Menu
A+ A A-

Kenya: le président lance un programme en vue de l'exporation de brut

prix du petrole nairobiNairobi: Le président kényan Uhuru Kenyatta a officiellement lancé dimanche un "programme pilote" en vue de l'exportation de pétrole brut extrait dans le nord-ouest du pays.
Cette cérémonie "marque le début d'un long et fructueux voyage", a déclaré M. Kenyatta dans la ville de Lokichar (nord-ouest), selon un communiqué de la présidence.

"Mon gouvernement va se consacrer au développement de nos secteurs gazier et pétrolifère au profit de l'économie et du peuple", a-t-il promis.

Le programme pilote prévoit l'acheminement par camions de quelque 2.000 barils par jour depuis les puits de pétrole situés près de Lokichar, dans le comté du Turkana, vers le port de Mombasa, à plus de 1.000 kilomètres de là.

De nombreux observateurs soulignent toutefois que d'importants segments du trajet emprunté par les camions sont pour l'heure impraticables en raison des dégâts provoqués par la saison des pluies.

"Après la cérémonie, je ne sais pas si les camions iront très loin", a ainsi tempéré Arnold Nyaga, un chercheur de la Plateforme de la société civile pour le pétrole et le gaz kényans.

Le programme pilote aurait dû débuter en juin 2017, mais avait été retardé en raison de désaccords sur le partage des futurs revenus pétroliers.

M. Kenyatta a récemment annoncé qu'un accord avait été trouvé avec la clé de répartition suivante: 75% pour le gouvernement national, 20% pour le comté du Turkana et 5% pour les communautés locales.

La découverte de pétrole au Kenya a été annoncée en 2012 par la société britannique kényane Tullow, qui est également chargée de l'exploitation. Les réserves exploitables dites "probables" sont estimées à 560 millions de barils.

Le "programme pilote", est prévu pour durer deux ans, le temps notamment de comprendre comment les réservoirs naturels réagissent à une exploitation plus importante.

Cité dans la presse kényane, le secrétaire d'Etat en charge du Pétrole Andrew Kamau a d'ailleurs souligné que le but du programme pilote "n'est pas commercial".

M. Kamau a ajouté que l'appel d'offre pour la première cargaison de pétrole n'a pas encore été lancé, et que la première exportation est loin d'être imminente. "Nous allons transporter 2.000 barils par jour par la route, alors qu'un cargo a une capacité de 400.000 barils".

La production de brut kényan n'atteindra son rythme de croisière qu'après la construction, au plus tôt en 2021, d'un oléoduc de près de 900 km qui doit relier un port en construction à Lamu (est) et permettra de transporter environ 100.000 barils par jour jusqu'à l'océan Indien.

Pour Arnold Nyaga, le programme pilote n'est qu'une "distraction de ce qui compte vraiment", à savoir la construction de l'oléoduc. "Je pense que l'idée de cette cérémonie est de montrer que le Kenya est actif sur le front du pétrole et qu'il veut jouer un rôle de leader en Afrique de l'Est, devant l'Ouganda".


(c) AFP

Commenter Kenya: le président lance un programme en vue de l'exporation de brut


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 décembre 2018 à 04:05

    Le pétrole sans direction en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction lundi en Asie alors que le marché reste inquiet sur la demande d'or noir...

    vendredi 14 décembre 2018 à 21:45

    Le pétrole pénalisé par des indicateurs chinois moroses

    Londres: Les prix du pétrole ont fortement reculé vendredi, pénalisés par des inquiétudes au sujet de la croissance mondiale, et donc de...

    vendredi 14 décembre 2018 à 16:13

    Le pétrole pénalisé par de mauvais indicateurs chinois

    Londres: Les prix du pétrole restaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes au sujet de la croissance...

    vendredi 14 décembre 2018 à 12:19

    Le pétrole repart à la baisse en raison de craintes sur la c…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes autour de la croissance...

    jeudi 13 décembre 2018 à 22:02

    Le pétrole monte, les stocks américains et l'Arabie saoudite…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont avancé jeudi sur fond de données liées aux stocks du terminal américain de Cushing...

    jeudi 13 décembre 2018 à 17:26

    GB: le Nigeria engage une action en justice contre Shell et …

    Londres: Le gouvernement du Nigeria poursuit en justice les groupes pétroliers Shell et Eni, réclamant plus de 1 milliard de dollars dans...

    jeudi 13 décembre 2018 à 16:07

    Les cours du pétrole se maintiennent en légère baisse

    Londres: Les prix du pétrole se maintenaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, après des stocks américains plus élevés que...

    jeudi 13 décembre 2018 à 12:11

    Le pétrole affaibli par les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours hésitant et affaibli depuis...

    jeudi 13 décembre 2018 à 10:09

    Pétrole: l'AIE maintient ses prévisions de croissance de la …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a maintenu jeudi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite