Menu
A+ A A-

Les cours grimpent, confortés par l'Iran et de bons indicateurs en Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché dopé par la crise iranienne, par des indicateurs économiques encourageants en Chine, ainsi que par un accès de faiblesse du dollar face à un euro revigoré.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 112,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,12 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait 2,06 dollars à 100,76 dollars.

Les cours du baril restaient dopés par les tensions entre les pays occidentaux et l'Iran, qui a enjoint mardi l'Arabie saoudite à "réfléchir davantage" sur sa promesse de compenser toute baisse des importations de brut iranien résultant d'un embargo occidental.

"La dynamique haussière du marché pétrolier est entretenue par ce discours de l'Iran. C'est une claire menace envers l'Arabie saoudite", premier pays exportateur de brut au monde et le seul pays à avoir des capacités de production excédentaires significatives, observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, a assuré dans un entretien diffusé lundi que son pays pouvait rapidement compenser une baisse des importations iraniennes de brut en cas d'embargo, mais il a également souhaité que les cours du baril "se stabilisent autour de 100 dollars".

"S'il voulait dire que les prix ne doivent pas monter trop au-dessus, cela implique un accroissement prochain de la production (saoudienne). Mais s'il voulait dire que les prix ne doivent pas tomber en-dessous, alors ce nouveau seuil est très supérieur au niveau de 75 dollars le baril", jugé jusqu'alors satisfaisant par l'Arabie saoudite, commentaient les analystes de Commerzbank.

Ainsi le pays ne devrait non plus ouvrir ses vannes en cas d'embargo.

Selon Commerzbank, les propos de M. al-Nouaïmi confortent l'idée que "les prix du pétrole ne vont probablement pas retomber beaucoup en-dessous de 100 dollars le baril pendant un certain temps".

Le marché du pétrole profitait par ailleurs de bonnes statistiques économiques publiées mardi en Chine, deuxième consommateur mondial de brut.

La Chine a enregistré au quatrième trimestre 2011 un taux de croissance de 8,9% de son Produit intérieur brut (PIB), bien supérieur aux prévisions des analystes.

"Cela apaise quelque peu les craintes que la crise de la dette dans la zone euro puisse affaiblir de façon significative la demande énergétique des économies émergentes", soulignaient les experts de Commerzbank.

Enfin, les cours du baril profitaient mardi du rebond de l'euro face au dollar, l'affaiblissement du billet vert rendant plus attractif les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les investisseurs continuaient cependant de surveiller la zone euro, après l'abaissement lundi par l'agence Standard and Poor's de la note du Fonds de soutien de l'Union monétaire (FESF).

"Les optimistes diront que la nouvelle était largement anticipée (après les abaissements des notes de 9 pays de la zone euro vendredi par S&P, ndlr), mais on peut aussi considérer que c'est encore une raison supplémentaire de s'inquiéter" pour la zone euro, estimait M. Hufton.

jq



(AWP / 17.01.2012 13h12)


Commenter Les cours grimpent, confortés par l'Iran et de bons indicateurs en Chine



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 21 août 2023

    🇷🇺 La Russie reste le premier fournisseur de pétrole brut à …

    Moscou: Au mois de juillet, malgré la tendance à la hausse des prix du pétrole et la diminution des rabais offerts sur...

    vendredi 21 juillet 2023

    Le Saoudien Aramco acquiert 10% d'une société pétrochimique …

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé vendredi avoir finalisé l'acquisition d'une participation de 10% dans une société pétrochimique chinoise. La...

    mardi 20 juin 2023

    Importations chinoises de brut russe au plus haut depuis l'i…

    Pékin: Les importations de pétrole russe par la Chine ont atteint en mai un niveau record depuis l'invasion de l'Ukraine par la...

    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mercredi 11 octobre 2023

    💰 Réduction des revenus pétroliers Russes et pétrole Iranien…

    New York: Le plafonnement des prix des exportations de pétrole russe sous l'égide des États-Unis a réduit de manière "significative" les revenus...

    mercredi 08 février 2023

    L'Iran prévoit un baril à 100 dollars en 2023

    Téhéran: Selon Afshin Javan, représentant iranien de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), les prix du pétrole pourraient remonter à 100...

    mercredi 24 août 2022

    L'Iran propose d'aider l'Europe avec des livraisons de pétro…

    Téhéran: L'Iran a offert son aide à l'Europe sous la forme de livraisons de pétrole et de gaz pour l'hiver, selon une...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite