Menu
A+ A A-

L'agrandissement d'un oléoduc suspendu au Canada, revers pour Trudeau

prix du petrole OttawaOttawa: La justice canadienne a ordonné jeudi la suspension de l'agrandissement d'un oléoduc jugé "stratégique" par le gouvernement de Justin Trudeau, car son impact environnemental, en particulier sur les mammifères marins, a mal été mesuré par les autorités fédérales.
Au même moment, les actionnaires de la société texane Kinder Morgan approuvaient à 99,98% la vente de ce pipeline au gouvernement, qui a souhaité le nationaliser afin de régler une fois pour toutes l'épineuse question de la dépendance du Canada aux États-Unis pour écouler son or noir.

Ottawa conclura cette vente dès vendredi, a annoncé dans la foulée le ministre fédéral des Finances Bill Morneau, indiquant que le gouvernement était en train d'étudier le jugement de la Cour d'appel fédérale.

Selon ce tribunal, l'Office national de l'Energie (ONE) a commis "une erreur cruciale" en autorisant les travaux sans tenir compte de la hausse du trafic de pétroliers qui navigueront sur la côte pacifique canadienne pour exporter les hydrocarbures acheminés jusqu'au port de Vancouver par l'oléoduc.

L'ONE, une agence fédérale régissant ce type de projets d'infrastructures, "a de façon injustifiable défini la portée du projet de manière à ne pas inclure la circulation de navires-citernes connexe au projet", a déploré la juge Eleanor Dawson dans son jugement consulté par l'AFP.

Long de quelque 1.200 km, l'oléoduc Trans Mountain relie les champs pétroliers d'Alberta au littoral en traversant les montagnes Rocheuses mais, actuellement saturé, il doit voir sa capacité triplée à 890.000 barils par jour selon les plans de Kinder Morgan.

Or le projet est vivement combattu dans la province de Colombie-Britannique, d'où ce pétrole devrait être chargé sur des navires vers l'Asie, par les autorités locales, une coalition d'écologistes et des communautés autochtones qui avaient saisi la Cour d'appel fédérale.

Plusieurs communautés amérindiennes s'opposent à l'agrandissement de cet oléoduc, qui traverse leurs territoires ancestraux, pour de nombreuses raisons environnementales, en particulier la préservation de l'écosystème de la côte britanno-colombienne où vivent et viennent se reproduire nombre de mammifères marins en voie de disparition.

"C'est une victoire majeure pour les peuples autochtones, les groupes environnementaux et pour tous les Canadiens", a réagi Greenpeace.

Porte ouverte


"Il est temps que le Premier ministre (Justin) Trudeau se rende à l'évidence et prenne les milliards de dollars publics prévus pour ce projet et les investisse pour accélérer la transition vers une économie basée sur les énergies renouvelables", a dit à l'AFP Patrick Bonnin, responsable de la campagne Climat-Énergie de l'ONG écologiste.

Face aux incertitudes créées par les opposants à l'oléoduc, le gouvernement libéral avait annoncé fin mai son intention de l'acheter pour 4,5 milliards de dollars canadiens (3 milliards d'euros).

Ottawa avait accepté l'agrandissement de l'oléoduc en échange de la collaboration du gouvernement de la province de l'Alberta, coeur de l'industrie pétrolière canadienne, dans la lutte contre les gaz à effet de serre. M. Trudeau est déterminé à imposer une taxe nationale sur le carbone, mais celle-ci est vivement combattue par l'opposition conservatrice.

Selon un sondage publié jeudi par l'institut Abacus, 34% des Canadiens appuient la construction de l'oléoduc controversé, et 20% s'y opposent.

Dans sa décision, la Cour d'appel fédérale laisse toutefois la porte ouverte à une relance des travaux, à condition que l'Office national de l'Energie "prenne les mesures qui s'imposent, s'il le juge à propos, pour corriger ces vices et rendre par la suite une nouvelle décision en bonne et due forme".

La juge rappelle que l'agence fédérale elle-même "a conclu que l'augmentation du transport maritime résultant du projet risquerait d'entraîner des effets négatifs importants" sur les mammifères marins.

Ottawa avait pensé désamorcer ce qui est devenu une crise constitutionnelle en annonçant fin 2016 un plan de 1,5 milliard de dollars (1 milliard d'euros) afin de protéger son littoral et les écosystèmes marins.


(c) AFP

Commenter L'agrandissement d'un oléoduc suspendu au Canada, revers pour Trudeau


    Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

    TransCanada relance Keystone

    mercredi 20 février 2019

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut dans le Missouri au début du mois, a rapporté Reuters, citant le porte-parole de TransCanada, Terry Cunha.

    Le pétrole au Canada / Québec

    mercredi 30 mars 2022

    Les importations canadiennes de brut 2021 ont chuté à leur p…

    Montreal.: Les importations de pétrole brut au Canada en 2021 ont chuté à leur plus bas niveau en plus de trois décennies...

    jeudi 24 mars 2022

    Le Canada va augmenter ses exportations de pétrole

    Ottawa: Le Canada, quatrième producteur mondial de pétrole, a annoncé jeudi une augmentation d'environ 5% de ses exportations de pétrole pour répondre...

    samedi 25 septembre 2021

    La Caisse de dépôt et placement du Québec se retire de la pr…

    Montréal: La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), deuxième plus important fonds de pension canadien, va retirer ses investissements dans...

    -Toutes les nouvelles du pétrole au Canada
    -Toutes les nouvelles du pétrole au Québec

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 03 octobre 2022 à 21:58

    Le pétrole clôture au plus haut depuis deux semaines, possib…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en forte progression lundi, le marché étant séduit par la possible réduction appuyée...

    lundi 03 octobre 2022 à 18:28

    L'Opep+ se réunit sur fond de rumeurs de franches coupes

    Londres: L'Opep+, qui se réunit mercredi à Vienne, se prépare-t-elle à une réduction drastique de sa production de pétrole? A mesure que...

    lundi 03 octobre 2022 à 14:00

    ⛽️ Les prix des carburants repartent à la hausse

    Paris: Les prix des carburants routiers Français sont repartis à la hausse la semaine passée, après 4 semaines de baisse. Le 1er septembre dernier, une nouvelle...

    lundi 03 octobre 2022 à 12:30

    Le pétrole en hausse avant l'Opep+ qui se réunit à Vienne

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en forte hausse, dopés par l'Opep+, qui se réunira mercredi en présentiel pour la...

    samedi 01 octobre 2022 à 13:11

    L'Opep+ se réunit à Vienne pour la première fois depuis mars…

    Vienne: L'Opep+ se réunira mercredi physiquement à Vienne, siège du cartel des producteurs de pétrole, "pour la première fois depuis mars 2020...

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite