Menu
A+ A A-

La Russie affirme qu'un embargo sur l'énergie pourrait faire grimper le prix du baril au-dessus de 300 dollars

Petrole RusseMoscou: Alors que les États-Unis vont voter dès mardi sur une proposition visant à rompre les relations commerciales avec la Russie et la Biélorussie, notamment en suspendant les importations de pétrole malgré les objections répétées de l'Allemagne, qui a déclaré qu'un effondrement de l'approvisionnement menaçait la "cohésion sociale".
Le vice-premier ministre russe, M. Novak, a déclaré qu'une interdiction du pétrole russe aurait des conséquences catastrophiques pour le marché mondial, selon Interfax, et a prévenu que l'Europe poussait la Russie à décréter un embargo sur les livraisons de gaz par le Nord Stream 1, qui est actuellement rempli au maximum de sa capacité, bien que Moscou n'ait pas encore pris cette décision.

Avertissant que "personne ne bénéficierait d'un embargo sur les livraisons de gaz par Nord Stream 1", M. Novak a déclaré que le remplacement des livraisons de pétrole russe en Europe prendrait plus d'un an.

Il a également averti qu'un embargo mondial sur le pétrole russe pourrait faire grimper les prix au-delà de 300 dollars le baril, bien qu'il ait déclaré que la Russie sait où elle réacheminerait le pétrole si l'Europe et les États-Unis le refusent.

En ce qui concerne une éventuelle interdiction du pétrole russe, l'équipe des matières premières de Goldman Sachs a écrit cette nuit que la dépendance de l'Europe à l'égard des importations de pétrole russe, qui s'élèvent à environ 4,3 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. dont 0,8 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. proviennent d'oléoducs, suggère qu'une telle réponse coordonnée prendra probablement du temps, ce qui laisse la possibilité d'une interdiction américaine à court terme.

Bien que l'annonce de nouvelles sanctions américaines potentielles soit susceptible de soutenir les prix, une telle mesure aurait probablement des répercussions négligeables sur les marchés mondiaux du brut et des produits. Les États-Unis n'importent actuellement qu'un peu plus de 400 kb/j (1 000 barils par jour = 1 kb/j) de Russie (moyenne décembre-février), ce qui représente déjà une baisse par rapport au pic de 770 kb/j atteint en mai-juin 2021. En tant que tels, des volumes aussi faibles sont tout à fait à la portée du marché pour réorienter les flux et Goldman s'attend donc à un impact global minime sur les fondamentaux du brut.

Il est néanmoins probable que ces déclarations continueront à réduire fortement les exportations russes de pétrole par voie maritime, en raison de la menace de sanctions supplémentaires ou d'une censure publique. À titre d'exemple, le seul achat d'une cargaison vendredi a été immédiatement suivi d'une réprobation publique, ce qui a fortement dissuadé les Occidentaux de procéder à d'autres acquisitions, sans qu'aucun signe d'achat chinois n'ait été observé jusqu'à présent.

Ceci, conclut Goldman Sachs, "laisse le risque à notre prévision de pétrole à court terme de 115 $/b clairement orienté fortement à la hausse".

(c) ZeoHedge

Commenter La Russie affirme qu'un embargo sur l'énergie pourrait faire grimper le prix du baril au-dessus de 300 dollars



    Communauté prix du baril


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mercredi 10 avril 2024

    Totalenergies: plainte pour complicité de crimes de guerre e…

    Paris: Un front judiciaire refermé, au moins temporairement, pour Totalenergies: la justice française a déclaré irrecevable, pour des raisons de procédure, une...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite