Menu
A+ A A-

Gains accentués, regain d'inquiétude sur la Libye

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole continuaient de progresser nettement jeudi en fin d'échanges européens, dans un regain d'inquiétude sur la situation en Libye, où forces gouvernementales et rebelles s'affrontaient aux alentours du terminal pétrolier de Brega (est du pays).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 116,83 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,70 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,66 dollar à 105,96 dollars. Le cours du WTI est monté jusqu'à 106,77 dollars, se rapprochant d'un sommet depuis septembre 2008 atteint le 7 mars (116,95 dollars).

Selon des témoignages recueillis par l'AFP à une trentaine de kilomètres de Brega, les affrontements font rage dans la ville située à 800 km à l'est de Tripoli. Les rebelles ont dressé un point de contrôle à l'est de la ville, sur la route d'Ajdabiya, et il n'était pas possible de savoir qui tenait le terminal pétrolier.

L'incertitude se poursuivait ainsi, alors que les forces du dirigeant Mouammar Kadhafi ont repris la veille le site pétrolier de Ras Lanouf, à l'ouest de Brega.

"Etant donné que les insurgés ont reperdu du terrain, une fin prochaine des combats en Libye est hors de vue, et la reprise des exportations de pétrole s'éloigne de plus en plus", commentaient les analystes de Commerzbank.

Mais sur le plan politique, le colonel Kadhafi a subi un grave revers: son ministre des Affaires étrangères, Moussa Koussa, une des principales figures du régime, a démissionné à son arrivée mercredi soir à Londres, après un bref séjour en Tunisie, ont annoncé les autorités britanniques.

La Libye est secouée depuis mi-février par un mouvement de contestation, visant à obtenir le départ du colonel Kadhafi du pouvoir, qui s'est transformé ces dernières semaines en guerre civile. Les activités pétrolières du pays, dont la production est essentiellement exportée vers l'Europe, sont presque à l'arrêt depuis plusieurs semaines.

"Cependant, les volumes (d'échanges sur le marché du brut) restent très faibles, les investisseurs restant peu disposé à effecteur des opérations alors que demeurent autant d'incertitudes économiques et géopolitiques", observait Andrey Kruychenkov, analyste chez VTB Capital.

Par ailleurs, un accès de faiblesse du billet vert était de nature à soutenir les cours, rendant plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

ds

(AWP/31 mars 2011 18h15)

Commenter Gains accentués, regain d'inquiétude sur la Libye


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 décembre 2018 à 15:27

    Guinée équatoriale: une société camerounaise autorisée à ven…

    Malabo (guinée équatoriale): L'entreprise pétrolière camerounaise Tradex a été autorisée lundi à distribuer des produits pétroliers en Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale...

    mardi 18 décembre 2018 à 14:37

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Argentine/pollution: Total va demander des "vérificatio…

    Paris: Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi qu'il allait demander à un sous-traitant en Argentine de "procéder à des vérifications...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Le pétrole à de nouveaux plus bas depuis fin 2017

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, tombant à des nouveaux plus bas depuis fin 2017 après...

    mardi 18 décembre 2018 à 07:18

    La fusion Idemitsu Kosan/Showa Shell approuvée en AG

    Tokyo: La fusion entre les deux groupes pétroliers Idemitsu Kosan et Showa Shell a été approuvée mardi par les actionnaires des deux...

    mardi 18 décembre 2018 à 05:20

    Le pétrole continue de descendre en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les investisseurs s'inquiétant des signes d'excès d'offre aux États-Unis, dans un...

    lundi 17 décembre 2018 à 22:05

    Argentine/pollution: des Mapuche attaquent en justice des gé…

    Buenos aires: Des indiens Mapuche ont déposé plainte auprès de la justice argentine contre cinq compagnies pétrolières, dont le français Total et...

    lundi 17 décembre 2018 à 21:14

    Le pétrole clôture à New York sous les 50 dollars pour la 1e…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York, plombé par les inquiétudes sur la croissance mondiale et...

    lundi 17 décembre 2018 à 18:25

    Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France ont de nouveau très légèrement reculé la semaine dernière, selon des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite