Menu
A+ A A-

En baisse à Londres, en hausse à New York avant les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du brut divergeaient mercredi en cours d'échanges européens, le WTI grappillant quelques cents dans l'espoir d'une réduction des stocks de pétrole américains et le Brent ployant notamment sous la perspective d'une reprise des négociations avec l'Iran.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 107,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 50 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 2 cents, à 105,32 dollars.

"Le Brent est mis sous pression par les craintes d'une diminution des mesures d'aides de la Fed (Réserve fédérale américaine) et les signes grandissants d'un rapprochement entre les Etats-Unis et l'Iran", estimaient les experts du courtier Marex Spectron.

Des propos de deux membres de la Fed mardi ont appuyé l'idée d'une réduction dès septembre des rachats d'actifs de la banque centrale, actuellement à hauteur de 85 milliards de dollars par mois.

Cette aide a tendance à stimuler les investissements dans les actifs les plus risqués, comme les matières premières.

Autre facteur de nature à alléger la prime de risque géopolitique sur les cours du brut: le nouveau président iranien, Hassan Rohani, a déclaré mardi être prêt à des négociations "sans perte de temps" avec les grandes puissances pour résoudre la crise du nucléaire.

Si les discussions reprenaient, cela permettrait de lever plus rapidement les sanctions économiques (dont un embargo sur les exportations de pétrole) imposées par les pays occidentaux, qui soupçonnent l'Iran de vouloir obtenir l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil.

De son côté, le cours du WTI était soutenu par l'anticipation d'une réduction des stocks pétrolier aux Etats-Unis, dont les niveaux officiels doivent être communiqués mercredi à 14H30 GMT par le département américain à l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les stocks de brut auraient reculé de 1,3 million de baril lors de la semaine achevée le 2 août. La semaine précédente, ils avaient progressé de 400.000 barils.

Pour ce qui est des stocks d'essence, très surveillés en pleine saison des grands déplacements automobiles, les analystes prévoient une réduction de 400.000 barils.

Quant aux réserves de produits distillés, qui incluent le gazole et le fioul de chauffage, elles auraient légèrement fléchi de 200.000 barils.

Une baisse des réserves américaines est généralement bien accueillie par les investisseurs, qui y voient un signe de vigueur de la demande énergétique du premier consommateur mondial d'or noir.

afp/jq



(AWP / 07.08.2013 12h32)


Commenter En baisse à Londres, en hausse à New York avant les stocks US


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite