Menu
A+ A A-

Le brut frôle les 100 dollars, l'Egypte continue d'inquiéter le marché

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole hésitaient lundi en cours d'échanges européens, se stabilisant à New-York mais en léger recul à Londres, où ils avaient frôlé un peu plus tôt le seuil des 100 dollars le baril, dans un marché toujours suspendu aux tensions croissantes en Egypte.

Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 98,82 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 60 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Il avait cependant évolué en hausse sensible dans les échanges asiatiques, grimpant jusqu'à 99,97 dollars vers 03h00, s'approchant encore un peu plus du seuil des 100 dollars, qu'il n'a plus franchi depuis le 1er octobre 2008.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 7 cents à 89,41 dollars.

Les prix ont bondi, "dopés par une préoccupation croissante des opérateurs sur l'instabilité politique persistante en Egypte", soulignait David Hart, analyste de Westhouse Securities.

"On redoute la possibilité que cette contestation s'étendent à d'autres régions, mais aussi des perturbations potentielles sur l'offre" de brut en cas de blocage de routes pétrolières stratégiques, expliquait-il.

Le canal de Suez, contrôlé par l'Egypte et par lequel transite environ un million de barils par jour, constitue un des principaux passages pour le transport pétrolier entre le Moyen-Orient et l'Europe.

Malgré les nominations au gouvernement annoncées samedi et les violences qui ont fait au moins 125 morts et des milliers de blessés depuis mardi, la mobilisation ne semble pas faiblir en Egypte, avec des manifestations toujours importantes dans les principales villes du pays, dont Suez.

"Il y a un risque de pénurie réelle" pour le marché mondial en cas d'aggravation de la crise égyptienne, a estimé lundi à Londres Abdallah Salem El-Badri, secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Si nous observons une véritable pénurie, il faudra que nous agissions" pour y remédier en accroissant la production des pays membres de l'organisation, a ajouté M. El-Badri, dans des propos rapportés par l'agence Dow Jones Newswires.

Il a toutefois estimé que le marché restait pour le moment "bien approvisionné" et que la situation en Egypte "n'était pas hors de contrôle".

"Aucune interruption dans le trafic à Suez n'a été rapportée jusqu'à présent, et ce canal n'est pas aussi important (à l'échelle mondiale) que peut l'être le détroit d'Ormuz (au sud du Golfe) par lequel transitent 40% du pétrole mondial", tempérait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"C'est pourquoi les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux sur la question nucléaire fournissent un arrière-plan favorable aux prix du baril, tandis que les violences en Egypte risquent fort de n'être qu'un évènement temporaire, avec un reflux des cours dès que la situation commencera à se clarifier", a-t-il expliqué.

Le canal de Suez fonctionne toujours "à pleine capacité", ont annoncé lundi des médias officiels égyptiens.

cha

(AWP/31 janvier 2011 12h54)

Commenter Le brut frôle les 100 dollars, l'Egypte continue d'inquiéter le marché


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite