves stratégiques de pétrole: impact symbolique mais lim…

    Washington: Les marchés du pétrole se sont montrés dubitatifs mardi sur la force et la durée de l'impact qu'aura, sur les prix...

    mardi 23 novembre 2021

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rar…

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 06 décembre 2021 à 21:06

    Moins crispé par Omicron, le pétrole rebondit, aidé par les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu une nouvelle forte variation lundi, à la hausse cette fois, profitant d'une moindre...

    lundi 06 décembre 2021 à 12:16

    Le pétrole profite d'une augmentation des tarifs de Saudi Ar…

    Londres: Les prix du pétrole abordaient la semaine en hausse lundi, soutenus par l'augmentation dimanche de ses tarifs par le géant saoudien...

    vendredi 03 décembre 2021 à 22:02

    le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très vo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ et...

    vendredi 03 décembre 2021 à 12:02

    Le pétrole poursuit sur sa lancée au lendemain de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ qui les a vus reconduire...

    vendredi 03 décembre 2021 à 08:51

    Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au large d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland...

    jeudi 02 décembre 2021 à 22:04

    Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont eu droit à un tour de montagnes russes jeudi: en hausse en amont de...

    jeudi 02 décembre 2021 à 20:06

    L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudi…

    New York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en...

    jeudi 02 décembre 2021 à 17:50

    Le pétrole digère la décision de l'Opep+ et repart de l'avan…

    Londres: Les cours du brut avaient le droit à un tour de montagnes russes jeudi : en hausse en amont de la...

    jeudi 02 décembre 2021 à 16:23

    L'Opep+ continue d'ouvrir les vannes malgré la menace Omicro…

    Londres: Les treize producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ ont décidé jeudi...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite

    📈 En octobre 2021, le prix du pétrole accélère

    Le lundi 22 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2021, le prix du pétrole en euros accélère nettement (+13,8 % après +5,2 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) rebondissent (+3,3 %, après −1,6 %) autant du fait des matières premières alimentaires (+2,5 % après −1,1 %) que des matières premières industrielles (+4,5 % après −2,4 %). Le prix du pétrole accélère En octobre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) est en nette hausse (+12,1 % après +5,1 %), s’établissant en moyenne à 83,5 $. En euros, l'accélération du...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite