Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, possible attaque en Syrie repoussée

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole baissaient vendredi à l'ouverture à New York, le renoncement britannique à participer à une attaque militaire en Syrie éloignant la possibilité de frappes imminentes et apaisant les craintes sur une éventuelle escalade des tensions au Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, sous pression cette semaine à cause des velléités d'attaque occidentales à l'encontre du régime de Bachar al-Assad, se repliait vendredi vers 13H00 GMT de 97 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'échanger à 107,83 dollars.

"Toute frappe éventuelle est retardée: les Britanniques ont voté contre, le président français Hollande a l'air de pencher pour une solution politique, donc les investisseurs se demandent si le président Obama va y aller seul", souligne Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Les marchés repoussent la date sur le calendrier d'une potentielle réponse" à l'attaque présumée à l'arme chimique du 21 août près de Damas, que les Occidentaux imputent au régime syrien et souhaitent punir, note de son côté Phil Flynn de Price Futures Group.

Le parlement britannique a rejeté la veille toute intervention militaire unilatérale contre Damas, mais les Etats-Unis recherchent toujours "une coalition internationale" pour répondre à l'attaque présumée de Damas sur des civils.

Le président français François Hollande, qui doit s'entretenir avec le président américain ce vendredi, a exclu toute intervention avant le départ des inspecteurs de l'ONU qui enquêtent en Syrie sur les attaques présumées à l'arme chimique. Ces derniers doivent quitter le pays samedi et faire immédiatement un premier compte-rendu oral au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

"Les prix du pétrole sont retombés fortement (...) alors que les acheteurs et les vendeurs misent sur le fait qu'une attaque importante (en Syrie) ne peut pas se produire tout de suite et alors que de bons indicateurs économiques dopent le dollar", note aussi Phil Flynn.

Un dollar élevé a tendance à faire baisser le prix du baril car il pénalise les investisseurs munis d'autres devises.

La veille, les Etats-Unis ont publié des données encourageantes sur le front de la croissance et du chômage.

afp/al



(AWP / 30.08.2013 16h06)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, possible attaque en Syrie repoussée


    Le pétrole en Syrie

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

    mardi 13 février 2018

    La Russie veut aider Damas à relancer sa production d'hydroc…

    Moscou: La Russie, principale alliée du régime syrien, compte aider Damas à relancer ses gisements d'hydrocarbures et à prospecter pour en exploiter...

    dimanche 22 octobre 2017

    Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

    Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

    mardi 30 mai 2017

    Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par l…

    Damas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite