Menu
A+ A A-

Le brut se replie, la Chine inquiète le marché

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole se repliaient vendredi en cours d'échanges européens, alors que le marché s'inquiète d'un possible nouveau resserrement de la politique monétaire en Chine, après une forte accélération de l'inflation en mars chez le géant asiatique.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 121,80 dollars sur l'InterContinental Exchange de Londres, reculant de 20 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai cédait 25 cents à 107,86 dollars.

Les combats en Libye, où insurgés et forces du colonel Kadhafi se disputent depuis des jours la ville stratégique d'Ajdabiya (est du pays), "continuent de soutenir les prix (...) mais le marché pâtissait de la perspective de nouvelles mesures de politique monétaire en Chine après les solides indicateurs économiques de ce matin", observaient les analystes de Commerzbank.

Selon des chiffres publiés vendredi, la croissance de l'économie chinoise est restée robuste au premier trimestre, avec 9,7% de hausse du Produit intérieur brut (PIB), mais l'inflation s'est accélérée pour atteindre 5,4% en mars, son plus haut niveau depuis juillet 2008.

Cette hausse de l'inflation laisse présager de nouvelles mesures de resserrement monétaire pour juguler l'économie du géant asiatique, mais qui pourraient affecter la demande énergétique du pays, deuxième consommateur mondial de brut.

"Le Brent a pu être touché par les inquiétudes persistantes d'une surchauffe de l'économie chinoise, des craintes renforcées par les chiffre du PIB pour le premier trimestre", confirmaient les analystes du cabinet viennois d'études JBC Energy.

La consommation chinoise s'est déjà légèrement affaiblie en mars, relevaient-ils: "avec 8,87 millions de barils par jour (mbj), le volume de brut raffiné dans le pays en mars... s'affiche en-deçà du record de 9,18 mbj enregistré en février", soit une baisse de 3,4%.

D'une manière générale, "le marché est toujours en train de digérer les avertissements de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) sur une potentielle destruction de la demande en raison de prix trop élevés", soulignait de son côté Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

La nervosité des opérateurs face à l'envolée des cours avait été exacerbé mardi par l'AIE, qui a souligné l'existence d'un "vrai risque qu'un pétrole se maintenant à plus de 100 dollars le baril ne soit pas compatible avec le rythme de la reprise économique".

Par ailleurs, un raffermissement de la monnaie américaine, face à un euro plombé par un regain d'inquiétudes sur les dettes souveraines européennes, rendait plus attractifs les achats de pétrole libellés en dollars.

Sur le plan de l'offre, les tensions étaient cependant loin d'être dissipées, avertissait M. Kryuchenkov: "il est important de garder un oeil sur l'évolution de la situation au Moyen-Orient, surtout un vendredi, jour de prière" et souvent occasion d'importantes manifestations.

"Les élections présidentielles au Nigeria, qui ont lieu ce week-end, seront aussi à surveiller attentivement", a-t-il ajouté. Les périodes électorales ont par le passé souvent engendré des violences et des perturbations de la production du pays, premier producteur de brut du continent africain.

rp

(AWP/15 avril 2011 13h00)

Commenter Le brut se replie, la Chine inquiète le marché


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    mercredi 25 septembre 2019

    USA: Des entités chinoises sanctionnées pour le transport de…

    New York: Les Etats-Unis ont sanctionné plusieurs entités chinoises pour avoir sciemment transporté du pétrole iranien, a annoncé mercredi le secrétaire d'Etat...

    jeudi 05 septembre 2019

    Sibur et Gazprom signent un accord pour une usine pétrochimi…

    Vladivostok: Le numéro un russe de la pétrochimie Sibur a annoncé jeudi un accord avec le géant gazier Gazprom pour approvisionner une...

    mardi 30 avril 2019

    Les importations asiatiques de pétrole iranien ont bondi en …

    Singapour: Les importations en Asie de pétrole brut iranien ont atteint en mars leur niveau le plus élevé en huit mois, les...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:32

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:27

    Le pétrole monte tandis que l'Opep songe à durcir ses quotas…

    Londres:Les prix du pétrole progressaient encore jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une combinaison...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:34

    Le pétrole se stabilise après ses forts gains de la veille e…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:23

    L'Opep+ va discuter d'une baisse de production de plus de 40…

    Vienne: L'Opep et ses alliés, Russie en tête, vont discuter d'une baisse de plus de 400.000 barils par jour de la production...

    jeudi 05 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole : l'Opep balance entre prolongation et durcissement …

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires, réunis jeudi et vendredi...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:28

    USA: les stocks de brut reculent après cinq semaines de haus…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis pour la première fois en plus d'un mois...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:09

    Le pétrole en forte hausse à la veille du sommet de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, et évoluaient en forte hausse dans un marché optimiste...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite