Menu
A+ A A-

🛢️ Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

Analyse des réserves de petroleWashington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.

Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.
Bien qu'inédite, cette initiative coordonnée de plusieurs pays reste symbolique. Aux yeux des marchés, son impact sur les prix devrait être de courte durée dans un contexte d'offre tendue de l'or noir alors que les pays producteurs de l'OPEP s'en tiennent à leur programme de restauration progressive de leur production.

Réserves: combien et où?

Les réserves stratégiques américaines de pétrole ont été créées en 1975 pour contrecarrer les chocs pétroliers. Enfouies dans d'immenses cavernes de sel allant jusqu'à 800 mètres de profondeur le long de la côte du Golfe du Mexique, ces réserves peuvent emmagasiner jusqu'à 714 millions de barils d'or noir.

Ces réserves hautement surveillées, qui représentent la plus grande manne d'urgence de brut au monde, sont conservées dans une soixantaine de réservoirs forés dans une strate de sel répartis sur quatre sites, en Louisiane et au Texas.

Actuellement, le niveau des stocks se situe à 609 millions de barils, selon le département américain de l'Energie.

"La consommation de brut des Américains s'élevant à 19,5 millions de barils par jour, la mise sur le marché de 50 millions de barils correspond à trois jours de demande des raffineries du pays", a indiqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates, soulignant l'aspect symbolique de la mesure.

"L'impact sur les prix ne devrait pas persister", doutaient aussi les analystes de TD Commodities.

Les précédents: guerres du Golfe et ouragans

En 1991, George H. W Bush avait ordonné le tirage de quelque 17 millions de barils pendant la première guerre du Golfe.

En 2005, c'est George W. Bush fils qui avait fait prélever dans ces réserves 11 millions de barils après le passage de l'ouragan Katrina qui avait dévasté la Louisiane et ses structures pétrolières.

En 2011, Barack Obama avait libéré pour 30 millions de barils afin de suppléer aux interruptions de livraison de Libye.

A l'inverse, en 2001, juste après les attentats du 11-Septembre, le président Bush avait ordonné par précaution un remplissage des cuves à ras bord.


Inflation contre climat

A l'heure des discours sur la nécessité de réduire les émissions dégagées par les énergies fossiles, piocher abondamment dans les réserves de brut risque de soulever des critiques.

"Ce serait contre-productif en termes d'image par rapport au changement climatique", soulignait récemment un éditorial du Washington Post. "C'est certainement une contradiction" pour le gouvernement, relevait aussi John Kilduff d'Again Capital.

"Les vrais champions de la lutte contre le changement climatique sont favorables au contraire à des prix du pétrole élevés pour permettre aux énergies renouvelables d'être plus compétitives", poursuit l'analyste.

Mais pour le président américain, l'inflation --soudainement au plus haut depuis trois décennies à 6,2% sur un an et considérablement tirée par celle des prix de l'énergie-- pourrait s'avérer être un poison politique. Lutter contre l'augmentation des prix devient donc un impératif.

"Ces hausses font mal à la cote de popularité du président", rappelle M. Kilduff.

Le prix moyen du gallon d'essence (3,78 litres) à la pompe a grimpé à 3,41 dollars contre 2,12 dollars il y a un an, selon l'association d'automobilistes AAA.

Ce niveau, encore acceptable pour l'automobiliste américain, devient problématique à partir de 4 dollars le gallon, selon les experts.

"C'est un point de rupture, parce qu'on commence alors à débourser 100 dollars pour faire le plein de son SUV. Cela capte l'attention de l'automobiliste, mine la confiance des consommateurs et ralentit l'économie", avertit John Kilduff, rappelant que toutes les récessions aux États-Unis ont été précédées par un bond des prix du pétrole.

(c) AFP

Commenter 🛢️ Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire



    Communauté prix du baril


    Les Réserves de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur les réserves de pétrole

    samedi 11 mai 2024

    Pétrole: l'Irak espère dépasser les 160 milliards de barils …

    Bagdad: L'Irak espère augmenter ses réserves pétrolières à plus de 160 milliards de barils, a déclaré samedi le ministre du Pétrole, Hayan...

    lundi 18 mars 2024

    🇺🇸 USA: réserves stratégiques de pétrole reconstituées fin 2…

    Houston: Les Etats-Unis auront reconstitué leurs réserves stratégiques de pétrole d'ici la fin de l'année, après les avoir massivement ponctionnées pour soulager...

    vendredi 16 décembre 2022

    Les USA lancent le réapprovisionnement de leurs réserves str…

    Washington: Le département américain de l'Energie va commencer à racheter du pétrole pour remplir de nouveau les cuves des réserves stratégiques d'or...

    mardi 25 octobre 2022

    L'Arabie saoudite fustige l'utilisation de réserves par les …

    Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie a dénoncé mardi le déblocage de réserves pétrolières d'urgence qui vise selon lui à "manipuler les...

    lundi 19 septembre 2022

    Les réserves d'énergies fossiles contiennent 3500 milliards …

    Paris: Les réserves mondiales de combustibles fossiles contiennent l'équivalent de 3500 milliards de tonnes de gaz à effet de serre, qui seraient...

    jeudi 18 août 2022

    Nouvelle diminution des réserves de pétrole en Suisse

    Berne: Les difficultés d'approvisionnement par le Rhin et par les voies de chemins de fer étrangers entravent à nouveau le ravitaillement en...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 12 juin 2024

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    jeudi 30 mai 2024

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétro…

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des...

    mercredi 29 mai 2024

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    jeudi 18 juillet 2024 à 12:30

    Le pétrole hésite, en proie à des vents contraires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, partagés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les données économiques...

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite