Menu
A+ A A-

La Russie affirme qu'un embargo sur l'énergie pourrait faire grimper le prix du baril au-dessus de 300 dollars

Petrole RusseMoscou: Alors que les États-Unis vont voter dès mardi sur une proposition visant à rompre les relations commerciales avec la Russie et la Biélorussie, notamment en suspendant les importations de pétrole malgré les objections répétées de l'Allemagne, qui a déclaré qu'un effondrement de l'approvisionnement menaçait la "cohésion sociale".
Le vice-premier ministre russe, M. Novak, a déclaré qu'une interdiction du pétrole russe aurait des conséquences catastrophiques pour le marché mondial, selon Interfax, et a prévenu que l'Europe poussait la Russie à décréter un embargo sur les livraisons de gaz par le Nord Stream 1, qui est actuellement rempli au maximum de sa capacité, bien que Moscou n'ait pas encore pris cette décision.

Avertissant que "personne ne bénéficierait d'un embargo sur les livraisons de gaz par Nord Stream 1", M. Novak a déclaré que le remplacement des livraisons de pétrole russe en Europe prendrait plus d'un an.

Il a également averti qu'un embargo mondial sur le pétrole russe pourrait faire grimper les prix au-delà de 300 dollars le baril, bien qu'il ait déclaré que la Russie sait où elle réacheminerait le pétrole si l'Europe et les États-Unis le refusent.

En ce qui concerne une éventuelle interdiction du pétrole russe, l'équipe des matières premières de Goldman Sachs a écrit cette nuit que la dépendance de l'Europe à l'égard des importations de pétrole russe, qui s'élèvent à environ 4,3 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. dont 0,8 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. proviennent d'oléoducs, suggère qu'une telle réponse coordonnée prendra probablement du temps, ce qui laisse la possibilité d'une interdiction américaine à court terme.

Bien que l'annonce de nouvelles sanctions américaines potentielles soit susceptible de soutenir les prix, une telle mesure aurait probablement des répercussions négligeables sur les marchés mondiaux du brut et des produits. Les États-Unis n'importent actuellement qu'un peu plus de 400 kb/j (1 000 barils par jour = 1 kb/j) de Russie (moyenne décembre-février), ce qui représente déjà une baisse par rapport au pic de 770 kb/j atteint en mai-juin 2021. En tant que tels, des volumes aussi faibles sont tout à fait à la portée du marché pour réorienter les flux et Goldman s'attend donc à un impact global minime sur les fondamentaux du brut.

Il est néanmoins probable que ces déclarations continueront à réduire fortement les exportations russes de pétrole par voie maritime, en raison de la menace de sanctions supplémentaires ou d'une censure publique. À titre d'exemple, le seul achat d'une cargaison vendredi a été immédiatement suivi d'une réprobation publique, ce qui a fortement dissuadé les Occidentaux de procéder à d'autres acquisitions, sans qu'aucun signe d'achat chinois n'ait été observé jusqu'à présent.

Ceci, conclut Goldman Sachs, "laisse le risque à notre prévision de pétrole à court terme de 115 $/b clairement orienté fortement à la hausse".

(c) ZeoHedge

Commenter La Russie affirme qu'un embargo sur l'énergie pourrait faire grimper le prix du baril au-dessus de 300 dollars


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mardi 27 septembre 2022

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 20 septembre 2022

    La Russie envisage une hausse des taxes sur le pétrole et le…

    Moscou: La Russie envisage une hausse des taxes appliquées aux produits pétroliers et gaziers afin de combler le déficit budgétaire de 2023...

    jeudi 15 septembre 2022

    Rosneft annonce un bénéfice net en hausse de 13,1% au 1er se…

    Moscou: Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé jeudi un bénéfice net en hausse de 13,1% au premier semestre 2022 par rapport...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    mercredi 28 septembre 2022 à 18:35

    Le pétrole grimpe avec les tensions sur l'offre, le gaz bond…

    Londres:  Les prix du pétrole grimpaient à nouveau mercredi, après leur rebond de la veille, les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et...

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    🛢️USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportat…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    mercredi 28 septembre 2022 à 14:05

    Les prix du pétrole rebondiront-ils au-dessus de 100$ avant …

    Paris: Le ralentissement des économies et la hausse des taux d'intérêt devraient éloigner les investisseurs et les traders des actifs à risque...

    mercredi 28 septembre 2022 à 12:25

    Le pétrole stable, le gaz bondit toujours

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi, après leur rebond de la veille, les craintes de récession compensant les inquiétudes sur...

    mercredi 28 septembre 2022 à 11:50

    Le pétrole repart à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse après avoir pris plus de 2% la veille au soir, le WTI ayant...

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite