Menu
A+ A A-

Les Etats-Unis moins dépendants du pétrole étranger

prix du petrole New YorkNew York: Le président américain Donald Trump a mis en avant mercredi la nouvelle "indépendance énergétique" des Etats-Unis, qui permet selon lui au pays "de ne plus avoir besoin du pétrole du Moyen-Orient" et d'être moins à la merci des soubresauts géopolitiques dans le Golfe.
Si Washington peut certainement compter sur la nouvelle abondance de pétrole et gaz de schiste dans le pays, les États-Unis continuent malgré tout à importer de l'or noir de l'étranger.

"Cela dépend de ce qu'on entend par ces mots", répond Matt Smith, spécialiste du marché pétrolier pour le cabinet ClipperData.

Les Etats-Unis vraiment indépendants énergétiquement ?


"Depuis quelques mois, les États-Unis sont effectivement devenus exportateurs nets de brut et produits raffinés", explique-t-il. C'est à dire qu'ils en exportent plus qu'ils en importent.

Grâce à l'exploitation massive du gaz de schiste, Washington était déjà redevenu en 2017 un exportateur net de gaz naturel pour la première fois en 60 ans.

Mais "les États-Unis continuent à importer chaque jour environ 6 à 7 millions de barils de brut et plus d'un million de barils de produits raffinés", souligne M. Smith. "Le pays reste fortement dépendant du Canada et d'autres pays pour s'approvisionner, y compris des pays du Moyen-Orient comme l'Arabie saoudite, l'Irak ou le Koweït", détaille-t-il.

Une réelle évolution

Même si les États-Unis ne sont pas encore stricto sensu indépendants énergétiquement, la donne a vraiment changé.

Washington cherche en effet depuis le choc pétrolier de 1973 à réduire sa dépendance aux importations de pétrole étranger, interdisant par exemple en 1975 d'exporter du brut américain.

Les nouvelles techniques de fracturation hydraulique et de forage horizontal permettant d'exploiter de nouveaux bassins ont permis d'avancer vers ce but, les puits s'étant multipliés au Texas, au Nouveau-Mexique, dans le Dakota du Nord ou en Pennsylvanie.

Le pays extrait désormais en moyenne 12 à 13 millions de barils par jour (mbj), produisant plus que la Russie ou l'Arabie saoudite, contre 5,3 mbj en 2009 par exemple.

De quoi ravir le président Trump, qui avait assuré en 2017 vouloir non seulement atteindre l'indépendance énergétique mais aboutir à la "domination américaine en matière d'énergie".

Des obstacles persistants

Les États-Unis continuent à importer massivement du pétrole brut de l'étranger car un grand nombre de ses raffineries sont configurées pour traiter du pétrole lourd, en provenance du Canada et du Mexique principalement, alors que le pétrole de schiste est lui considéré comme léger.

Si le pays a fortement augmenté sa production de produits raffinés comme l'essence, le fioul de chauffage et le kérosène, la consommation énergétique totale des Américains est aussi en hausse: selon l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), elle avait encore progressé de 4% en 2018 pour atteindre un nouveau record.

Plus spécifiquement sur le pétrole, "la consommation totale de produits raffinés aux États-Unis est d'environ 20 millions de barils par jour quand la production de brut est de 13 millions", rappelle Matt Smith.

(c) AFP

Commenter Les Etats-Unis moins dépendants du pétrole étranger



    Communauté prix du baril


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 20 mars 2024

    🛢️ USA: les stocks hebdomadaires de pétrole brut baissent pl…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux hebdomadaires de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé plus que prévu et ceux d'essence...

    lundi 18 mars 2024

    🇺🇸 USA: réserves stratégiques de pétrole reconstituées fin 2…

    Houston: Les Etats-Unis auront reconstitué leurs réserves stratégiques de pétrole d'ici la fin de l'année, après les avoir massivement ponctionnées pour soulager...

    mercredi 28 février 2024

    🛢️ USA: les stocks hebdomadaires de pétrole brut augmentent …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite