Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse à New York, malgré un bon chiffre en Chine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi à New York, dans un marché digérant des indicateurs contrastés des deux côtés de l'Atlantique malgré une bonne statistique manufacturière en Chine.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a perdu 24 cents, à 102,47 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours du brut ont initialement profité, dans les échanges électroniques, de l'annonce d'un renforcement de la production manufacturière en Chine, à un plus haut depuis cinq mois.

L'économie chinoise est particulièrement scrutée par les opérateurs du marché pétrolier, la Chine étant le deuxième consommateur mondial de brut et un des principaux facteurs de croissance de la demande mondiale d'or noir.

Mais cette information positive a été contrebalancée par la diffusion de statistiques moins brillantes en zone euro.

La reprise dans le secteur manufacturier a marqué le pas en mai dans la zone euro, atteignant un plus bas depuis six mois avec une France en difficulté, selon une seconde estimation de l'indice PMI du cabinet Markit.

Cette nouvelle, de mauvais augure pour la consommation énergétique, va de plus sûrement inciter la BCE (Banque centrale européenne) à assouplir sa politique monétaire lors d'une réunion jeudi et cela va peser sur l'euro, donc renforcer le dollar, a remarqué Bill Baruch de iiTrader.com.

Or, un renchérissement du billet vert a tendance à faire baisser les prix du brut, le baril, libellé en dollar, devenant moins attractif pour les investisseurs munis d'autres devises.

En outre, l'inflation de la première économie de la zone euro a affiché son plus bas niveau en quatre ans le mois dernier, une nouvelle peu encourageante pour la reprise de l'activité économique dans la région.

Aux Etats-Unis, un indicateur manufacturier ISM pour le mois de mai a montré une accélération de l'activité en mai par rapport à avril, de 0,5 point, à 55,4%, mais ce chiffre est arrivé légèrement en deçà des attentes des investisseurs qui pariaient sur une hausse plus prononcée.

Les investisseurs ont par ailleurs continué à scruter l'évolution de la situation en Ukraine, où de violents combats se poursuivent entre l'armée et les séparatistes.

Mais la Russie a repoussé lundi d'une semaine son ultimatum sur le gaz et la menace d'une coupure d'approvisionnement s'éloigne, faisant légèrement reculer la prime de risque géopolitique sur les prix. Cette menace inquiète l'Europe puisque environ 30% des importations de gaz et de pétrole européennes proviennent de la Russie, et la moitié des importations en provenance de Russie transitent par l'Ukraine.







Commenter Le pétrole finit en baisse à New York, malgré un bon chiffre en Chine


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    mercredi 31 octobre 2018

    Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

    Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina...

    jeudi 19 juillet 2018

    Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

    Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite