Menu
RSS
A+ A A-

Le brut limite ses pertes, le marché surveille la Chine et la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole limitaient leurs pertes mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché prudent après une nouvelle augmentation des taux d'intérêt en Chine et un regain d'inquiétude sur la solidité financière de la zone euro.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 113,26 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 35 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 8 cents, à 96,81 dollars.

Les cours du baril limitaient leurs pertes après avoir momentanément cédé plus de 1,50 dollar à Londres avant le début des échanges américains, le marché ayant subi le contre-coup d'un nouveau relèvement des taux directeurs de la banque centrale chinoise.

L'institution a annoncé mercredi son troisième relèvement de l'année, mesure destinée à renforcer la lutte contre l'inflation dans le pays, mais également propre à alimenter les craintes d'un ralentissement de la croissance économique du géant asiatique.

"Cette hausse des taux chinois renforce les craintes d'un ralentissement trop brusque de l'économie chinoise, en particulier après un indicateur manufacturier décevant dans le pays la semaine dernière, et pourrait peser sur la demande (énergétique) de la Chine", deuxième consommateur de brut de la planète, relevait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Par ailleurs, un regain d'inquiétude sur la crise des dettes européennes, après une nouvelle dégradation du Portugal par l'agence de notation Moody's, et le raffermissement du dollar face à un euro sous pression ouvraient la voie à des prises de bénéfices sur les marchés, estimait Olivier Jakob, de Petromatrix.

Les prix du pétrole avaient nettement grimpé mardi, engrangeant quelque 2 dollars des deux côtés de l'Atlantique après un week-end prolongé aux Etats-Unis, mais "cette hausse manquait de catalyseur clairement identifiable", ajoutait-il.

Les craintes d'une contagion de la crise grecque aux autres pays fragiles de la zone euro alimentaient la nervosité des opérateurs et plombait la monnaie unique européenne face au dollar. Ce renchérissement du billet vert contribuait à rendre moins attractifs les achats de brut libellés dans la devise américaine.

La prudence du marché était enfin de mise avant le très important rapport mensuel sur l'emploi américain, publié vendredi, considéré comme un baromètre de la vigueur de l'économie aux Etats-Unis.

L'indice ISM d'activité dans les services aux Etats-Unis, publié mercredi, n'aura guère permis de rassurer les investisseurs, s'affichant en baisse pour juin, à 53,3 points, un niveau indiquant une croissance très faible.

Les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks pétroliers américain seront quant à eux publiés jeudi, et non mercredi comme habituellement en raison du lundi férié aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer une chute de 2,4 millions de barils des stocks de brut et une hausse de 200.000 barils des réserves d'essence.

Ces derniers seront particulièrement surveillés après le week-end de la fête nationale américaine, traditionnellement marqué par de grands déplacements en voitures et le pic annuel de la consommation d'essence aux Etats-Unis.

sm



(AWP / 06.07.2011 18h38)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite