Menu
A+ A A-

Le brut monte, toujours porté par les tensions en Egypte

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient mardi en fin d'échanges européens, le marché craignant que les troubles en Egypte ne perturbent l'offre de brut du Moyen-Orient et tablant sur une baisse des stocks de brut américains mercredi.

Vers 16H10 GMT (18H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 103,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 54 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 92 cents, à 98,91 dollars. L'écart entre le Brent et le WTI était ainsi à son plus bas depuis début 2011, notaient les analystes.

"Des inquiétudes autour d'un possible coup d'Etat militaire et la détérioration de la situation politique en Egypte soutiennent les cours du Brent", estimait Michael Hewson, chez CMC Markets.

La crise politique dans laquelle est plongé le pays le plus peuplé du monde arabe s'est aggravée ces derniers jours.

Alors que les Égyptiens ont manifesté massivement dimanche pour exiger le départ du président islamiste Mohamed Morsi, l'armée a lancé lundi un ultimatum au chef de l'État pour que soient "satisfaites les revendications du peuple".

La présidence égyptienne a rejeté mardi cet ultimatum, engageant de fait une épreuve de force avec les militaires au moment même où les défections se multiplient au sein du gouvernement.

Les investisseurs craignent ainsi une propagation des tensions à d'autres pays de la région du Moyen-Orient, où est produit environ un tiers du brut mondial.

"Même si l'Égypte n'est pas exportateur de pétrole, le canal de Suez et un certain nombre d'oléoducs en font un important pays de transit pour le pétrole d'Afrique du Nord et de la région du Golfe", soulignaient les analystes de Commerzbank.

"Avec la Syrie en pleine guerre civile, une escalade (des tensions) au Moyen-Orient est un vrai danger", abondait Jonathan Sudaria, analyste chez Capital Spreads.

Hormis les tensions en Egypte, "une réduction de l'offre (de pétrole) depuis la Libye et le Nigeria (fait) monter les prix du pétrole", ajoutait-on chez Commerzbank.

Des mouvements de protestation observés dans certains sites pétroliers en Libye auraient affecté "un tiers de la production libyenne", habituellement d'environ 1,6 million de baril par jour (mbj), estimait Tamas Varga, du courtier PMV.

Enfin, "les exportations de pétrole depuis le Nigeria, le plus grand producteur de brut en Afrique, seraient tombées à 1,72 million de barils par jour en août, ce qui serait le plus bas niveau depuis début 2009", rapportaient les analystes de Commerzbank.

Selon la BP Statistical Review of World Energy, le Nigeria représente presque 3% de l'offre mondiale de brut et exportait en moyenne 2,4 mbj en 2012.

Par ailleurs, les opérateurs attendaient avec optimisme la publication mercredi des statistiques hebdomadaires des stocks de brut détenus par les États-Unis, premier consommateur d'or noir de la planète.

"Nous attendons une forte baisse (des stocks) de plus de 2 millions de barils, mais des augmentations des produits distillés et de l'essence", prévoyaient les analystes de Sucden.

La semaine dernière, le Département américain de l'Énergie (DoE) avait indiqué que les réserves de pétrole brut aux États-Unis étaient restées stables la semaine achevée le 21 juin, contrairement aux attentes des analystes, qui tablaient sur une baisse.

rp



(AWP / 02.07.2013 18h40)


Commenter Le brut monte, toujours porté par les tensions en Egypte


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite