Menu
A+ A A-

Le brut recule à New York, l'Arabie saoudite s'engage

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont reculé lundi à New York, alors que l'engagement de l'Arabie saoudite à assurer la stabilité d'un marché inquiet pour la production de brut en Libye a apaisé certaines tensions.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 96,97 dollars, en recul de 91 cents par rapport à vendredi.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance avril a perdu 34 cents à 111,80 dollars.

"Le marché est agité, essayant de discerner quelle sera la suite des événements au Moyen-Orient", a constaté John Kilduff, d'Again Capital.

Les cours du brut ont oscillé tout au long de la séance avant de terminer en baisse.

Les inquiétudes des investisseurs sur la pénurie de pétrole en provenance de Libye, en pleine révolte, ont été quelque peu apaisées par l'engagement de l'Arabie saoudite à "assurer la stabilité du marché pétrolier et à maintenir les approvisionnements", dans un communiqué du conseil des ministres.

"En réponse au recul potentiel de la production libyenne, l'Arabie saoudite, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a relevé sa production à 9 millions de barils par jour, soit environ 500'000 à 600'000 barils de plus qu'en janvier", a rapporté Hussein Allidina, de Morgan Stanley Research Global.

De nombreux indices laissent en effet penser que le pays a augmenté sa production, notamment le trafic des navires pétroliers, a souligné John Kilduff.

En Libye, également membre de l'Opep, l'opposition s'apprêtait lundi soir à reprendre les exportations de pétrole à partir de l'Est du pays qu'elle contrôle, avec le départ d'un pétrolier à destination de la Chine, selon les explications données à l'AFP par un responsable du comité local de la ville de Tobrouk.

Les principaux champs de pétrole de la Libye sont désormais entre les mains de l'insurrection, le colonel Mouammar Kadhafi et ses forces ne contrôlant plus que Tripoli et sa région, avait indiqué de son côté le commissaire européen à l'Energie Gunther Oettinger.

La pression se faisait de plus en plus forte sur Mouammar Kadhafi, à la fois de la part de l'opposition dans son pays et de la communauté internationale.

Dans les échanges électroniques qui avaient précédé l'ouverture du marché new-yorkais, le baril était monté jusqu'à 99,96 dollars, avant de redescendre. La crise dans le monde arabe avait porté les prix à plus de 103 dollars la semaine passée.

La vague de protestation secouant le monde arabe est parvenue jusqu'à Oman au cours du week-end, faisant un mort dimanche selon le gouvernement.

Oman, qui ne fait pas partie du cartel pétrolier, a une production de brut de 860'000 barils pour jour, selon l'agence américaine de l'énergie (EIA).

Surtout le pays "joue un rôle important comme étalon pour les livraisons de pétrole vers l'Asie", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

Si la situation du sultanat n'a pas semblé trop inquiéter les investisseurs lundi, ceux-ci vont surveiller de près sa situation.

"Si les choses s'envenimaient vraiment, l'Arabie saoudite se retrouverait entièrement encerclée par des pays en difficulté", a souligné John Kilduff.

rp

(AWP/01 mars 2011 06h21)

Commenter Le brut recule à New York, l'Arabie saoudite s'engage


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 24 janvier 2019

    Les États-Unis vont pomper plus de pétrole que la Russie et …

    Selon le rapport de Rystad, les États-Unis devraient produire plus de pétrole que la Russie et l'Arabie saoudite réunies d'ici 2025.

    jeudi 24 janvier 2019

    Arabie Saoudite: "Nous pomperons le dernier baril de pé…

    Ryad: L’Arabie saoudite n’achète pas le récit du pic de la demande maximale de pétrole. Le plus gros producteur de l’OPEP continue...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite