Menu
A+ A A-

Les Etats-Unis moins dépendants du pétrole étranger

prix du petrole New YorkNew York: Le président américain Donald Trump a mis en avant mercredi la nouvelle "indépendance énergétique" des Etats-Unis, qui permet selon lui au pays "de ne plus avoir besoin du pétrole du Moyen-Orient" et d'être moins à la merci des soubresauts géopolitiques dans le Golfe.
Si Washington peut certainement compter sur la nouvelle abondance de pétrole et gaz de schiste dans le pays, les États-Unis continuent malgré tout à importer de l'or noir de l'étranger.

"Cela dépend de ce qu'on entend par ces mots", répond Matt Smith, spécialiste du marché pétrolier pour le cabinet ClipperData.

Les Etats-Unis vraiment indépendants énergétiquement ?


"Depuis quelques mois, les États-Unis sont effectivement devenus exportateurs nets de brut et produits raffinés", explique-t-il. C'est à dire qu'ils en exportent plus qu'ils en importent.

Grâce à l'exploitation massive du gaz de schiste, Washington était déjà redevenu en 2017 un exportateur net de gaz naturel pour la première fois en 60 ans.

Mais "les États-Unis continuent à importer chaque jour environ 6 à 7 millions de barils de brut et plus d'un million de barils de produits raffinés", souligne M. Smith. "Le pays reste fortement dépendant du Canada et d'autres pays pour s'approvisionner, y compris des pays du Moyen-Orient comme l'Arabie saoudite, l'Irak ou le Koweït", détaille-t-il.

Une réelle évolution

Même si les États-Unis ne sont pas encore stricto sensu indépendants énergétiquement, la donne a vraiment changé.

Washington cherche en effet depuis le choc pétrolier de 1973 à réduire sa dépendance aux importations de pétrole étranger, interdisant par exemple en 1975 d'exporter du brut américain.

Les nouvelles techniques de fracturation hydraulique et de forage horizontal permettant d'exploiter de nouveaux bassins ont permis d'avancer vers ce but, les puits s'étant multipliés au Texas, au Nouveau-Mexique, dans le Dakota du Nord ou en Pennsylvanie.

Le pays extrait désormais en moyenne 12 à 13 millions de barils par jour (mbj), produisant plus que la Russie ou l'Arabie saoudite, contre 5,3 mbj en 2009 par exemple.

De quoi ravir le président Trump, qui avait assuré en 2017 vouloir non seulement atteindre l'indépendance énergétique mais aboutir à la "domination américaine en matière d'énergie".

Des obstacles persistants

Les États-Unis continuent à importer massivement du pétrole brut de l'étranger car un grand nombre de ses raffineries sont configurées pour traiter du pétrole lourd, en provenance du Canada et du Mexique principalement, alors que le pétrole de schiste est lui considéré comme léger.

Si le pays a fortement augmenté sa production de produits raffinés comme l'essence, le fioul de chauffage et le kérosène, la consommation énergétique totale des Américains est aussi en hausse: selon l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), elle avait encore progressé de 4% en 2018 pour atteindre un nouveau record.

Plus spécifiquement sur le pétrole, "la consommation totale de produits raffinés aux États-Unis est d'environ 20 millions de barils par jour quand la production de brut est de 13 millions", rappelle Matt Smith.

(c) AFP

Commenter Les Etats-Unis moins dépendants du pétrole étranger


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 07 avril 2021

    🛢️ USA: les stocks de brut chutent, ceux d'essence gonflent

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé pour la deuxième semaine consécutive, tandis que celles d'essence ont...

    mercredi 07 avril 2021

    Shell: la vague de froid au Texas pourrait coûter 200 millio…

    Londres: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé mercredi que la vague de froid au Texas, qui a perturbé ses...

    jeudi 25 mars 2021

    USA: le puissant lobby pétrolier soutient l'idée d'instaurer…

    New York: Le puissant lobby pétrolier américain, American Petroleum Institute (API), a apporté officiellement jeudi son soutien à l'idée de fixer un...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 11 avril 2021 à 18:43

    L'Ouganda, la Tanzanie, Total et CNOOC s'accordent pour la c…

    Kampal: L'Ouganda, la Tanzanie et les compagnies pétrolières française Total et chinoise CNOOC ont signé dimanche plusieurs accords ouvrant la voie à...

    samedi 10 avril 2021 à 10:08

    Arabie: Aramco lève 12,4 milliards de dollars dans un accord…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé avoir signé un accord avec un consortium mené par le fonds américain EIG Global...

    vendredi 09 avril 2021 à 21:27

    Le pétrole sous la pression du Covid-19 en Inde et des négoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé vendredi, refroidis par l'évolution de la pandémie de Covid-19 sur des marchés...

    vendredi 09 avril 2021 à 11:54

    Le pétrole sous la pression du Covid-19 en Inde et des négoc…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse vendredi, refroidis par l'évolution de la pandémie de Covid-19 sur des marchés porteurs...

    jeudi 08 avril 2021 à 22:07

    Le pétrole stable au lendemain des stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fait du surplace jeudi au lendemain d'une petite hausse, dans un marché s'interrogeant sur...

    jeudi 08 avril 2021 à 11:55

    Le pétrole au ralenti après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient jeudi au lendemain d'une petite hausse, préoccupés par l'évolution de la pandémie de Covid-19 et une...

    mercredi 07 avril 2021 à 21:28

    Le pétrole en petite hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en légère hausse une séance indécise mercredi après des chiffres américains faisant état...

    mercredi 07 avril 2021 à 17:15

    🛢️ USA: les stocks de brut chutent, ceux d'essence gonflent

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé pour la deuxième semaine consécutive, tandis que celles d'essence ont...

    mercredi 07 avril 2021 à 13:14

    Le pétrole en méforme attend les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole piquaient du nez mercredi, plombés par le regain de vigueur du Covid-19, les investisseurs se montrant par...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 26 mars 2021 Les pétrolières bénéficient de l'impact sur les cours du brut du blocage prolongé du canal de Suez: Chevron prend 0,72% et Exxon Mobil 1,38%.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite