Menu
A+ A A-

Le brut reprend sa hausse, toujours à cause de la Libye

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole repartaient à la hausse vendredi en cours d'échanges européens, le marché ayant relativisé les espoirs mis sur une médiation vénézuélienne en Libye, où les combats se poursuivaient entre insurgés et troupes loyales au colonel Mouammar Kadhafi.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 115,45 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 66 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 61 cents, à 102,52 dollars.

"La crise libyenne continue de peser sur des marchés très volatils", notaient les analystes de JBC Energy, selon lesquels la baisse des cours observés jeudi "reflétaient plus des prises de bénéfice qu'autre chose".

Offrant un bref répit aux marchés après avoir approché leurs plus hauts niveaux depuis septembre 2008, les cours du baril s'étaient repliés avec l'annonce d'un entretien entre le président vénézuélien Hugo Chavez et le colonel Kadhafi sur l'envoi d'une mission internationale de paix en Libye.

La Ligue arabe a affirmé qu'elle étudiait cette offre, mais l'opposition libyenne l'a catégoriquement rejetée.

"Même si l'offre vénézuélienne de médiation a aidé à faire baisser les cours jeudi, il était difficile de croire qu'elle allait vraiment aider en quoi que ce soit", ironisaient les experts de la banque SEB. "Nous pensons que la situation va commencer par empirer avant une éventuelle amélioration", ajoutait un de ses analystes, Bjarne Schieldrop.

Des affrontements étaient encore signalés vendredi en Libye, les forces du colonel Kadhafi ayant notamment visé une base militaire aux mains des rebelles près d'Ajdabiya (est), qui représente un noeud de communications, sans faire ni victime ni dégât.

Les abords de la ville de Brega, un important site pétrolier, ont été le théâtre mercredi de violents combats qui ont fait une vingtaine de morts.

La production de pétrole du pays a diminué de moitié, à 800'000 barils par jour, selon la compagnie pétrolière gouvernementale NOC (Libyan National Oil Corporation).

Les experts du secteur notaient toutefois la volonté apparente des deux bords d'épargner les infrastructures de l'industrie pétrolière.

Olivier Jakob, de Petromatrix, estimait pour sa part qu'il fallait suivre en priorité la situation en Arabie saoudite, après un appel à un rassemblement lancé sur la Toile et où d'éventuels troubles auraient un impact considérable sur le marché pétrolier.

Autre élément propre à soutenir les cours du brut, les opérateurs attendaient la publication dans la journée du rapport mensuel américain sur l'emploi et le chômage. Ils tablaient sur de bons chiffres, un signal positif sur les perspectives de l'économie mondiale et donc pour la demande en pétrole.

Le secrétaire au Trésor des Etats-Unis, Timothy Geithner, a tenté jeudi de calmer les tensions sur les marchés en assurant que les producteurs de pétrole disposaient d'une marge "considérable" pour assurer un approvisionnement normal.

Mais un autre responsable américain avait livré peu auparavant un autre avis, propre au contraire à alarmer les opérateurs: le risque d'un "choc pétrolier durable" est bien réel, a ainsi estimé un des dirigeants de la banque centrale américaine (Fed), Dennis Lockhart.

tt

(AWP/04 mars 2011 12h30)

Commenter Le brut reprend sa hausse, toujours à cause de la Libye


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    lundi 10 septembre 2018

    Libye: attaque contre le siège de la compagnie nationale de …

    Tripoli: Des hommes armés ont attaqué lundi le siège de la Compagnie nationale de pétrole (NOC) à Tripoli, où une explosion et...

    vendredi 07 septembre 2018

    Libye: Eni prévoit une baisse de sa production si les troubl…

    Cernobbio (italie): Le groupe italien Eni pourrait voir sa production en Libye diminuer si les tensions se poursuivent, a souligné vendredi sa...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite