Menu
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, à son plus bas depuis le 21 octobre

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en forte baisse mercredi à New York, à leur plus bas depuis le 21 octobre 2011, pliant sous le poids des inquiétudes pour le système bancaire espagnol et d'un dollar toujours plus cher.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet a cédé 2,94 dollar par rapport à la clôture de mardi, à 87,82 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 103,47 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en baisse de 3,21 dollars par rapport à la clôture de mardi.

"Il y a un énorme manque de confiance envers la finance mondiale, l'Espagne force à un retour à la réalité violent", a déclaré Matt Smith, analyste de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

"On assiste à une accumulation avec la situation politique en Grèce et maintenant l'Espagne où (le marché) n'a plus confiance dans les finances gouvernementales", a-t-il résumé.

L'abaissement de B à BB- de la note souveraine de Madrid par la petite agence de notation américaine Egan Jones mardi a plombé de fait une tentative de rebond.

Alors que l'Espagne fait actuellement face à une récession qui devrait perdurer au deuxième trimestre, les préoccupations des investisseurs se concentrent sur le secteur bancaire du pays, affaibli par ses actifs immobiliers à risques.

Ces craintes étaient renforcées mercredi par des spéculations, démenties par l'Espagne, selon lesquelles le gouvernement a présenté à la Banque centrale européenne (BCE) son schéma de recapitalisation pour Bankia, troisième banque du pays par les actifs.

Des informations de presse avaient fait, avant ce démenti, état d'un rejet de ce plan par la BCE, de quoi alimenter encore un peu plus la nervosité du marché.

Dans ce contexte, l'euro a dégringolé sous 1,24 dollar, un niveau plus vu depuis juillet 2010, et "fait grimper en flèche" la monnaie américaine, a ajouté Rich Ilczyszyn, analyste chez iiTrader.com.

Un renchérissement du dollar, valeur refuge, pénalise les achats d'or noir pour les investisseurs munis de devises étrangères.

Par ailleurs, les médias officiels chinois ont indiqué mercredi qu'aucun nouveau plan de relance de grande envergure n'était prévu par Pékin pour soutenir la croissance du pays, deuxième consommateur de brut de la planète.

"Cette annonce a douché les espoirs de mesures de relance capable de contrer le ralentissement en Chine, qui, avec l'aggravation de la crise européenne, risque de peser sur la demande mondiale de brut", a relevé Fawad Razaqzada, analyste de GFT Markets.

Enfin, alors que l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, a dopé sa production d'or noir ces derniers mois, "la surabondance de l'offre de pétrole actuellement sur le marché tend également à accentuer la pression à la baisse sur les cours", ont indiqué les analystes de Commerzbank.

rp



(AWP / 31.05.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York, à son plus bas depuis le 21 octobre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite