Menu
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, soutenu par une grève en Norvège

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse lundi à New York, les investisseurs s'inquiétant de la poursuite d'une grève perturbant la production d'or noir en Norvège, le brut bénéficiant par ailleurs d'un léger affaiblissement du dollar.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août a progressé de 1,54 dollar à 85,99 dollars par rapport à la clôture vendredi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 100,32 dollars, sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,13 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Selon Rich Ilczyszyn, courtier chez iiTrader, "les cours du pétrole sont portés par les risques" pesant du côté de l'approvisionnement, qui provoquent "un changement d'humeur sur le marché", poussant les investisseurs à parier sur une hausse des cours après leur forte chute des dernières semaines.

"Les courtiers se débarrassent" de leurs contrats pariant sur la baisse des cours, a-t-il noté, citant notamment "la situation en Norvège et en Iran".

En Norvège, la grève des employés du pétrole se poursuivait lundi et entamait "sa troisième semaine alors qu'aucun accord n'a été trouvé ce week-end lors de négociations entre représentant des employés et l'organisation patronale du secteur", l'OLF, ont pointé les analystes de Commerzbank.

L'organisation patronale OLF a annoncé jeudi un "lock-out" à partir de lundi soir minuit dans l'espoir de mettre fin à la grève des quelque 700 employés du pétrole, membres des syndicats Industri Energi et SAFE, qui perturbent la production norvégienne d'hydrocarbures depuis le 24 juin.

Pour le géant pétrolier norvégien Statoil, ce lock-out se traduira par l'arrêt de la production, soit une perte quotidienne de 1,2 million de barils de pétrole.

Par ailleurs, "les craintes d'une fermeture du détroit d'Ormuz" en Iran, par où transite 40% de l'énergie mondiale, étaient toujours vives lundi, a noté Matt Smith, de Summit Energy.

Divers responsables politiques ou militaires iraniens ont envisagé ces derniers mois une fermeture d'Ormuz si l'Iran était attaqué par Israël ou par les Etats-Unis, ou si ses exportations pétrolières étaient touchées par l'embargo occidental mis en place depuis le début de l'année pour obliger Téhéran à ralentir son programme nucléaire controversé.

L'Iran avait toutefois atténué ses menaces, soulignant qu'il agissait "rationnellement" et ne prendrait une telle décision qu'en dernier ressort, si ses intérêts vitaux étaient en jeu.

En outre, le brut était "soutenu lundi par un léger rebond de l'euro" face au billet vert, a constaté Matt Smith, après avoir été plombé vendredi par un renforcement du dollar à son plus haut en deux ans face à l'euro.

En effet, un affaiblissement de la devise américaine rend les achats de brut, libellés en dollars, plus attractifs pour les acheteurs munis d'autres devises.

rp



(AWP / 10.07.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, soutenu par une grève en Norvège


    Le pétrole en Norvège

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

    mardi 20 novembre 2018

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    vendredi 19 octobre 2018

    Norvège: la production de pétrole chute en septembre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a fortement reculé en septembre en raison de travaux...

    lundi 08 octobre 2018

    La Norvège bride ses ponctions dans la manne pétrolière

    Oslo: La Norvège va limiter ses ponctions dans son gigantesque fonds souverain, conséquence du redémarrage de sa croissance économique, selon le projet...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 21:41

    Le pétrole rebondit au lendemain d'une forte chute

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mercredi, rebondissant au lendemain d'une forte chute malgré l'annonce d'une...

    mercredi 21 novembre 2018 à 20:59

    Hausse des taxes sur les carburants en janvier: "Cela m…

    Paris: "Une nouvelle étape d'augmentation des taxes sur les carburants est prévue au mois de janvier: cela mérite que nous y réfléchissions...

    mercredi 21 novembre 2018 à 17:02

    Les stocks de pétrole brut gonflent encore aux Etats-Unis (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté plus fortement que prévu la semaine dernière, alimentés par une production...

    mercredi 21 novembre 2018 à 16:10

    Le pétrole se reprend avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et en attendant les...

    mercredi 21 novembre 2018 à 15:33

    Soudan du Sud: le secteur pétrolier revit avec l'accord de p…

    Juba: Le gouvernement sud-soudanais a affirmé mercredi que la signature d'un accord de paix en septembre avait aidé à relancer le secteur...

    mercredi 21 novembre 2018 à 14:55

    Trump ignore les critiques et salue l'aide de l'Arabie saoud…

    Washington: Donald Trump a balayé mercredi les critiques l'accusant de blanchir le pouvoir saoudien suspecté d'avoir orchestré le meurtre du journaliste Jamal...

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite