Menu
A+ A A-

En chute malgré la Libye, inquiétudes sur la reprise économique

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole reculaient nettement jeudi en fin d'échanges européens, s'effondrant de plus de 3% à New York en dépit de l'intensification des combats en Libye, alors que les inquiétudes sur la reprise économique mondiale prenaient le pas dans un marché nerveux.

 


Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 114,14 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,80 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance s'écroulait de 2,94 dollars à 101,44 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les cours du baril sont sous pression depuis ce matin, une correction qui s'explique par des prises de bénéfices de la part des investisseurs", "confrontés à des conditions économiques incertaines", relevait Myrto Sokou, du courtier Sucden Financial.

Ainsi, la Chine a dévoilé son premier déficit commercial en près d'un an, au moment où ses dirigeants veulent rééquilibrer la croissance du premier consommateur énergétique mondial: un indicateur propre à assombrir légèrement les perspectives de demande de brut du géant asiatique.

S'y ajoutait un regain de tensions sur la solidité financière des pays les plus fragiles de l'Union européenne, après l'abaissement de la note de l'Espagne par l'agence financière Moody's, tandis qu'aux Etats-Unis, les nouvelles inscriptions au chômage sont remontées plus fort que prévu.

L'appréciation de la monnaie vert rendait par ailleurs moins attractifs les achats de brut libellés en dollars.

L'actualité macroéconomique semblait ainsi prendre le pas sur la situation en Libye.

Les combats faisaient cependant toujours rage dans le pays, les forces du colonel Kadhafi semblant remporter la bataille de Ras Lanouf, bastion rebelle le plus avancé et important port pétrolier.

Le régime Libyen a indiqué mercredi que la production de pétrole du pays avait chuté de 66%, à 500.000 barils par jour contre 1,6 million de barils par jour avant le début de l'insurrection.

"Mais le marché du pétrole apparaît encore bien approvisionné, l'Opep excluant même de convoquer une réunion extraordinaire (du cartel) sur le sujet" tandis que les analystes confirment une augmentation sensible de la production saoudienne depuis février, relevait Filip Petersson, de la banque SEB.

Le marché new-yorkais avait déjà reculé mardi, après la publication de chiffres témoignant de la surabondance des stocks américains de brut, qui ont atteint un nouveau niveau record la semaine dernière au terminal de Cushing, principal centre de stockage des Etats-Unis.

Toutefois, "les cours du pétrole devraient continuent de naviguer à vue pendant encore un moment, avec les prix encore largement otages des rebondissements au Moyen-Orient", tempérait Edward Meir, analyste de MF Global.

"Le marché sera particulièrement attentif vendredi aux manifestations du +Jour de révolte+ prévues en Arabie saoudite", après un appel lancé sur le réseau social Facebook a-t-il insisté.

De forts mouvements de protestations se développent depuis plusieurs semaines au Yémen, à Oman et Bahreïn, pays voisins du royaume saoudien.

"Même s'il y a des chances pour qu'on n'assiste à aucune contestation significative, je suppose que les opérateurs respireront plus à leur aise une fois la journée passée, si celle-ci s'est déroulée sans incident", a estimé M. Meir.

ds

(AWP/10 mars 2011 18h45)

Commenter En chute malgré la Libye, inquiétudes sur la reprise économique


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    lundi 10 septembre 2018

    Libye: attaque contre le siège de la compagnie nationale de …

    Tripoli: Des hommes armés ont attaqué lundi le siège de la Compagnie nationale de pétrole (NOC) à Tripoli, où une explosion et...

    vendredi 07 septembre 2018

    Libye: Eni prévoit une baisse de sa production si les troubl…

    Cernobbio (italie): Le groupe italien Eni pourrait voir sa production en Libye diminuer si les tensions se poursuivent, a souligné vendredi sa...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite