Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, dans un marché préoccupé par l'Espagne

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du baril se repliaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché sans élan, toujours préoccupé par la situation de l'Espagne, minée par son système bancaire, l'or noir étant de plus pénalisé par le renforcement du dollar face à un euro sous pression.

Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 105,12 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, son plus bas niveau depuis le 20 décembre, en baisse de 1,56 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,18 dollar, à 89,58 dollars.

Les cours du baril accentuaient leur repli de la veille, dans un marché ébranlé par un regain d'inquiétude sur la zone euro: alors que l'avenir de la Grèce est toujours incertain, suspendu au scrutin législatif du 17 juin, "les investisseurs tournent désormais leur attention vers l'Espagne", notait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

L'abaissement de B à BB- de la note souveraine du pays par la petite agence de notation américaine Egan-Jones "a mis un terme mardi au relatif enthousiasme du marché" enregistré en début de semaine, "en rappelant la situation toujours critique des Etats dits périphériques de la zone euro", soulignait-il.

Alors que l'Espagne fait actuellement face à une récession qui devrait perdurer au deuxième trimestre, le secteur bancaire du pays, affaibli par ses actifs immobiliers à risques, concentre les préoccupations des investisseurs.

Ces craintes étaient renforcées mercredi par des spéculations, démenties par l'Espagne, que le gouvernement a présenté à la Banque centrale européenne (BCE) son schéma de recapitalisation pour Bankia, troisième banque du pays par les actifs.

Des informations de presse avaient fait, avant ce démenti, état d'un rejet de ce plan par la BCE, de quoi alimenter encore un peu plus la nervosité du marché.

"Les gestionnaires d'actifs fuient désormais les marchés de matières premières" jugés trop risqués, observait M. Varga.

Dans ce contexte, "le renchérissement du dollar face à un euro affaibli par la crise bancaire espagnole a rendu la vie encore plus difficile au marché du pétrole", relevaient les experts de Commerzbank.

L'euro poursuivait sa chute mercredi pour atteindre son plus bas niveau depuis le 1er juillet 2010 face à un dollar aidé par son statut de valeur refuge. L'appréciation du billet vert contribue à rendre moins attractifs les achats de pétrole, libellé en dollars, pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "le marché n'a pas été aidé par l'annonce en Chine, qu'aucun nouveau plan de relance de grande envergure n'était prévu par Pékin" pour soutenir la croissance du pays, deuxième consommateur de brut de la planète, notaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

Enfin, alors que l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, a dopé sa production d'or noir ces derniers mois, "la surabondance de l'offre de pétrole actuellement sur le marché tend également à accentuer la pression à la baisse sur les cours", indiquaient les analystes de Commerzbank.

Selon eux, les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), publiés cette semaine jeudi au lieu de mercredi en raison du lundi férié aux Etats-Unis, "devraient confirmer ce haut niveau de l'offre".

fah



(AWP / 30.05.2012 12h50)



Commenter Le brut se replie, dans un marché préoccupé par l'Espagne

La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

Alaska: Repsol annonce la découverte d'un gisement de 1,2 milliard de bar…

jeudi 09 mars 2017

Madrid: La compagnie pétrolière espagnole Repsol a annoncé jeudi avoir découvert un gisement de pétrole en Alaska d'environ 1,2 milliard de barils de brut "récupérables".


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite