Menu
A+ A A-

Les cours du brut en ordre dispersé, dans un marché volatil

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé jeudi en fin d'échanges européens dans un marché toujours sujet à une forte volatilité, tandis que les opérateurs continuaient de surveiller la situation en Libye.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 122,47 dollars sur l'InterContinental Exchange de Londres, reculant de 41 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 57 cents à 107,68 dollars.

Après avoir dégringolé de près de 7 dollars sur les deux premières séances de la semaine, les cours du baril s'étaient ressaisis mercredi, bénéficiant d'un affaiblissement du dollar et d'une chute spectaculaire des stocks d'essence aux Etats-Unis.

Mais les cours restaient pénalisés jeudi, notamment par une tentative de rebond de la monnaie américaine face à l'euro, qui rendait moins attractifs les achats de brut libellés en dollars.

"Il n'y a pas de direction claire pour le marché", expliquait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB, pour qui le niveau élevé des cours devrait tout de même peser sur les cours à court terme.

L'arrivée à échéance du contrat du Brent pour livraison en mai était également susceptible d'alimenter la nervosité des opérateurs.

Par ailleurs, les exportations de brut du Koweït, interrompues mercredi en raison d'une tempête de sable, ont repris jeudi, "ce qui a contribué à la faiblesse du marché", notait M. Petersson.

Cinquième producteur de l'Opep, le Koweït exporte environ 2,3 millions de barils par jour.

La parution mercredi soir du Livre Beige de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui a fait état d'un renforcement général de l'environnement économique des Etats-Unis, a pu rassurer les investisseurs sur les perspectives de demande pétrolière du premier consommateur mondial, mais les tensions sur l'offre restaient vives.

"Le marché guette toujours très attentivement la situation au Nigeria et les troubles dans le monde arabe" qui risqueraient de perturber les approvisionnements de pétrole, a rappelé Filip Petersson.

En Libye, les combats semblaient avoir repris jeudi dans la ville stratégique d'Ajdabiya (est) -à 160 km au sud de Benghazi, fief des insurgés- reprise par les rebelles la veille, et théâtre de combats meurtriers ces derniers jours, où les unités loyales au colonel Kadhafi maintenaient leur pression.

rp

(AWP/14 avril 2011 18h30)

Commenter Les cours du brut en ordre dispersé, dans un marché volatil


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:32

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:27

    Le pétrole monte tandis que l'Opep songe à durcir ses quotas…

    Londres:Les prix du pétrole progressaient encore jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une combinaison...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:34

    Le pétrole se stabilise après ses forts gains de la veille e…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:23

    L'Opep+ va discuter d'une baisse de production de plus de 40…

    Vienne: L'Opep et ses alliés, Russie en tête, vont discuter d'une baisse de plus de 400.000 barils par jour de la production...

    jeudi 05 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole : l'Opep balance entre prolongation et durcissement …

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires, réunis jeudi et vendredi...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:28

    USA: les stocks de brut reculent après cinq semaines de haus…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis pour la première fois en plus d'un mois...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:09

    Le pétrole en forte hausse à la veille du sommet de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, et évoluaient en forte hausse dans un marché optimiste...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite