Menu
A+ A A-

Sanctions contre Pyongyang: pression de l'ONU sur l'industrie pétrolière

prix du petrole nations unies (etatsNations unies (Etats-Unis): Le groupe d'experts de l'ONU chargés des sanctions contre la Corée du Nord a demandé à l'industrie pétrolière quelles mesures ont été prises pour empêcher des livraisons illégales à Pyongyang, a indiqué mardi à l'AFP son chef, Hugh Griffiths.
Dans des lettres envoyées en mai à des compagnies pétrolières, de raffinage et à des négociants en matières premières, "nous demandons des informations sur les mesures décidées pour limiter le risque de livraisons de pétrole à la Corée du Nord par inadvertance, volontairement ou involontairement", a-t-il expliqué, sans les identifier.

En décembre, le Conseil de sécurité avait adopté une troisième série de sanctions pour l'année 2017 contre Pyongyang, réduisant fortement ses possibilités d'approvisionnement en pétrole en représailles à la poursuite de ses programmes d'armements balistique et nucléaire.

Selon Hugh Griffiths, des cargaisons de pétrole interdites par l'ONU continuent d'être livrées aux Nord-Coréens. "Les transferts de cargaisons en mer de navire à navire se poursuivent", a-t-il dit.

En mars, l'ONU avait établi une liste noire de 27 navires, de 21 compagnies et incluant un homme d'affaires ayant commercé de manière illégale avec la Corée du Nord sur différentes productions, notamment du pétrole et du charbon. Dans le dossier nord-coréen, l'ONU est allée jusqu'à interdire de ports dans le monde entier des navires coupables d'infraction, une mesure sans précédent dans les annales des Nations unies.

Pour contrecarrer d'éventuels dispositifs de surveillance, de multiples actes de dissimulation sont à la disposition des trafiquants, du changement de pavillon à la déconnexion des systèmes d'identification par satellites des navires.

Afin de respecter les sanctions internationales, l'industrie pétrolière pourrait par exemple inclure dans ses contrats l'obligation de laisser branchés en permanence les systèmes d'identification automatique (SIA) des navires, a précisé M. Griffiths.

La pression onusienne sur les compagnies pétrolières survient parallèlement à la préparation d'un sommet en juin à Singapour entre les dirigeants américain et nord-coréen, censé conduire à un règlement pacifique de la crise nord-coréenne.

Aux Nations unies, les États-Unis défendent un maintien strict des sanctions internationales contre la Corée du Nord tant que des actes concrets n'ont pas été obtenus de Pyongyang concernant ses programmes d'armement.

Parmi les mesures adoptées en 2017 figure l'obligation pour tout Etat membre de l'ONU de renvoyer avant décembre 2019 dans leur pays les expatriés nord-coréens, sources d'importants revenus pour le régime.

Le prochain rapport du groupe d'experts de l'ONU sur l'application des sanctions imposées à Pyongyang est attendu en août.


(c) AFP

Commenter Sanctions contre Pyongyang: pression de l'ONU sur l'industrie pétrolière


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    dimanche 24 mars 2019

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    lundi 11 mars 2019

    Les Etats-Unis bientôt exportateurs nets de pétrole

    Paris: Les Etats-Unis vont continuer à pomper toujours plus d'or noir, jusqu'à devenir exportateurs nets de pétrole dès 2021 et talonner l'Arabie...

    mardi 29 janvier 2019

    Washington songe à puiser dans ses réserves de pétrole

    Washington: L'administration Trump envisage de puiser dans les réserves stratégiques de pétrole des Etats-Unis pour atténuer l'impact sur les cours des nouvelles...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 26 mars 2019 à 06:02

    Les cours du pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, mais les inquiétudes demeuraient quant au ralentissement économique mondial...

    lundi 25 mars 2019 à 21:13

    Les cours du pétrole restent prudents face au ralentissement…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après une baisse marquée en fin de semaine dernière...

    lundi 25 mars 2019 à 14:14

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers sans direc…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont évolué dans des directions différentes la semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants montent encore à l'exception du gazo…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière à l'exception du gazole, alors que le prix du pétrole...

    lundi 25 mars 2019 à 12:30

    Le pétrole creuse un peu ses pertes

    Londres: Les prix du pétrole reculaient encore un peu lundi en cours d'échanges européens après une baisse marquée en fin de semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 05:48

    Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer lundi en Asie, les craintes de ralentissement de la croissance prenant les devants sur...

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 25 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 66,84 dollars à Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance cédait 44 cents à 58,60 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite