Menu
A+ A A-

L'Arabie saoudite vise la neutralité carbone d'ici à 2060

prix du petrole RyadRyad: L'Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole brut au monde, vise la neutralité carbone d'ici 2060, a annoncé samedi le prince héritier Mohammed ben Salmane, à quelques jours avant le début de la COP 26 en Ecosse.
Le royaume saoudien, l'un des plus grands pollueurs au monde, a aussi fait savoir qu'il participerait aux efforts internationaux pour réduire les émissions mondiales de méthane (parmi les gaz à effet de serre les plus connus) de 30% d'ici à 2030.

Selon les Nations unies, plus de 130 pays se sont fixé ou envisagent de se fixer pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre à un niveau net de zéro d'ici à 2050, un objectif que l'ONU juge "impératif" pour préserver un climat vivable.

"J'annonce aujourd'hui l'objectif zéro émission de l'Arabie saoudite d'ici à 2060 grâce à une stratégie d'économie circulaire du carbone", qui vise à augmenter l'efficacité de l'utilisation des ressources et à diminuer l'impact sur l'environnement, a déclaré Mohammed ben Salmane dans une déclaration enregistrée au forum "Saudi Green Initiative" à Ryad.

"Je suis heureux de lancer des initiatives dans le secteur de l'énergie qui réduiront les émissions de carbone de 278 millions de tonnes par an d'ici 2030, soit plus du double de l'objectif précédemment annoncé d'une baisse annuelle de quelque 130 millions de tonnes", a indiqué le prince héritier.

Ces annonces interviennent au lendemain de celles du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, qui a affirmé que la situation climatique actuelle était "un aller simple vers un désastre" et souligné la nécessité d'"éviter un échec" lors de la conférence internationale sur le Climat à Glasgow, en Ecosse.

La COP 26, qui se tiendra du 31 octobre au 12 novembre, est considérée comme un moment crucial pour déterminer les objectifs de réduction mondiale des émissions carbone et lutter contre le réchauffement climatique.

En mars, Ryad avait dévoilé une vaste campagne pour réduire ses émissions, notamment un plan visant à planter des milliards d'arbres au cours des prochaines décennies.

L'Arabie saoudite est un pays relativement important pour le carbone car il émet de l'ordre de 600 millions de tonnes de CO2 par an, davantage que la France mais un peu moins que l'Allemagne (800 millions de tonnes). L'objectif que s'est fixé Ryad pour 2060 est plus lointain que celui de dizaines d'autres pays à 2050, du moins sur le papier.


"De nouvelles zones protégées"

Cheville ouvrière de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), l'Arabie saoudite ambitionne par ailleurs de produire la moitié de son énergie à partir d'énergies renouvelables d'ici 2030, selon les déclarations de l'époque du prince Mohammed ben Salmane.

Samedi, le prince héritier a affirmé que son pays comptait planter dans un premier temps plus de 450 millions d'arbres et remettre en état quelque huit millions d'hectares de terres dégradées.

L'Arabie saoudite s'engage par ailleurs à créer de "nouvelles zones protégées et faire en sorte que ces zones représenteraient 20% de la totalité de son territoire", a affirmé Mohammed ben Salmane, ajoutant que le coût de ces investissements était évalué à plus de 700 milliards de riyals (environ 160 milliards d'euros).

L'Arabie saoudite utilise actuellement du pétrole et du gaz naturel pour répondre à sa propre demande d'électricité, qui croît rapidement, et pour dessaler son eau, ce qui nécessite quotidiennement d'énormes quantités de pétrole.

Au même moment, le géant de l'énergie Saudi Aramco fait l'objet d'un examen minutieux de la part des investisseurs sur ses émissions.

En janvier, Bloomberg avait rapporté que la compagnie pétrolière avait omis d'inclure dans ses rapports des données sur les émissions générées par plusieurs de ses raffineries et usines pétrochimiques.

Si ces données étaient comptabilisées, toujours selon Bloomberg, le bilan carbone de la compagnie pourrait doubler, ajoutant ainsi l'équivalent de quelque 55 millions de tonnes métriques de dioxide de carbone à son décompte annuel, soit la proportion d'émissions générées par le Portugal.

(c) AFP

Commenter L'Arabie saoudite vise la neutralité carbone d'ici à 2060


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 16 mai 2022

    L'Arabie saoudite veut dépasser les 13 millions de barils pa…

    Manama: L'Arabie saoudite prévoit d'augmenter sa capacité de production quotidienne de pétrole de plus d'un million de barils pour dépasser les 13...

    dimanche 15 mai 2022

    Saudi Aramco annonce un bénéfice net en hausse de 82% au 1T

    Ryad: Saudi Aramco a annoncé dimanche un bond de 82% de son bénéfice au premier trimestre, porté par la flambée des cours...

    mercredi 11 mai 2022

    Saudi Aramco détrône Apple en tête des plus grosses capitali…

    New York: Le groupe pétrolier Saudi Aramco a détrôné Apple du rang de première capitalisation boursière mondiale mercredi, alors que les titres...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 mai 2022 à 22:20

    Le pétrole au plus haut depuis deux mois, achats de couvertu…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau progressé vendredi à la faveur d'achats de couverture avant un long week-end...

    vendredi 27 mai 2022 à 13:55

    Le Brent pourrait dépasser 150$ le baril si l'offre de pétro…

    Charlotte: Le baril de Brent de mer du Nord pourrait dépasser les 150 dollars en cas de forte diminution des exportations du...

    vendredi 27 mai 2022 à 11:58

    Le pétrole profite du début de la saison des déplacements au…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi, le marché se réjouissant des perspectives de forte demande avec le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 21:52

    Le pétrole bondit, le marché craint l'été et les grands dépl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi jeudi, à quelques heures d'un week-end férié qui va marquer le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite