Menu
RSS
A+ A A-

Obama annonce le rejet du projet d'oléoduc Keystone XL entre Canada et USA

prix du petrole washingtonWashington: Après des années de tergiversations, le président américain Barack Obama a annoncé vendredi le rejet du projet controversé d'oléoduc Keystone XL reliant le Canada aux Etats-Unis.
Le département d'Etat a décidé que le projet Keystone XL n'était pas dans l'intérêt national des Etats-Unis. Je suis d'accord avec cette décision, a déclaré M. Obama depuis la Maison Blanche, soulignant notamment que le projet n'aurait pas eu d'impact significatif sur l'économie américaine.

L'oléoduc ne ferait pas baisser le prix du carburant pour les consommateurs américains, a poursuivi le président.

Transporter du pétrole brut plus sale jusque dans notre pays ne renforce pas la sécurité énergétique des Etats-Unis, a-t-il également souligné.

Washington étudiait la proposition du projet Keystone XL, présentée par le groupe TransCanada, depuis déjà plusieurs années.

Long de 1.900 kilomètres, dont 1.400 aux Etats-Unis, il visait à transporter le pétrole canadien des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'au centre des Etats-Unis, dans le Nebraska, d'où il pourrait rejoindre les raffineries américaines du golfe du Mexique.

Aucun dossier environnemental n'est plus emblématique du fossé idéologique qui existe aux Etats-Unis sur l'énergie et l'environnement.

Ce matin, j'ai pu m'entretenir avec le Premier ministre du Canada (Justin) Trudeau, qui a pris ses fonctions mercredi, a indiqué Barack Obama.

Justin Trudeau soutenait le projet de construction, mais est perçu comme étant plus sensible aux craintes des écologistes que son prédécesseur, Stephen Harper. Il avait dit qu'il s'emploierait à répondre aux inquiétudes des Etats-Unis.

Bien qu'il ait exprimé une certaine déception, compte tenu de la position du Canada là-dessus, nous avons parlé du fait que le sujet global de l'énergie et du changement climatique demandait une plus grande coordination entre les pays, a ajouté le président américain. Dans les prochaines semaines, de hauts responsables de mon équipe vont s'entretenir avec les leurs pour approfondir notre coordination.

L'Amérique est désormais un leader mondial à l'heure d'adopter des actions décisives pour combattre le changement climatique. Franchement, approuver le projet aurait entamé ce leadership mondial, a assuré le président américain, avant d'annoncer officiellement qu'il se rendrait à Paris pour participer à la conférence mondiale sur le climat (COP21), qui s'ouvre le 30 novembre pour deux semaines.

Dans trois semaines à partir d'aujourd'hui, j'attends avec impatience de rejoindre mes homologues du monde entier à Paris, où nous allons tous nous rassembler autour d'un cadre ambitieux pour protéger la seule planète que nous ayons, a dit Barack Obama.

Et si nous voulons prévenir les effets du changement climatique, le temps de l'action est maintenant, et pas plus tard ou un de ces jours, mais ici et maintenant.

Je suis optimiste sur ce que nous pouvons accomplir ensemble, a-t-il relevé.

jca-elc/elm/nas

TRANSCANADA



(c) AFP


Commenter Obama annonce le rejet du projet d'oléoduc Keystone XL entre Canada et USA

Le pétrole au Canada / Québec


lundi 12 février 2018

Suncor accroit sa participation dans Syncrude (sables pétrol…

Montréal: Le pétrolier canadien Suncor a acquis pour 920 millions de dollars canadiens (596 millions d'euros) les 5% de Mocal Energy dans...

samedi 10 février 2018

Pétrole contre vin: deux provinces canadiennes se déchirent

Ottawa: Ce sera pétrole contre vin et électricité: une guerre commerciale fait rage entre deux provinces canadiennes voisines sur l'agrandissement d'un oléoduc...

lundi 29 janvier 2018

La production de pétrole à Fort Hills (Canada) maintenant en…

Paris: La production de pétrole des mines de sables bitumineux de Fort Hills en Alberta (Ouest du Canada) va atteindre dans l'année...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

Suncor accroit sa participation dans Syncrude (sables pétrolifères)

lundi 12 février 2018

Montréal: Le pétrolier canadien Suncor a acquis pour 920 millions de dollars canadiens (596 millions d'euros) les 5% de Mocal Energy dans la mine de sables bitumineux Syncrude, portant sa participation à 58,74% dans ce consortium.

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite