Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: accord jordanien à un oléoduc reliant Bassora à Aqaba

prix du petrole ammanAmman: Le gouvernement jordanien a approuvé la mise en chantier d'un oléoduc reliant les champs pétroliers de Bassora, dans le sud de l'Irak, au port jordanien d'Aqaba, a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement jordanien.
Ce projet doit permettre à terme que la Jordanie importe du brut exclusivement depuis l'Irak.

Les deux pays s'étaient mis d'accord en avril 2013 sur l'idée de construire un oléoduc de 1.700 km entre le sud de l'Irak et la ville d'Aqaba sur la mer Rouge pour que l'Irak exporte plus de pétrole et pour approvisionner la Jordanie en brut. Le coût du projet était estimé à 18 milliards de dollars (14,5 mds d'euros).

D'après le porte-parole du gouvernement Mohamed Momani, le conseil de ministres, réuni lundi soir, a "approuvé un accord cadre qui doit être signé entre le ministère jordanien de l'Energie et le ministère irakien du Pétrole prévoyant la construction d'un pipeline qui doit relier l'Irak au port jordanien d'Aqaba pour l'exportation du pétrole irakien et l'approvisionnement du royaume".

M. Momani n'a pas précisé quand la construction de l'oléoduc pourrait débuter ni quand elle pourrait être achevée.

La Jordanie consomme 134.000 barils par jour (b/j) et importe actuellement 98% de ses besoins énergétiques, le gros des importations venant de l'Arabie saoudite voisine.

Elle espère que cet oléoduc lui permettra d'importer d'Irak la totalité de ses besoins quotidiens en pétrole brut.

L'Irak espère pomper, pour cet oléoduc, 1 mb/j. Une partie servira à pourvoir la totalité des besoins énergétiques de la Jordanie, et le reste sera exporté à partir d'Aqaba vers d'autres pays.

En décembre, l'Irak a exporté 109,6 millions de barils.

Sous le régime de l'ancien président Saddam Hussein, la Jordanie dépendait totalement de son voisin irakien pour son approvisionnement en pétrole.

En 2014, avec l'offensive du groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui s'est emparé de larges pans de l'Irak, notamment de territoires à la frontière avec la Jordanie, les importations par voie terrestre depuis l'Irak avaient cessé.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 25 mai 2018 à 21:37

Le pétrole chute, Ryad et Moscou semblent prêts à augmenter …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont lourdement chuté vendredi à New York et Londres alors que l'Arabie saoudite et son...

vendredi 25 mai 2018 à 16:20

Le pétrole chute, Ryad juge une augmentation de la productio…

Londres: Les cours du pétrole perdaient près de deux dollars vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite et son allié...

vendredi 25 mai 2018 à 13:06

Ryad et Moscou envisagent une hausse de production de pétrol…

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont jugé possible...

vendredi 25 mai 2018 à 12:24

Le pétrole baisse, Russie et Arabie saoudite discutent d'une…

Londres: Les prix du pétrole reculaient nettement vendredi en cours d'échanges européens alors que la Russie et l'Arabie saoudite envisagent désormais d'augmenter...

vendredi 25 mai 2018 à 06:22

Le pétrole continue de reculer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de baisser vendredi en Asie, du fait de la hausse des stocks de brut américain et...

jeudi 24 mai 2018 à 21:32

Le pétrole recule face à une possible remontée de la product…

NYC/Cours de clôture: Les cours du brut ont reculé jeudi alors que se raffermit l'hypothèse d'un assouplissement de l'accord forçant les membres...

jeudi 24 mai 2018 à 16:52

Réduction du prix du diesel: Petrobras chute de 10% en Bours…

Sao paulo: Les actions du Brésilien Petrobras chutaient jeudi matin de plus de 10% à la Bourse de Sao Paulo, au lendemain...

jeudi 24 mai 2018 à 16:13

Le pétrole accentue ses pertes avec l'aversion au risque des…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés délaissaient les actifs les plus risqués après...

jeudi 24 mai 2018 à 12:19

Le pétrole plombé par la hausse inattendue des réserves amér…

Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés digéraient la hausse hebdomadaire inattendue des réserves...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite