Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, possible attaque en Syrie repoussée

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole baissaient vendredi à l'ouverture à New York, le renoncement britannique à participer à une attaque militaire en Syrie éloignant la possibilité de frappes imminentes et apaisant les craintes sur une éventuelle escalade des tensions au Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, sous pression cette semaine à cause des velléités d'attaque occidentales à l'encontre du régime de Bachar al-Assad, se repliait vendredi vers 13H00 GMT de 97 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'échanger à 107,83 dollars.

"Toute frappe éventuelle est retardée: les Britanniques ont voté contre, le président français Hollande a l'air de pencher pour une solution politique, donc les investisseurs se demandent si le président Obama va y aller seul", souligne Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Les marchés repoussent la date sur le calendrier d'une potentielle réponse" à l'attaque présumée à l'arme chimique du 21 août près de Damas, que les Occidentaux imputent au régime syrien et souhaitent punir, note de son côté Phil Flynn de Price Futures Group.

Le parlement britannique a rejeté la veille toute intervention militaire unilatérale contre Damas, mais les Etats-Unis recherchent toujours "une coalition internationale" pour répondre à l'attaque présumée de Damas sur des civils.

Le président français François Hollande, qui doit s'entretenir avec le président américain ce vendredi, a exclu toute intervention avant le départ des inspecteurs de l'ONU qui enquêtent en Syrie sur les attaques présumées à l'arme chimique. Ces derniers doivent quitter le pays samedi et faire immédiatement un premier compte-rendu oral au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

"Les prix du pétrole sont retombés fortement (...) alors que les acheteurs et les vendeurs misent sur le fait qu'une attaque importante (en Syrie) ne peut pas se produire tout de suite et alors que de bons indicateurs économiques dopent le dollar", note aussi Phil Flynn.

Un dollar élevé a tendance à faire baisser le prix du baril car il pénalise les investisseurs munis d'autres devises.

La veille, les Etats-Unis ont publié des données encourageantes sur le front de la croissance et du chômage.

afp/al



(AWP / 30.08.2013 16h06)


Le pétrole en Syrie

Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

mardi 13 février 2018

La Russie veut aider Damas à relancer sa production d'hydroc…

Moscou: La Russie, principale alliée du régime syrien, compte aider Damas à relancer ses gisements d'hydrocarbures et à prospecter pour en exploiter...

dimanche 22 octobre 2017

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

mardi 30 mai 2017

Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par l…

Damas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 21:15

Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole brut coté à New York a plongé mardi à la clôture, affichant un...

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite