Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, pénalisé par le déficit chinois

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se repliaient jeudi à New York, dans un marché surpris de voir la Chine, moteur de la demande en énergie, enregistrer un déficit commercial, et ignorant les combats qui se poursuivaient en Libye.

 


Vers 14H15 GMT/15h15 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril s'échangeait à 103,00 dollars, en repli de 1,38 dollar par rapport à la veille.

"Le marché réagit au déficit commercial surprise de la Chine. Pour lui, c'est un signe que l'économie chinoise ralentit et que cela va affecter la demande en pétrole", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La Chine a dévoilé son premier déficit commercial en près d'un an, au moment où ses dirigeants veulent rééquilibrer la croissance de la deuxième économie mondiale pour la rendre moins dépendante des exportations. Les prix en forte hausse de certaines matières premières ont également joué un rôle.

Les investisseurs prenaient également acte de l'abaissement de la note de l'Espagne par l'agence financière Moody's, toujours sceptique sur la capacité du pays à redresser ses finances.

L'actualité macroéconomique semblait ainsi pour une fois prendre le pas sur la situation en Libye et dans le monde arabe.

Pourtant, les combats se poursuivaient en Libye, où le régime semblait jeudi gagner la bataille de Ras Lanouf, bastion rebelle le plus avancé sur le front de l'Est, site d'installations pétrolières importantes et cible de violents bombardements.

Le régime a indiqué mercredi que la production de pétrole du pays avait chuté de 66%, à 500'000 barils par jour contre 1,6 million de barils par jour avant le début de l'insurrection.

"Le marché commence à intégrer le fait que le monde va perdre une partie de ses sources de pétrole pour un bout de temps. En même temps, par chance, la demande de pétrole est plus réduite au deuxième trimestre de l'année", a noté Andy Lipow.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole, l'Opep, ne voit toujours pas de nécessité à convoquer une réunion exceptionnelle du cartel. Selon le ministre algérien de l'Energie et des Mines Youcef Yousfi, il n'y a "pas de pénurie" de brut sur le marché.

"La nervosité sur le marché devrait rester élevée et les prix devraient recommencer à progresser", ont toutefois prévenu les analystes des Commerzbank, alors que des manifestations sont prévues vendredi en Arabie saoudite, premier producteur de l'Opep.

rp

(AWP/10 mars 2011 15h45)

Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, pénalisé par le déficit chinois


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 21:50

    Le pétrole poursuit sa convalescence malgré un bond des stoc…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, poursuivant leur timide rebond entamé la veille après une série de plongeons...

    jeudi 15 novembre 2018 à 17:45

    USA: la production record de pétrole brut tire les stocks à …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté bien plus que prévu la semaine dernière, tirés notamment par une...

    jeudi 15 novembre 2018 à 16:20

    Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance …

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite