Menu
A+ A A-

Les cours du brut repartent à la baisse à New York

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole repartaient à la baisse jeudi à l'ouverture à New York, malgré de nouveaux combats en Libye, les investisseurs s'inquiétant de l'impact des cours élevés sur la demande d'énergie.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai s'échangeait à 106,86 dollars, en recul de 25 cents par rapport à la clôture de la veille.

Les cours avaient légèrement rebondi mercredi, après une chute de 6% sur les deux premières séances de la semaine.

Mais ils "se montrent incapables de confirmer (leur rebond): le marché est en cours de consolidation et reste vulnérable à de nouvelles pertes. Je ne pense pas que la chute soit finie", a commenté Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Il y a des inquiétudes concernant la demande: les prix étaient bien trop chers et avaient bien trop monté d'un point de vue technique. On avait vraiment besoin d'une correction", a-t-il poursuivi.

Les nouveaux combats en Libye étaient relégués au second plan, notamment une attaque meurtrière des forces loyales au régime libyen sur le secteur du port pétrolier de Misrata tenu par les insurgés, à l'Est de Tripoli.

Le malaise du marché face à l'envolée des cours a été renforcé mardi par l'Agence internationale de l'Energie (AIE), qui a souligné l'existence d'un "vrai risque qu'un pétrole se maintenant à plus de 100 dollars le baril ne soit pas compatible avec le rythme de la reprise économique".

Pour les analystes de Barclays Capital cependant, "le niveau élevé des prix du pétrole n'a pas pour l'instant d'effet considérable sur la demande".

Dans les pays industrialisés de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), "le seuil de déclenchement d'une réaction aux prix semble être plus haut" par rapport à 2008, date des derniers records du brut (à 147 dollars).

Et "la capacité des pays hors de l'OCDE (les pays émergents, ndlr) à compenser la faiblesse de la demande dans l'OCDE est bien plus importante maintenant" que dans le passé.

Mercredi, les cours avaient été soutenus par l'annonce d'une chute de sept millions de barils des stocks d'essence aux Etats-Unis. Cette nouvelle avait brièvement rassuré le marché sur la fermeté de la demande dans le premier pays consommateur d'or noir de la planète, où les prix à la pompe ont augmenté d'environ 25% depuis le début de l'année.

rp

(AWP/14 avril 2011 15h40)

Commenter Les cours du brut repartent à la baisse à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 août 2020 à 21:42

    Le pétrole se replie face aux perspectives d'une demande en …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de...

    vendredi 14 août 2020 à 18:07

    Washington confirme la saisie de pétrole iranien destiné au …

    Washington: Les Etats-Unis ont confirmé vendredi avoir saisi la cargaison de quatre tankers transportant du pétrole iranien à destination du Venezuela pour...

    vendredi 14 août 2020 à 13:40

    Le pétrole se replie devant les perspectives d'une demande e…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de l'Agence...

    vendredi 14 août 2020 à 10:33

    Rosneft continue de souffrir de la crise sanitaire et pétrol…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi une forte baisse de son bénéfice net au deuxième trimestre sur un...

    jeudi 13 août 2020 à 21:45

    Le pétrole lesté par les nouvelles prévisions de l'AIE sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé ses...

    jeudi 13 août 2020 à 14:32

    CS et UBS financeraient le controversé pétrole d'Amazonie

    Genève: Selon un rapport publié par plusieurs ONG, des banques helvétiques, dont Credit Suisse et UBS, jouent un rôle central dans le...

    jeudi 13 août 2020 à 12:07

    Le pétrole à l'équilibre, les investisseurs digèrent les sto…

    Londres: Les cours du pétrole étaient stables jeudi, au lendemain d'un rapport montrant une forte baisse des réserves de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 12 août 2020 à 21:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars après la forte baisse de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé mercredi à leur plus haut niveau depuis mars après un rapport montrant une...

    mercredi 12 août 2020 à 17:46

    USA: les stocks de pétrole brut reculent fortement pour la 3…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont nettement reculé pour la troisième semaine de suite avec la baisse de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 15 juillet 2020 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite