Menu
A+ A A-

GB: 120.000 emplois perdus à cause de la chute des cours du pétrole

prix du petrole LondresLondres: L'industrie pétrolière et gazière du Royaume-Uni aura perdu quelque 120.000 emplois directs et indirects entre 2014 et la fin 2016 du fait de la chute des prix de l'or noir, a déploré vendredi la fédération professionnelle du secteur.
L'exploitation des gisements en mer du Nord représentait quelque 450.000 emplois en 2014, année où le nombre d'employés a atteint son pic, a expliqué Oil & Gas UK dans un communiqué. Cela recouvrait les emplois directement concernés par l'extraction pétrolière et gazière, mais aussi les emplois indirects générés pour les fournisseurs jusqu'à ceux de services de restauration et d'hôtellerie entourant l'activité.

Mais les cours de l'or noir ont plongé depuis, passant de plus de 100 dollars le baril à quelque 50 dollars actuellement. Le baril de Brent de la mer du Nord, qui sert de référence européenne pour le brut, a même atteint un plancher de 27,10 dollars le 20 janvier, avant de remonter quelque peu.

D'après Oil and Gas UK, quelque 84.000 emplois ont disparu en 2015 et environ 40.000 autres devraient avoir été supprimés en 2016, les compagnies s'efforçant de comprimer leurs coûts pour rester rentables dans cette nouvelle conjoncture tarifaire - un défi particulièrement ardu en mer du Nord où les gisements, matures, sont particulièrement onéreux à exploiter.

La directrice générale de la fédération, Deirdre Michie, a d'ailleurs souligné que le prix moyen de production d'un baril de pétrole en mer du Nord était passé de 30 dollars en 2015 à 17 dollars cette année.

Nous ne pouvons sous-estimer l'impact que la chute des cours mondiaux entraîne sur l'économie britannique, ni les conséquences pour les personnes qui ont perdu leurs emplois ainsi que pour leurs familles, a-t-elle expliqué. Nous faisons le maximum pour les soutenir, travaillons avec les autorités britanniques et écossaises pour proposer des emplois alternatifs, et coopérons aussi avec les syndicats en ces temps difficiles, a ajouté la directrice.

Le secteur ne comptera plus que 330.000 emplois directs et indirects à la fin 2016 et Mme Michie a souligné que pour les préserver, le secteur devait pouvoir susciter de nouveaux investissements, tant dans l'exploration de nouveaux gisements que dans le développement des sites existants. Le secteur estime à quelque 20 milliards de barils équivalent pétrole la quantité d'hydrocarbures encore enfouies sous les fonds britanniques de la mer du Nord.

(c) AFP

Commenter GB: 120.000 emplois perdus à cause de la chute des cours du pétrole


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite