Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse, plombé par l'offre abondante de brut

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient mardi en cours d'échanges européens, plombés par une offre abondante d'or noir, mais les investisseurs restaient tout de même attentifs à la situation en Ukraine et en Libye.
Vers 10H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 108,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 44 cents par rapport à la clôture de lundi. Vers 09H50 GMT, le Brent est tombé à 108,32 dollars, son niveau le plus faible en trois semaines.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 18 cents, à 102,29 dollars.

Les cours du pétrole étaient plombés par une offre abondante, car les perspectives pour la production de l'Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole) restent celles d'un niveau élevé, commentait Dorian Lucas, analyste chez Inenco.

En Irak notamment, les exportations de pétrole ont progressé en mai pour le deuxième consécutif, en hausse de 8% par rapport à avril à 2,58 millions de barils par jour en moyenne, alors que l'ouverture d'un nouveau terminal dans le sud du pays devrait accroître les capacités d'exportation de 800.000 barils par jours, relevaient les analystes de Commerzbank.

L'Opep, qui pompe environ un tiers du brut mondial, doit se réunir la semaine prochaine à Vienne pour sa 165e réunion ministérielle.

Cependant, la baisse des cours restait limitée par le conflit dans l'est de l'Ukraine, les tensions entre les Occidentaux et la Russie (...) et les pertes de production en Libye, notait-on chez Commerzbank.

Une coupure du gaz russe à l'Ukraine, susceptible de perturber les approvisionnements en Europe, est toujours d'actualité, a déclaré mardi le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk tout en disant espérer un accord d'ici la fin de la semaine.

La situation en Ukraine, voie de passage pour les exportations de gaz et de pétrole russes vers l'Europe, demeurait ainsi toujours au centre des préoccupations des opérateurs. Les craintes d'une dégradation de la situation, déjà grave, voire d'une guerre civile, soutiennent les cours du brut depuis plusieurs semaines.

L'évolution de la situation est particulièrement scrutée, car les observateurs craignent un dérèglement de l'approvisionnement du marché européen de l'énergie, dont environ 30% des importations de gaz et de pétrole européennes proviennent de la Russie, et la moitié des importations en provenance de Russie transitent par l'Ukraine.

En outre, la situation en Libye, producteur pétrolier et membre de l'Opep, où règne un climat de vives tensions alimentées par une lutte d'influence entre politiciens et milices armées, continuait d'inquiéter les investisseurs.

Des combats ont opposé lundi les forces du général Khalifa Haftar à des groupes islamistes à Benghazi, dans l'est de la Libye, faisant au moins 21 morts, deux semaines après le début de l'opération anti-terroriste lancée par ce général dissident.







Commenter Le pétrole baisse, plombé par l'offre abondante de brut


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite