Menu
A+ A A-

Les exportations de brut irakien à leur plus bas niveau depuis 16 mois

prix-du-petrole BAGDAD - Les exportations de brut irakien sont tombées à leur plus bas niveau depuis 16 mois, même si les niveaux de production sont en légère augmentation, selon les derniers chiffres publiés mercredi par le ministère du pétrole.


En juillet, l'Irak a engrangé 7,3 milliards de dollars en exportant 72 millions de barils, soit quelque 2,32 millions de barils par jour, le plus bas niveau depuis mars 2012.

Les champs pétrolifères du sud du pays ont fourni 2,14 millions de b/j d'exportations, tandis que Kirkouk, dans le nord du pays, exportait 168.000 b/j par oléoduc et 12.000 b/j par camions à destination de la Jordanie.

Aucune raison n'a été fournie pour expliquer la baisse des exportations, mais outre les problèmes techniques, certaines installations, tel l'oléoduc qui relie Kirkouk à la Turquie, sont régulièrement prises pour cible par des extrémistes.

La production de brut en juillet était de 3,25 millions de b/j, comparé à 2,94 millions de b/j à la même période l'an dernier, selon le ministère.

Ces chiffres ne prennent pas en compte la production de la région autonome du Kurdistan dont les autorités ont récemment signé plusieurs accords de prospection pétrolière avec des compagnies étrangères, contre l'avis du gouvernement central de Bagdad, qui les juge illégaux.

Les diplomates et les spécialistes estiment que les problèmes entre Bagdad et la région autonome kurde, dotée d'une grande partie des réserves de brut de l'Irak, sont l'une des plus lourdes menaces pesant sur la stabilité à long terme de ce pays.

Selon Assem Jihad, le porte-parole du ministère du pétrole, l'Irak entend prochainement construire un second oléoduc au Kurdistan, pour relier sur 300 kilomètres le centre pétrolier de Kirkouk à la frontière turque.

Neuf compagnies étrangères ont déjà soumis des offres et nous espérons en recevoir d'autres, a déclaré M. Jihad à l'AFP.

Le nouvel oléoduc, d'une capacité de 600.000 b/j, sera construite en parallèle à celui déjà existant, a-t-il précisé.

L'Irak a besoin d'un nouvel oléoduc au nord parce que celui en place est vieux et a fait l'objet de sabotages répétés, et parce que nous avons besoin d'augmenter le niveau d'exportation, a indiqué M. Jihad.

Les exportations de brut assurent la quasi totalité des revenus du pays.

Le potentiel pétrolier de l'Irak est très important : au coude-à-coude avec l'Iran pour la position de deuxième producteur de brut de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le pays possède 9% des réserves mondiales d'or noir, selon la BP Statistical Review of World Energy.

L'Irak ambitionne de porter sa production à 4,5 m b/j fin 2014 et à 9 m b/j en 2020, mais cet objectif est jugé trop ambitieux par certains observateurs du fait du besoin de nouvelles infrastructures.

l'Agence internationale de l'énergie (AIE) envisage une production irakienne de 6 m b/j en 2020.

bur-fc/az

BP


(©AFP / 07 août 2013 13h56)


Commenter Les exportations de brut irakien à leur plus bas niveau depuis 16 mois


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    mardi 07 mai 2019

    L'Irak près de signer un contrat de 53 milliards de dollars …

    Bagdad: L'Irak s'apprête à signer un contrat de 53 milliards de dollars (46,6 milliards d'euros) sur une durée de 30 ans avec...

    jeudi 25 avril 2019

    L'Irak deviendrait le 3e exportateur de pétrole du monde en …

    Bagdad: L'Irak devrait produire près de six millions de barils par jour (mbj) en 2030, a estimé jeudi l'Agence internationale de l'énergie...

    vendredi 21 décembre 2018

    Le géant pétrolier Total condamné à Paris à 500.000 euros d…

    Paris: Le géant pétrolier Total été condamné vendredi à Paris à 500.000 euros d'amende pour "corruption d'agent public étranger" en marge de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 16 juillet 2019 à 22:35

    L'Iran dit avoir porté secours à un pétrolier dans le Golfe

    Dubai: Plusieurs bâtiments de la marine iranienne sont venus porter assistance à un pétrolier étranger en panne dans le Golfe, a déclaré...

    mardi 16 juillet 2019 à 21:29

    Le pétrole en net recul avec l'espoir d'une détente entre Et…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte baisse mardi, reculant après des signaux d'apaisement entre les Etats-Unis et...

    mardi 16 juillet 2019 à 12:30

    Léger rebond du pétrole après sa baisse de la veille

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement mardi après leur baisse de la veille et alors que la production dans le Golfe...

    lundi 15 juillet 2019 à 21:47

    Le pétrole recule un peu alors que la tempête Barry s'éloign…

    New York:  Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi alors que la tempête tropicale Barry s'éloignait, sans avoir fait trop...

    lundi 15 juillet 2019 à 12:41

    Les prix des carburants repartent à la hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont progressé dans leur ensemble la semaine dernière, avec une hausse plus marquée...

    lundi 15 juillet 2019 à 11:32

    Le pétrole monte dans un marché prudent

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi, dans un marché prudent et qui restait inquiet face aux surplus attendus.

    samedi 13 juillet 2019 à 18:43

    Londres relâchera le pétrolier iranien s'il ne va pas en Syr…

    Londres: Le chef de la diplomatie britannique a informé samedi son homologue iranien que Londres laisserait repartir le pétrolier Grace 1 arraisonné...

    vendredi 12 juillet 2019 à 21:16

    Entre Iran et tempête tropicale, le pétrole termine la semai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en petite hausse vendredi à la fin d'une semaine marquée par des tensions...

    vendredi 12 juillet 2019 à 13:41

    L'AIE maintient sa perspective d'un marché pétrolier excéden…

    Paris: La récente décision de l'Opep de prolonger l'accord de production "ne change pas la perspective" d'un marché pétrolier excédentaire, estime l'Agence...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 10 juillet 2019 Lors de la semaine achevée le 5 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 9,5 millions de barils pour s'établir à 459,00 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un repli de 2,9 millions de barils.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite