Menu
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, le marché suspendu à l'Espagne

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette baisse mercredi à New York, se repliant alors que l'Espagne et l'Europe sont à nouveau au coeur des inquiétudes des marchés américains, déçus également par la forte hausse des réserves de brut aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a perdu 1,53 dollar par rapport à mardi, à 102,67 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a fini à 117,97 dollars, en baisse de 81 cents par rapport à la clôture de mardi, après être descendu vers 15H30 GMT jusqu'à 116,70 dollars, son plus bas niveau depuis le 10 février.

"Le marché a ouvert en baisse avec les craintes pour l'Espagne et la baisse s'est creusée avec le rapport du DOE (le département américain de l'Energie) qui a montré que les stocks s'étaient encore nettement renforcés", a résumé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

L'Espagne est dans le collimateur des investisseurs qui doutent de sa capacité à juguler son déficit budgétaire sans aide extérieure, et les craintes d'une contagion de la crise des dettes en zone euro les poussaient à délaisser les actifs jugés plus risqués, tels que les matières premières.

Les cours du baril ont par ailleurs nettement accentué leurs pertes après la publication des chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie, qui étaient de nature à alimenter les inquiétudes sur la solidité de la demande énergétique des Etats-Unis, premier pays consommateur de brut au monde.

Selon le DoE, les réserves américaines de brut ont grimpé de 3,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 13 avril, une hausse quatre fois supérieure aux attentes des analystes, alors que ces stocks avaient déjà progressé de près de 19 millions de barils sur les trois semaines précédentes.

"La demande reste fragile", a souligné Matt Smith.

Selon Nic Brown, analyste chez Natixis, "cette hausse est le résultat d'importations élevées et continues, ainsi que d'une faible cadence des raffineries, en particulier celles dans le golfe du Mexique qui se préparent à l'inversement de l'oléoduc Seaway".

L'écoulement de ce pipeline, qui relie le golfe du Mexique au plus gros terminal pétrolier du pays, à Cushing (Oklahoma, sud), va être inversé à la mi-mai.

Cette opération vise à désengorger Cushing, pour transporter une partie des réserves surabondantes de brut texan qui y sont entreposés vers les raffineries de la côte du golfe du Mexique. Les stocks surabondants de Cushing pèsent depuis plus de deux ans sur le cours du WTI, celui-ci prenant le brut texan comme référence.

En revanche, les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reculé de 2,9 millions de barils, près de dix fois plus qu'attendu par les analystes, tandis que les stocks d'essence se repliaient de 3,7 millions de barils, également plus que prévu.

rp



(AWP / 19.04.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York, le marché suspendu à l'Espagne


    La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

    Le pétrole libyen, une manne exploitée en dents de scie

    mardi 26 juin 2018

    Paris: Les plus abondantes réserves d'Afrique, exploitées en dents de scie: alors que le bras de fer reprend entre autorités politiques rivales pour le contrôle de l'or noir, quelques éléments sur le pétrole libyen.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite