Menu
A+ A A-

La Norvège puise plus profond dans sa manne pétrolière

prix du petrole OsloOslo: La Norvège devrait dépenser un montant record de sa manne pétrolière en 2017, année électorale, pour relancer une économie se débattant avec la faiblesse du cours du baril, ressort-il du projet de budget présenté jeudi.
Le gouvernement de droite prévoit d'utiliser 225,6 milliards de couronnes (25 milliards d'euros au cours actuel) de revenus pétroliers, soit 20 milliards de couronnes de plus que cette année. Cela correspond à un coup de pouce de 0,4 point de PIB, selon lui.

Après un net ralentissement dû à la chute du prix du pétrole passé d'environ 115 dollars le baril à la mi-2014 à près de 50 dollars actuellement, l'économie norvégienne, très dépendante des hydrocarbures, affiche désormais des signes de reprise.

Grâce à la réduction des taux d'intérêt, à l'affaiblissement de la couronne norvégienne et à une politique budgétaire expansive, la croissance s'accélère et le chômage plafonne autour de 5,0%, un niveau enviable pour bon nombre de pays industrialisés.

Après 1,0% cette année, la croissance du PIB continental (hors hydrocarbures et transport maritime) devrait s'accélérer à 1,7% l'an prochain puis à 2,4% en 2018, selon le gouvernement.

Mais il est trop tôt pour déclarer l'économie norvégienne guérie, a déclaré la ministre de l'Économie et des Finances, Siv Jensen, en présentant le projet de budget 2017.

Le gouvernement compte donc puiser à hauteur de 3,0% dans son fonds souverain, le plus gros au monde, qui pèse aujourd'hui quelque 7.131 milliards de couronnes (793 milliards d'euros). C'est plus que les 2,8% de ponctions cette année mais moins que les 4,0% autorisés.

Les législatives de septembre 2017 s'annoncent serrées entre la coalition au pouvoir, qui rassemble conservateurs et droite populiste anti-immigration, et l'opposition de gauche.

Le projet de budget prévoit notamment des allègements fiscaux pour les ménages, une baisse d'un point de l'impôt sur les sociétés ramené à 24%, une hausse de la fiscalité sur les carburants et une augmentation de la part des biocarburants, dont la part devra atteindre 7%.

Minoritaire au Parlement, le gouvernement doit maintenant entamer des négociations avec ses alliés de centre-droit pour adopter le budget, susceptible de ce fait d'être amendé.

(c) AFP

Commenter La Norvège puise plus profond dans sa manne pétrolière


    Le pétrole en Norvège

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

    vendredi 08 mars 2019

    Le fonds souverain norvégien se désengage des compagnies pét…

    Oslo: Le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, lui-même alimenté par des pétrodollars, va se désengager des compagnies...

    jeudi 10 janvier 2019

    La Norvège abaisse sa prévision de production de pétrole pou…

    Oslo: La production de pétrole de la Norvège sera plus faible qu'initialement anticipé cette année et à son niveau le plus bas...

    mercredi 19 décembre 2018

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 26 mars 2019 à 06:02

    Les cours du pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, mais les inquiétudes demeuraient quant au ralentissement économique mondial...

    lundi 25 mars 2019 à 21:13

    Les cours du pétrole restent prudents face au ralentissement…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après une baisse marquée en fin de semaine dernière...

    lundi 25 mars 2019 à 14:14

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers sans direc…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont évolué dans des directions différentes la semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants montent encore à l'exception du gazo…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière à l'exception du gazole, alors que le prix du pétrole...

    lundi 25 mars 2019 à 12:30

    Le pétrole creuse un peu ses pertes

    Londres: Les prix du pétrole reculaient encore un peu lundi en cours d'échanges européens après une baisse marquée en fin de semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 05:48

    Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer lundi en Asie, les craintes de ralentissement de la croissance prenant les devants sur...

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 25 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 66,84 dollars à Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance cédait 44 cents à 58,60 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite