Menu
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York avant le rapport de l'AIEA sur l'Iran

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en hausse lundi à New York, entre relatif apaisement sur le front politique grec et regain de tensions au Nigeria et au sujet de l'Iran, deux importants producteurs d'or noir.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a fini à 95,52 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en hausse de 1,26 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a terminé à 114,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange, progressant de 2,59 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

"Ce qui semble être une stabilisation de la situation politique en Grèce a été accueilli positivement par le marché", a relevé Tom Bentz, analyste chez BNP Paribas.

Après avoir empoisonné les marchés la semaine dernière, la crise politique en Grèce semble en voie de résolution avec la conclusion d'un accord dimanche soir entre les deux principaux partis politiques pour former un gouvernement d'union nationale chargé de mettre en oeuvre le plan européen anti-crise.

L'attention s'est cependant déplacée sur l'Italie, la troisième économie de la zone euro, qui voit les taux de ses obligations s'envoler à des niveaux historiques.

"Il y a beaucoup d'inquiétude autour du dossier de la dette italienne, en plus de statistiques très faibles en Europe, avec le recul de 0,7% des ventes de détail en septembre" dans la zone euro, a fait valoir Bart Melek, stratège chez TD Securities.

Alors que nombre d'analystes craignent que les 27 ne tombent en récession, un nouvel indicateur a confirmé lundi l'état chancelant de l'économie européenne: les ventes de détail dans la zone euro ont reculé en septembre de 0,7% par rapport à août, mois où elles avaient progressé de 0,1%.

Comparé à septembre 2010, les ventes de détail dans la zone euro ont enregistré une baisse de 1,5%.

Les cours de l'or noir étaient en outre soutenus par une situation géopolitique incertaine au Nigeria et en Iran.

Au Nigeria, "les risques de violence pourraient soutenir les cours", a indiqué M. Bentz. Troisième pays africain producteur de pétrole, le Nigeria est sous le coup de menaces d'attentats, en particulier dans sa capitale Abuja, après des attaques islamistes qui ont fait au moins 150 morts vendredi.

Bien que ces attaques aient eu lieu dans le Nord, "loin des régions productrices de pétrole", elles ont le "potentiel de s'étendre rapidement dans le reste du pays", ont averti les analystes de JPMorgan.

En outre, a relevé M. Bentz, "le rapport de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique sur l'Iran, ndlr) qui va être publié (mardi) pourrait engendrer une nouvelle escalade dans le dossier du nucléaire iranien, ce qui s'ajoute aux tensions au Moyen-Orient".

Selon des sources diplomatiques occidentales, le nouveau rapport de l'AIEA étaye les soupçons sur les ambitions militaires du programme nucléaire iranien.

L'Iran, deuxième producteur de l'OPEP après l'Arabie saoudite, s'est toujours défendu de vouloir acquérir l'arme atomique.

La presse israélienne évoque depuis une semaine un débat au sein du gouvernement sur l'opportunité de frappes préventives contre les installations nucléaires iraniennes. Le président israélien Shimon Peres a lui-même prévenu que la possibilité d'une attaque militaire contre l'Iran était "plus proche que l'option diplomatique".

Washington et ses alliés occidentaux n'ont pas caché leur intention d'utiliser le rapport de l'AIEA pour durcir encore leurs sanctions individuelles contre l'Iran.

Enfin, a rappelé JPMorgan, en dépit l'accord "sans réserves" donné le 2 novembre par la Syrie à un plan arabe de sortie de crise, la répression du régime de Damas continue "ce qui suggère que la Syrie n'est pas sur le chemin de la stabilité".

rp



(AWP / 08.11.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York avant le rapport de l'AIEA sur l'Iran


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 04 décembre 2018

    Sanctions: l'Iran peut bloquer les exportations de pétrole d…

    Téhéran: Le président iranien Hassan Rohani a de nouveau menacé mardi de bloquer les exportations de pétrole dans le Golfe, en réaction...

    samedi 01 décembre 2018

    L'Iran a élaboré un "mécanisme" pour vendre son pé…

    Téhéran: L'Iran a finalisé un "mécanisme" permettant l'achat de pétrole iranien par Séoul après le rétablissement de sanctions américaines contre son secteur...

    mardi 20 novembre 2018

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite