Menu
A+ A A-

Les Etats-Unis bientôt exportateurs nets de pétrole

prix du petrole ParisParis: Les Etats-Unis vont continuer à pomper toujours plus d'or noir, jusqu'à devenir exportateurs nets de pétrole dès 2021 et talonner l'Arabie saoudite sur les marchés mondiaux, prévoit lundi l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport annuel prospectif sur le pétrole.
Cette évolution "va renforcer la sécurité sur le marché pétrolier mondial", en élargissant les choix de fournisseurs pour les pays consommateurs, en particulier en Asie, prévoit l'AIE dans ce rapport qui couvre la période 2019-2024.

La révolution des hydrocarbures de schiste aux États-Unis a fait de ce pays, traditionnellement importateur d'or noir, un des principaux producteurs de pétrole de la planète.

Cette nouvelle donne a bouleversé les marchés mondiaux du pétrole, causant une surabondance d'offre, ce qui a entraîné la chute des cours du brut à la mi-2014, une chute dont le secteur peine encore à se rétablir.

"C'est une époque extraordinaire pour l'industrie pétrolière, dans un contexte où la géopolitique devient un facteur plus important sur les marchés et où l'économie mondiale ralentit. Partout où l'on regarde, de nouveaux acteurs émergent et les certitudes passées s'évanouissent", a souligné Fatih Birol, directeur exécutif de l'AIE, cité dans un communiqué.

D'ici à 2024, les États-Unis vont ainsi encore alimenter 70% de la croissance mondiale des capacités de production de pétrole, avec 4 millions de barils par jour (mbj) supplémentaires, selon l'AIE. Globalement, les capacités de production vont croître de 5,9 mbj d'ici à 2024, malgré un recul attendu en Iran, du fait des sanctions américaines, et au Venezuela, touché par une crise politique et économique majeure.

Outre le géant américain, le Brésil et la Norvège devraient doper leurs exportations de brut durant les cinq prochaines années, contribuant à modifier "de manière extraordinaire" la géographie mondiale du pétrole, estime l'AIE, qui défend les intérêts des pays consommateurs.

Au total, la production issue des pays non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), va progresser de 6,1 mbj à 68,7 mbj en 2024.

En revanche, l'AIE table sur une baisse de la production du cartel entre 2019 et 2020, avant une croissance "modérée" jusqu'à 32 mbj en 2024.

Sur le front de la demande, pas de "pic" en vue selon l'agence, qui prévoit que la Chine et l'Inde totaliseront 44% de la croissance mondiale, attendue à +7,1 mbj sur la période, pour atteindre une consommation totale de 106,4 mbj en 2024, contre 99,2 mbj l'an dernier.

La consommation sera notamment tirée par la pétrochimie, avec 50 nouveaux projets qui devraient entrer en service d'ici à 2024, et le transport aérien, en particulier en Asie. A l'inverse, la croissance de la demande pour les carburants va ralentir pour atteindre un rythme inférieur à +1% par an.

(c) AFP

Commenter Les Etats-Unis bientôt exportateurs nets de pétrole


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    jeudi 22 septembre 2022

    Ne pas investir dans le pétrole et le gaz serait "le ch…

    New York: Couper les investissements dans les combustibles fossiles serait le chemin de l'enfer pour les États-Unis. C'est ce qu'a déclaré le...

    jeudi 08 septembre 2022

    🛢️USA: hausse inattendue des stocks de pétrole, baisse des r…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté brutalement la semaine dernière, selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

    mercredi 17 août 2022

    🛢️USA: forte chute inattendue des stocks de pétrole brut

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut américain, comme celles d'essence, ont fortement chuté la semaine dernière, surprenant...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 03 octobre 2022 à 18:28

    L'Opep+ se réunit sur fond de rumeurs de franches coupes

    Londres: L'Opep+, qui se réunit mercredi à Vienne, se prépare-t-elle à une réduction drastique de sa production de pétrole? A mesure que...

    lundi 03 octobre 2022 à 14:00

    ⛽️ Les prix des carburants repartent à la hausse

    Paris: Les prix des carburants routiers Français sont repartis à la hausse la semaine passée, après 4 semaines de baisse. Le 1er septembre dernier, une nouvelle...

    lundi 03 octobre 2022 à 12:30

    Le pétrole en hausse avant l'Opep+ qui se réunit à Vienne

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en forte hausse, dopés par l'Opep+, qui se réunira mercredi en présentiel pour la...

    samedi 01 octobre 2022 à 13:11

    L'Opep+ se réunit à Vienne pour la première fois depuis mars…

    Vienne: L'Opep+ se réunira mercredi physiquement à Vienne, siège du cartel des producteurs de pétrole, "pour la première fois depuis mars 2020...

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite