Menu
A+ A A-

Hausse des cours, dans un marché rassuré par le plan annoncé à Bruxelles

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché dopé par l'enthousiasme des opérateurs après l'adoption cette nuit, à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles, d'un plan destiné à mettre un terme à la crise des dettes dans la zone euro.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 110,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,79 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,82 dollar à 92,02 dollars.

Après avoir fortement baissé la veille, les cours du baril se reprenaient, confortés par l'issue d'un sommet européen considéré comme décisif.

"Les événements dans la zone euro dominent les gros titres, et en ce moment, les prix dépendent énormément de la réaction générale des marchés financiers", soulagés jeudi par le plan décidé à Bruxelles, expliquait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

A l'issue de plus de dix heures de tractations, les Etats de la zone euro se sont accordés sur une réduction drastique de la dette grecque grâce à l'abandon par les banques de 50% de leurs créances, ainsi que sur un renforcement du Fonds de secours financier (FESF) et un programme de recapitalisation des banques européennes.

Saluant ces annonces, les places boursières européennes montaient vigoureusement jeudi, tirant dans leur sillage les prix des matières premières, qui profitaient du regain de confiance des opérateurs.

Par ailleurs, l'affaiblissement du billet vert face à un euro requinqué, monté au-dessus de 1,40 dollar pour la première fois en sept semaines, rendait d'autant plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Cependant, "pour que les cours du pétrole maintiennent leurs gains, il va falloir que cet appétit pour les actifs jugés risqués se renforce, le marché aura donc besoin de davantage de détails sur les étapes à plus long terme pour éviter tout défaut de paiement d'Etats de la zone euro", a estimé M. Kryuchenkov.

"Les perspectives de la Grèce, dont l'endettement devrait tout de même rester aux environs 120% du Produit intérieur brut (PIB) à l'horizon 2020, sont toujours sombres, et il y a un risque élevé de voir des pays comme l'Italie souffrir de difficultés accrues, alors cela atténue la bonne humeur des investisseurs", confirmait le cabinet viennois JBC Energy.

Le marché digérait par ailleurs les chiffres du Département américain de l'Energie (DoE) publiés mercredi.

Le DoE a fait état d'une hausse massive de 4,7 millions de barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 21 octobre, soit près de 12 fois plus que ce qu'escomptaient les analystes.

Mais les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont au contraire chuté de 4,3 millions de barils, plus du double du recul attendu. "La demande ne cesse de progresser, en hausse de 7,5% par rapport à la même période l'an dernier et la consommation est robuste avant les mois d'hiver, ce qui est encourageant" pour le marché, estimait M. Kryuchenkov.

jq



(AWP / 27.10.2011 12h31)


Commenter Hausse des cours, dans un marché rassuré par le plan annoncé à Bruxelles


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2019 à 21:37

    Le pétrole se redresse après sa pire séance de l'année

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, se redressant après avoir subi la veille leur pire séance...

    vendredi 24 mai 2019 à 12:12

    Le pétrole rebondit sans effacer le plongeon de la veille

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché reprenant son souffle après avoir subi les plus fortes...

    vendredi 24 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole se reprend un peu en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, au lendemain de la pire séance de l'année, mais...

    jeudi 23 mai 2019 à 21:34

    Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire s…

    Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole new-yorkais a clôturé jeudi sa pire séance de l'année sur un plongeon de...

    jeudi 23 mai 2019 à 17:39

    Plus forte baisse de 2019 pour le pétrole sur fond de tensio…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 16:56

    Le pétrole perd plus de 4%, les tensions commerciales s'accr…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 23 mai 2019 Le prix du pétrole WTI, référence américaine, baissait fortement et est passé sous les 60 dollars le baril jeudi, à son plus bas depuis plus d'un mois et demi, plombé par les tensions commerciales et la hausse des réserves des Etats-Unis.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite