Menu
A+ A A-

Pétrole iranien: l'Arabie saoudite prête à 'stabiliser' le marché

prix du petrole RyadRyad: L'Arabie saoudite est prête à "stabiliser" le marché après la décision américaine de mettre fin aux exemptions permettant à huit pays l'achat de pétrole iranien, a déclaré lundi le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Falih.
Premier exportateur de pétrole au monde, l'Arabie saoudite est l'un des principaux alliés des États-Unis au Moyen-Orient et un pays rival de l'Iran.

Le royaume saoudien "reste engagé par sa politique consistant à stabiliser le marché par tous les temps", a ajouté M. Falih, cité par l'agence officielle SPA.

"L'Arabie saoudite va s'employer, en coordination avec les autres producteurs, à assurer des approvisionnements suffisants en pétrole aux consommateurs", a-t-il poursuivi. Ryad veillera également à ce que "le marché pétrolier mondial reste équilibré".

L'objectif, selon lui, est de garantir à travers des consultations dans les prochains jours avec les pays producteurs et consommateurs, "la stabilité du marché, dans l'intérêt des deux parties et celui de la croissance de l'économie mondiale".

Le président américain Donald Trump a décidé de mettre fin aux exemptions d'achat de pétrole iranien, afin de "porter à zéro les exportations" de brut iranien, a annoncé lundi la Maison Blanche.

A partir de début mai, huit pays -- la Chine, l'Inde et la Turquie, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan, l'Italie et la Grèce -- seront exposés à des sanctions américaines s'ils continuent d'acheter du pétrole iranien.

Washington a rétabli en novembre de dures sanctions économiques contre Téhéran ainsi que contre tous les pays qui ne les respectent pas, après son retrait de l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien.

L'interdiction de vente de pétrole était la principale mesure. Les États-Unis avaient toutefois à l'époque attribué ces dérogations pour six mois, jugeant que le marché mondial ne pouvait supporter une trop brusque annulation des ventes de brut iraniennes.

"Les États-Unis, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, trois des plus grands producteurs d'énergie au monde, avec nos amis et alliés, s'engagent à faire en sorte que les marchés mondiaux du pétrole restent suffisamment approvisionnés", selon la Maison Blanche.

La campagne de "pression maximale" contre l'Iran, qui est ainsi renforcée, vise selon Washington à mettre fin aux "activités déstabilisatrices" de Téhéran au Moyen-Orient.

(c) AwP

Commenter Pétrole iranien: l'Arabie saoudite prête à 'stabiliser' le marché


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    dimanche 05 mai 2019

    L'Iran décidé à exporter son pétrole malgré les sanctions am…

    Dubai: L'Iran a mobilisé toutes ses ressources pour écouler ses hydrocarbures sur le "marché gris" en échappant aux sanctions américaines qu'il juge...

    mardi 30 avril 2019

    Les importations asiatiques de pétrole iranien ont bondi en …

    Singapour: Les importations en Asie de pétrole brut iranien ont atteint en mars leur niveau le plus élevé en huit mois, les...

    samedi 27 avril 2019

    Poutine espère que l'Iran pourra continuer à exporter son pé…

    Pékin: Le président russe Vladimir Poutine a émis l'espoir samedi que l'Iran puisse continuer à exporter son pétrole en dépit des efforts...

    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    vendredi 26 avril 2019

    Ryad 'et d'autres' sont prêts à augmenter leur production de…

    Washington: Le président américain, Donald Trump, a affirmé vendredi que "l'Arabie saoudite et d'autres" pays étaient d'accord pour augmenter leur production de...

    jeudi 28 mars 2019

    Ryad peine à fidéliser Moscou sur la réduction de l'offre de…

    Ryad: Le ministre de l'energie russe alexandre novak a dit à son homologue saoudien khalid al-Falih, lors d'une rencontre à Bakou ce...

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2019 à 21:37

    Le pétrole se redresse après sa pire séance de l'année

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, se redressant après avoir subi la veille leur pire séance...

    vendredi 24 mai 2019 à 12:12

    Le pétrole rebondit sans effacer le plongeon de la veille

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché reprenant son souffle après avoir subi les plus fortes...

    vendredi 24 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole se reprend un peu en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, au lendemain de la pire séance de l'année, mais...

    jeudi 23 mai 2019 à 21:34

    Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire s…

    Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole new-yorkais a clôturé jeudi sa pire séance de l'année sur un plongeon de...

    jeudi 23 mai 2019 à 17:39

    Plus forte baisse de 2019 pour le pétrole sur fond de tensio…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 16:56

    Le pétrole perd plus de 4%, les tensions commerciales s'accr…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 23 mai 2019 Le prix du pétrole WTI, référence américaine, baissait fortement et est passé sous les 60 dollars le baril jeudi, à son plus bas depuis plus d'un mois et demi, plombé par les tensions commerciales et la hausse des réserves des Etats-Unis.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite