Menu
A+ A A-

Londres assure que la crise des carburants est passée

Les carburantsLondres: Le gouvernement britannique a assuré jeudi que la crise provoquée par les craintes de pénurie de carburant était désormais terminée, mais de nombreuses stations-service restaient fermées dans les grandes villes du pays.
Conséquence du Brexit et de la pandémie de COVID-19, le manque de chauffeurs routiers en Grande-Bretagne a sévèrement perturbé les chaînes d'approvisionnement du pays, de l'alimentaire au carburant, alors que plusieurs ministres s'emploient depuis plusieurs jours à rassurer sur ce dossier.

La pénurie de carburant a cependant poussé mercredi le gouvernement à faire appel à l'armée pour acheminer de l'essence par camions-citernes.

"Cette crise est à présent absolument de nouveau sous contrôle", a déclaré Simon Clarke, le ministre britannique au Trésor.

La fédération des distributeurs de pétrole PRA, qui représente les détaillants de carburant indépendants comptant pour deux tiers de l'ensemble des stations-service du Royaume-Uni, a indiqué mercredi que 27% de ses membres avaient signalé que les pompes étaient à sec. Ils ont toutefois ajouté s'attendre à une amélioration dans les prochaines 24 heures.

Des journalistes de Reuters ont constaté que plusieurs stations-service à Londres et dans ses environs étaient toujours fermées. Parmi celles ouvertes, les pompes étaient souvent hors service.

Le chaos dans les stations-service britanniques a suscité des critiques à peine voilées en Europe, les responsables politiques imputant cette situation à la décision du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne.

Le gouvernement britannique estime cependant que le Brexit n'a joué aucun rôle dans la crise actuelle, même si des dizaines de milliers de routiers ont dû quitter le pays. Pour Londres, c'est la pandémie de COVID-19 qui est à l'origine du problème.


"L'idée que c'est lié au Brexit est une tentative pour nous ramener dans ce qui est vraiment, je le crains, une discussion assez négative sur les opportunités manquées", a déclaré Simon Clarke.

"Si l'on regarde la situation en Allemagne, si l'on regarde la situation en Pologne, si l'on regarde la situation en France, ces pays partagent également ces problèmes", a-t-il ajouté.

(c) reuters

Commenter Londres assure que la crise des carburants est passée



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite