Menu
RSS
A+ A A-

L'Irak autorise l'exploration pétrolière près des frontières avec l'Iran et le Koweït

prix du petrole bagdadBagdad: Le ministère irakien du Pétrole a accordé jeudi trois permis d'exploration pétrolière près de sa frontière avec l'Iran, pour la première fois depuis 50 ans, et un autre près de celle avec le Koweït, qui sont revenus à des sociétés chinoises et émiratie.
L'Irak a été en guerre avec l'Iran de 1980 à 1988 et avec le Koweït en 1990.

"Après des décennies de guerre et de négligence, nous avons décidé d'accélérer les investissements sur les champs aux frontières, (qui vont) contribuer à améliorer notre économie", a affirmé le ministre du Pétrole Jabbar al-Luaibi. "Il n'est pas logique de laisser ces régions sans investissement et sans développement".

La compagnie chinoise Geo-Jade s'est ainsi vu octroyer deux blocs d'exploration pétrolière près de la frontière avec l'Iran: Naft Khana (province de Diyala) et Houwaiza (province de Missane).

Selon le système de partage des profits mis en place, elle touchera respectivement 14,67% et 13,75% des bénéfices de l'exploitation éventuelle de ces blocs.

Une autre compagnie chinoise, United Energy Group, s'occupera de l'exploration du bloc Sinbad (province de Bassora), proche de la frontière avec l'Iran. Elle empochera 4,55% des bénéfices.

La compagnie émiratie Crescent Petroleum s'est par ailleurs vu décerner le permis d'exploration du bloc Khider Mai, près de la frontière avec le Koweït, et recevra 13,75% des bénéfices.

Le ministère irakien du Pétrole a en outre accordé à cette compagnie émiratie les droits d'exploitation de quatre champs gaziers, tous dans la province de Diyala: Gilabat et Qumar, pour lesquels elle recevra 9,21% des profits, ainsi que Khashim al-Ahmar et Injana, pour lesquels elle touchera 19,99% des profits.

Lors d'appels d'offres en 2010, les compagnies étrangères auxquelles les champs les plus importants avaient été accordés étaient rémunérées au baril, un système globalement moins avantageux pour elles que le partage des profits.

Dans les faits, le gouvernement s'accorde 25% en royalties. Sont ensuite déduits les coûts d'exploitation et le reste est alors partagé entre l'Etat et les compagnies selon le pourcentage décidé dans les contrats d'attribution.

La compagnie étrangères doit ensuite acquitter 35% de taxe sur sa part des profits.


(c) AFP

Le pétrole en Iran


lundi 13 août 2018

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

vendredi 10 août 2018

Les sanctions contre l'Iran, un risque pour l'offre pétroliè…

Paris: Malgré l'accalmie actuelle sur le marché pétrolier, le retour des sanctions américaines contre l'Iran menace l'approvisionnement en brut de l'économie mondiale...

mardi 03 juillet 2018

L'Iran qualifie de "pure imagination" la menace am…

Genève: Le président iranien Hassan Rohani a qualifié mardi de "pure imagination" l'annonce par les Etats-Unis qu'ils allaient empêcher l'Iran d'exporter son...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite