Menu
A+ A A-

La Norvège puise plus profond dans sa manne pétrolière

prix du petrole OsloOslo: La Norvège devrait dépenser un montant record de sa manne pétrolière en 2017, année électorale, pour relancer une économie se débattant avec la faiblesse du cours du baril, ressort-il du projet de budget présenté jeudi.
Le gouvernement de droite prévoit d'utiliser 225,6 milliards de couronnes (25 milliards d'euros au cours actuel) de revenus pétroliers, soit 20 milliards de couronnes de plus que cette année. Cela correspond à un coup de pouce de 0,4 point de PIB, selon lui.

Après un net ralentissement dû à la chute du prix du pétrole passé d'environ 115 dollars le baril à la mi-2014 à près de 50 dollars actuellement, l'économie norvégienne, très dépendante des hydrocarbures, affiche désormais des signes de reprise.

Grâce à la réduction des taux d'intérêt, à l'affaiblissement de la couronne norvégienne et à une politique budgétaire expansive, la croissance s'accélère et le chômage plafonne autour de 5,0%, un niveau enviable pour bon nombre de pays industrialisés.

Après 1,0% cette année, la croissance du PIB continental (hors hydrocarbures et transport maritime) devrait s'accélérer à 1,7% l'an prochain puis à 2,4% en 2018, selon le gouvernement.

Mais il est trop tôt pour déclarer l'économie norvégienne guérie, a déclaré la ministre de l'Économie et des Finances, Siv Jensen, en présentant le projet de budget 2017.

Le gouvernement compte donc puiser à hauteur de 3,0% dans son fonds souverain, le plus gros au monde, qui pèse aujourd'hui quelque 7.131 milliards de couronnes (793 milliards d'euros). C'est plus que les 2,8% de ponctions cette année mais moins que les 4,0% autorisés.

Les législatives de septembre 2017 s'annoncent serrées entre la coalition au pouvoir, qui rassemble conservateurs et droite populiste anti-immigration, et l'opposition de gauche.

Le projet de budget prévoit notamment des allègements fiscaux pour les ménages, une baisse d'un point de l'impôt sur les sociétés ramené à 24%, une hausse de la fiscalité sur les carburants et une augmentation de la part des biocarburants, dont la part devra atteindre 7%.

Minoritaire au Parlement, le gouvernement doit maintenant entamer des négociations avec ses alliés de centre-droit pour adopter le budget, susceptible de ce fait d'être amendé.

(c) AFP

Commenter La Norvège puise plus profond dans sa manne pétrolière


    Le pétrole en Norvège

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

    mardi 27 novembre 2018

    Ethique: le fonds souverain norvégien réintègre deux groupes…

    Oslo: Le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, va pouvoir de nouveau investir dans les groupes pétroliers britannique...

    mardi 20 novembre 2018

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    vendredi 19 octobre 2018

    Norvège: la production de pétrole chute en septembre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a fortement reculé en septembre en raison de travaux...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    mardi 18 décembre 2018 à 15:27

    Guinée équatoriale: une société camerounaise autorisée à ven…

    Malabo (guinée équatoriale): L'entreprise pétrolière camerounaise Tradex a été autorisée lundi à distribuer des produits pétroliers en Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale...

    mardi 18 décembre 2018 à 14:37

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Argentine/pollution: Total va demander des "vérificatio…

    Paris: Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi qu'il allait demander à un sous-traitant en Argentine de "procéder à des vérifications...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Le pétrole à de nouveaux plus bas depuis fin 2017

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, tombant à des nouveaux plus bas depuis fin 2017 après...

    mardi 18 décembre 2018 à 07:18

    La fusion Idemitsu Kosan/Showa Shell approuvée en AG

    Tokyo: La fusion entre les deux groupes pétroliers Idemitsu Kosan et Showa Shell a été approuvée mardi par les actionnaires des deux...

    mardi 18 décembre 2018 à 05:20

    Le pétrole continue de descendre en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les investisseurs s'inquiétant des signes d'excès d'offre aux États-Unis, dans un...

    lundi 17 décembre 2018 à 22:05

    Argentine/pollution: des Mapuche attaquent en justice des gé…

    Buenos aires: Des indiens Mapuche ont déposé plainte auprès de la justice argentine contre cinq compagnies pétrolières, dont le français Total et...

    lundi 17 décembre 2018 à 21:14

    Le pétrole clôture à New York sous les 50 dollars pour la 1e…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York, plombé par les inquiétudes sur la croissance mondiale et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite