Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse, soulagé pour le golfe du Mexique

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont nettement reculé jeudi à New York, dans un marché rassuré par le bon état des infrastructures pétrolières dans le golfe du Mexique à la suite du passage de la tempête Isaac, et attentiste avant un discours du patron de la Fed vendredi.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a lâché 94 cents à 94,62 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A l'inverse, à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, a clôturé en hausse de 11 cents, à 112,65 dollars.

"C'est vraiment le calme après la tempête. Le marché est clairement positionné à la vente, et pousse un soupir de soulagement alors que les premiers rapports (en provenance du golfe du Mexique) font état de peu de dégâts majeurs dans les unités de production", a détaillé Matt Smith, de Summit Energy.

"Les dégâts infligés par Isaac sur (les installations de) l'industrie pétrolière dans le golfe du Mexique semblent avoir été limités", ont renchéri les experts de Commerzbank.

Les prix de l'or noir poursuivaient ainsi un mouvement de consolidation entamé la veille, les investisseurs tablant sur une reprise dans les prochains jours de la production d'or noir dans le golfe du Mexique, qui concentre 20% de l'offre pétrolière des Etats-Unis et 45% de la capacité de raffinage.

"La production de brut devrait reprendre rapidement, probablement dès (vendredi), avec un retour du personnel des plateformes sous-marines", a indiqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les opérateurs attendaient aussi une reprise imminente de l'activité de l'ensemble des raffineries de la région dans les prochains jours.

Selon M. Lipow, six d'entre elles avaient interrompu leur activité, et cinq avaient réduit leurs opérations.

Les prix du brut avaient progressé en début de semaine, dans un marché inquiet des conséquences de la tempête tropicale Isaac, devenue brièvement un ouragan de catégorie 1 de mardi à mercredi, sur la production d'hydrocarbures dans la région.

Au total, la tempête a interrompu environ 95% de la production de brut dans le golfe du Mexique, et près de 72% de la production de gaz naturel, selon le département américain de l'Energie (DoE).

Isaac continuait toutefois à balayer la Louisiane (sud) de ses pluies diluviennes, se déplaçant lentement vers le nord.

En outre, "les volumes d'échanges sont particulièrement bas avant un week-end prolongé et à la veille du discours (du président de la Réserve fédérale américaine, Ben) Bernanke, a ajouté Matt Smith.

"On s'attend à beaucoup de volatilité vendredi", ce qui poussait les courtiers à maintenir des positions attentistes, a-t-il poursuivi.

Les investisseurs s'apprêtaient notamment à scruter les propos du patron de la Fed à la recherche de signes annonciateurs d'un nouvel assouplissement monétaire pour relancer une économie terne.

Renforçant les craintes pour la reprise économique américaine, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis sont ressorties plus élevées que prévu, se stabilisant toutefois après deux semaines de hausse.

Par ailleurs, la hausse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 24 août, de 3,8 millions de barils, continuaient à peser sur les cours, a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

rp



(AWP / 31.08.2012 06h21)



Commenter Le brut finit en baisse, soulagé pour le golfe du Mexique

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite