Menu
A+ A A-

USA: puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, manne à double tranchant

cours du petroleNew York: Un recours aux réserves stratégiques de pétrole est de plus en plus évoqué aux Etats-Unis pour faire baisser les cours du brut alors que Joe Biden est sur la défensive avec l'accélération de l'inflation, tirée par la hausse des prix énergétiques.
Mais à l'heure des promesses sur la lutte contre le changement climatique, la Maison Blanche soupèse encore l'opportunité de se servir de cette prérogative rarement utilisée et dont l'impact sur le coût des carburants à la pompe ne serait que provisoire.

Réserves: combien et où ?

Les réserves stratégiques américaines de pétrole ont été créées en 1975 pour contrecarrer les chocs pétroliers. Enfouies dans d'immenses cavernes de sel allant jusqu'à 800 mètres de profondeur le long de la côte du Golfe du Mexique, ces réserves peuvent emmagasiner jusqu'à 714 millions de barils d'or noir.

Actuellement, le niveau des stocks se situe à 609 millions de barils, selon le département américain de l'énergie, soit l'équivalent assez limité de six mois de consommation de brut aux États-Unis.

Une soixantaine de réservoirs forés dans une strate de sel sont répartis sur quatre sites hautement surveillés, en Louisiane et au Texas. Ils contiennent ces réserves qui représentent la plus grande manne d'urgence de brut au monde, affirme le ministère.

Il faut un délai d'une douzaine de jours après la décision du président pour que le pétrole tiré de ces cuves connectées à de multiples réseaux de pipelines soit raffiné ou vendu sur le marché. Ce pétrole brut peut être utilisé pour la demande intérieure mais aussi être exporté.

Les précédents: guerres du Golfe et ouragans

La loi laisse au président américain la prérogative de puiser jusqu'à 30 millions de barils sur 60 jours ou plus "en cas de graves interruptions d'approvisionnement en énergie".

En 1991, George H. W Bush avait ordonné le tirage de quelque 17 millions de barils pendant la première guerre du Golfe.

En 2005, c'est George W. Bush fils qui avait fait prélever dans ces réserves 11 millions de barils après le passage de l'ouragan Katrina qui avait dévasté la Louisiane et ses structures pétrolières.

En 2011, Barack Obama avait libéré pour 30 millions de barils afin de suppléer aux interruptions de livraison de Libye.

A l'inverse, en 2001, juste après les attentats du 11 septembre, le président Bush avait au contraire ordonné par précaution un remplissage des cuves jusqu'à la garde.

Déverser des réserves d'or noir sur le marché pour faire baisser les prix du brut risque de n'avoir qu'un effet limité et de courte durée, estime John Kilduff, analyste du marché pétrolier pour la firme de conseil en investissement Again Capital.

"Pour être efficace, il faut que le montant des réserves utilisé soit important et qu'il y ait un effort coordonné" avec d'autres pays, souligne-t-il.


Un dilemme à l'heure du changement climatique

A l'heure des discours sur la nécessité de réduire les émissions dégagées par les énergies fossiles, piocher abondamment dans les réserves de brut risque de soulever des critiques.

"Ce serait contreproductif en terme d'image par rapport au changement climatique", soulignait récemment un éditorial du Washington Post. "C'est certainement une contradiction" pour le gouvernement, relevait aussi John Kilduff.

"Les vrais champions de la lutte contre le changement climatique sont favorables au contraire à des prix du pétrole élevés pour permettre aux énergies renouvelables d'être plus compétitives", poursuit l'analyste.

Mais pour le président américain, l'inflation --soudain au plus haut depuis trois décennies à 6,2% sur un an et considérablement tirée par celle des prix de l'énergie--, pourrait s'avérer un poison politique. Lutter contre l'augmentation des prix devient un impératif.

"Ces hausses font mal à la cote de popularité du président", rappelle M. Kilduff.

Le prix moyen du gallon d'essence (3,78 litres) à la pompe a grimpé à 3,41 dollars contre 2,12 dollars il y a un an, selon l'association d'automobilistes AAA.

Ce niveau, encore acceptable pour l'automobiliste américain, devient problématique à partir de 4 dollars le gallon, selon les experts.

"C'est un point de rupture, parce qu'on commence alors à débourser 100 dollars pour faire le plein de son SUV. Cela capte l'attention de l'automobiliste et mine la confiance des consommateurs et ralentit l'économie", avertit John Kilduff, rappelant que toutes les récessions aux États-Unis ont été précédées par un bond des prix du pétrole.

(c) AFP

Commenter USA: puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, manne à double tranchant


    Les Réserves de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur les réserves de pétrole

    jeudi 19 mai 2022

    La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter du p…

    Moscou: La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter des fournitures supplémentaires de pétrole afin d'ajouter à ses stocks stratégiques...

    lundi 09 mai 2022

    Biden a mis sur la touche les partenaires énergétiques mondi…

    Washington: En mars, les États-Unis ont annoncé un déblocage record de leurs réserves d'urgence de pétrole brut sans consulter leurs partenaires de...

    vendredi 08 avril 2022

    L'AIE va libérer 120 millions de barils sur une période de s…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé jeudi les contributions des pays membres à la deuxième action collective visant à libérer...

    mercredi 06 avril 2022

    Les pays riches vont puiser 120 millions de barils dans leur…

    Paris: Les pays développés membres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) vont puiser 120 millions de barils de pétrole supplémentaires dans leurs...

    vendredi 01 avril 2022

    Biden assure que plus de 30 pays vont puiser dans leurs rése…

    Washington: Le président américain Joe Biden a assuré vendredi que "plus de 30 pays" allaient suivre les Etats-Unis et puiser dans leurs...

    jeudi 31 mars 2022

    Washington va puiser comme jamais avant dans ses réserves st…

    Washington: Le président américain Joe Biden, confronté à une inflation record minant sa popularité, va puiser comme jamais dans les immenses réserves...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mardi 10 mai 2022

    Les États-Unis ont demandé à la société brésilienne Petrobra…

    Rio de Janeiro: En mars, des responsables du gouvernement américain ont demandé à la compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras si elle pouvait...

    lundi 09 mai 2022

    Biden a mis sur la touche les partenaires énergétiques mondi…

    Washington: En mars, les États-Unis ont annoncé un déblocage record de leurs réserves d'urgence de pétrole brut sans consulter leurs partenaires de...

    jeudi 21 avril 2022

    Hydrocarbures russe: Janet Yellen inquiète des répercussions…

    Washington: Une interdiction par l'Europe des importations de gaz et pétrole russes risque de faire flamber les prix de l'énergie dans le...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 mai 2022 à 22:20

    Le pétrole au plus haut depuis deux mois, achats de couvertu…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau progressé vendredi à la faveur d'achats de couverture avant un long week-end...

    vendredi 27 mai 2022 à 13:55

    Le Brent pourrait dépasser 150$ le baril si l'offre de pétro…

    Charlotte: Le baril de Brent de mer du Nord pourrait dépasser les 150 dollars en cas de forte diminution des exportations du...

    vendredi 27 mai 2022 à 11:58

    Le pétrole profite du début de la saison des déplacements au…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi, le marché se réjouissant des perspectives de forte demande avec le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 21:52

    Le pétrole bondit, le marché craint l'été et les grands dépl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi jeudi, à quelques heures d'un week-end férié qui va marquer le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite