Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie à New York alors que plane l'incertitude sur la Syrie

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole new-yorkais se sont repliés vendredi, pour la deuxième séance consécutive après avoir atteint un pic en deux ans cette semaine, alors que l'éventualité d'une intervention militaire en Syrie semblait plus circonscrite.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, qui avait clôturé à 108,80 dollars la veille, a perdu 1,15 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 107,65 dollars.

A Londres également, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance, coté sur l'Intercontinental Exchange (ICE), a lâché 1,07 dollar, pour finir à 114,01 dollars.

Le WTI avait atteint mercredi son plus haut niveau depuis début mai 2011, terminant à 110,10 dollars.

"Il y a eu une ruée sur le marché dans la semaine, mais en l'absence de plus d'informations (sur une intervention en Syrie), les investisseurs se sont retirés", souligne Matt Smith.

Les investisseurs en profitaient également pour engranger quelques bénéfices à la veille d'un weekend de trois jours aux États-Unis, lundi étant férié en raison de la fête du travail.

L'or noir s'était renchéri au vu de l'éventualité d'une intervention internationale imminente en Syrie en réponse à des attaques présumées à l'arme chimique du régime.

Le régime de Bachar Al-Assad est en effet accusé, notamment par Washington, d'avoir perpétré une attaque à l'arme chimique contre son peuple faisant 1.429 morts dont 426 enfants près de Damas le 21 août.

La Syrie est un tout petit producteur de pétrole (quelques dizaines de milliers de barils de pétrole par jour), mais les marchés craignent qu'une intervention internationale ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, région clé pour le brut.

Mais faute de consensus entre les puissances occidentales ayant pu permettre de mener immédiatement de telles frappes militaires, le cours est reparti à la baisse.

"C'est certes étrange de voir un mouvement de ventes car une intervention militaire reste probable, mais il semble que ce sera plutôt une intervention contenue qu'une grosse opération sans limites dans le temps", indique M. Smith.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a en effet évoqué vendredi devant la presse une réponse militaire "ajustée" et qui ne serait pas "infinie" dans le temps, ciblée et sans troupes au sol, contre la Syrie.

Mais malgré le discours de John Kerry, le marché est resté calme "avant un long week-end", observe également Matt Smith.

Par ailleurs, le dollar continuait de se renforcer face à l'euro. Or un renchérissement du dollar a tendance à faire baisser le prix du baril car il pénalise les investisseurs munis d'autres devises.

afp/rp



(AWP / 02.09.2013 06h21)


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Sanctions américaines: le géant pétrolier Total s'est offici…

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, une conséquence...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite