Menu
A+ A A-

En chute malgré la Libye, inquiétudes sur la reprise économique

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole reculaient nettement jeudi en fin d'échanges européens, s'effondrant de plus de 3% à New York en dépit de l'intensification des combats en Libye, alors que les inquiétudes sur la reprise économique mondiale prenaient le pas dans un marché nerveux.

 


Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 114,14 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,80 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance s'écroulait de 2,94 dollars à 101,44 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les cours du baril sont sous pression depuis ce matin, une correction qui s'explique par des prises de bénéfices de la part des investisseurs", "confrontés à des conditions économiques incertaines", relevait Myrto Sokou, du courtier Sucden Financial.

Ainsi, la Chine a dévoilé son premier déficit commercial en près d'un an, au moment où ses dirigeants veulent rééquilibrer la croissance du premier consommateur énergétique mondial: un indicateur propre à assombrir légèrement les perspectives de demande de brut du géant asiatique.

S'y ajoutait un regain de tensions sur la solidité financière des pays les plus fragiles de l'Union européenne, après l'abaissement de la note de l'Espagne par l'agence financière Moody's, tandis qu'aux Etats-Unis, les nouvelles inscriptions au chômage sont remontées plus fort que prévu.

L'appréciation de la monnaie vert rendait par ailleurs moins attractifs les achats de brut libellés en dollars.

L'actualité macroéconomique semblait ainsi prendre le pas sur la situation en Libye.

Les combats faisaient cependant toujours rage dans le pays, les forces du colonel Kadhafi semblant remporter la bataille de Ras Lanouf, bastion rebelle le plus avancé et important port pétrolier.

Le régime Libyen a indiqué mercredi que la production de pétrole du pays avait chuté de 66%, à 500.000 barils par jour contre 1,6 million de barils par jour avant le début de l'insurrection.

"Mais le marché du pétrole apparaît encore bien approvisionné, l'Opep excluant même de convoquer une réunion extraordinaire (du cartel) sur le sujet" tandis que les analystes confirment une augmentation sensible de la production saoudienne depuis février, relevait Filip Petersson, de la banque SEB.

Le marché new-yorkais avait déjà reculé mardi, après la publication de chiffres témoignant de la surabondance des stocks américains de brut, qui ont atteint un nouveau niveau record la semaine dernière au terminal de Cushing, principal centre de stockage des Etats-Unis.

Toutefois, "les cours du pétrole devraient continuent de naviguer à vue pendant encore un moment, avec les prix encore largement otages des rebondissements au Moyen-Orient", tempérait Edward Meir, analyste de MF Global.

"Le marché sera particulièrement attentif vendredi aux manifestations du +Jour de révolte+ prévues en Arabie saoudite", après un appel lancé sur le réseau social Facebook a-t-il insisté.

De forts mouvements de protestations se développent depuis plusieurs semaines au Yémen, à Oman et Bahreïn, pays voisins du royaume saoudien.

"Même s'il y a des chances pour qu'on n'assiste à aucune contestation significative, je suppose que les opérateurs respireront plus à leur aise une fois la journée passée, si celle-ci s'est déroulée sans incident", a estimé M. Meir.

ds

(AWP/10 mars 2011 18h45)

Commenter En chute malgré la Libye, inquiétudes sur la reprise économique


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite