Menu
A+ A A-

Les exportations de brut irakien à leur plus bas niveau depuis 16 mois

prix-du-petrole BAGDAD - Les exportations de brut irakien sont tombées à leur plus bas niveau depuis 16 mois, même si les niveaux de production sont en légère augmentation, selon les derniers chiffres publiés mercredi par le ministère du pétrole.


En juillet, l'Irak a engrangé 7,3 milliards de dollars en exportant 72 millions de barils, soit quelque 2,32 millions de barils par jour, le plus bas niveau depuis mars 2012.

Les champs pétrolifères du sud du pays ont fourni 2,14 millions de b/j d'exportations, tandis que Kirkouk, dans le nord du pays, exportait 168.000 b/j par oléoduc et 12.000 b/j par camions à destination de la Jordanie.

Aucune raison n'a été fournie pour expliquer la baisse des exportations, mais outre les problèmes techniques, certaines installations, tel l'oléoduc qui relie Kirkouk à la Turquie, sont régulièrement prises pour cible par des extrémistes.

La production de brut en juillet était de 3,25 millions de b/j, comparé à 2,94 millions de b/j à la même période l'an dernier, selon le ministère.

Ces chiffres ne prennent pas en compte la production de la région autonome du Kurdistan dont les autorités ont récemment signé plusieurs accords de prospection pétrolière avec des compagnies étrangères, contre l'avis du gouvernement central de Bagdad, qui les juge illégaux.

Les diplomates et les spécialistes estiment que les problèmes entre Bagdad et la région autonome kurde, dotée d'une grande partie des réserves de brut de l'Irak, sont l'une des plus lourdes menaces pesant sur la stabilité à long terme de ce pays.

Selon Assem Jihad, le porte-parole du ministère du pétrole, l'Irak entend prochainement construire un second oléoduc au Kurdistan, pour relier sur 300 kilomètres le centre pétrolier de Kirkouk à la frontière turque.

Neuf compagnies étrangères ont déjà soumis des offres et nous espérons en recevoir d'autres, a déclaré M. Jihad à l'AFP.

Le nouvel oléoduc, d'une capacité de 600.000 b/j, sera construite en parallèle à celui déjà existant, a-t-il précisé.

L'Irak a besoin d'un nouvel oléoduc au nord parce que celui en place est vieux et a fait l'objet de sabotages répétés, et parce que nous avons besoin d'augmenter le niveau d'exportation, a indiqué M. Jihad.

Les exportations de brut assurent la quasi totalité des revenus du pays.

Le potentiel pétrolier de l'Irak est très important : au coude-à-coude avec l'Iran pour la position de deuxième producteur de brut de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le pays possède 9% des réserves mondiales d'or noir, selon la BP Statistical Review of World Energy.

L'Irak ambitionne de porter sa production à 4,5 m b/j fin 2014 et à 9 m b/j en 2020, mais cet objectif est jugé trop ambitieux par certains observateurs du fait du besoin de nouvelles infrastructures.

l'Agence internationale de l'énergie (AIE) envisage une production irakienne de 6 m b/j en 2020.

bur-fc/az

BP


(©AFP / 07 août 2013 13h56)


Commenter Les exportations de brut irakien à leur plus bas niveau depuis 16 mois


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    samedi 02 avril 2022

    Irak: les exportations de pétrole à 11,07 mrd USD en mars, r…

    Bagdad: L'Irak a exporté en mars pour 11,07 milliards de dollars de pétrole, établissant un record depuis 1972, selon des données préliminaires...

    lundi 14 février 2022

    L'accord de TotalEnergies sur quatre projets en Irak au poin…

    Bassorah: Un projet d'investissement de 27 milliards de dollars signé en septembre entre le groupe pétrolier TotalEnergies et l'Irak est au point...

    jeudi 09 septembre 2021

    Climat: l'AIE et Oman étalent leurs désaccords sur la fin du…

    Paris: L'agence internationale de l'énergie (AIE) prône l'arrêt de tout nouveau projet dans les énergies fossiles au nom du climat mais ce...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 août 2022 à 22:55

    Le pétrole termine en baisse, après la réparation d'une fuit…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi après l'annonce qu'une fuite dans un pipeline dans le Golfe...

    vendredi 12 août 2022 à 22:22

    Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont …

    Prague: Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont repris après une suspension de huit jours liée aux sanctions visant...

    vendredi 12 août 2022 à 17:24

    Goldman Sachs prévoit une essence à 5 dollars et un Brent à …

    New York: Le prix de l'essence au détail vient de passer sous la barre des 4 dollars le gallon, selon les données...

    vendredi 12 août 2022 à 12:20

    Le pétrole hésite, entre demande plus résiliente et marché a…

    Londres: Les prix du pétrole oscillaient vendredi entre gains et pertes, tiraillés entre des prévisions de demande mondiale meilleures que prévu, et...

    jeudi 11 août 2022 à 22:15

    Le pétrole en hausse, la demande américaine encourageante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole brut ont grimpé jeudi, soutenus par une demande américaine plus résiliente que prévu mais aussi...

    jeudi 11 août 2022 à 15:25

    L'Opep, contrairement à l'AIE, abaisse sa prévision de deman…

    Londres: L'OPEP a abaissé jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022 pour la troisième fois depuis...

    jeudi 11 août 2022 à 11:36

    Le pétrole en petite hausse, la demande américaine encourage…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère hausse jeudi, après les données hebdomadaires sur les stocks de brut américain et le...

    jeudi 11 août 2022 à 10:34

    Le pétrole bénéficie d'une demande accrue à la place du gaz …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement revu en hausse jeudi sa prévision pour cette année de la croissance de la...

    mercredi 10 août 2022 à 23:00

    Le pétrole augmente, en dépit d'un gonflement des stocks amé…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, dans le sillage du bond du marché actions après...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 11 aoüt 2022 Le prix moyen de l'essence aux États-Unis est passé sous la barre des 4 dollars, à 3,99 $ le gallon Le gallon américain Un gallon équivaut à 3,8 litres. jeudi pour la première fois depuis des mois, soulageant ainsi les conducteurs du plus grand consommateur de carburant au monde. Le litre d'essence sans plomb ordinaire s'échangeait à 1,05 dollar aux USA (environ 1,02 euro).

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite