Menu
A+ A A-

Les pétroliers canadiens déplorent les importations faute d'oléoducs

prix du petrole MontréalMontréal: Le Canada, l'un des grands producteurs mondiaux de pétrole et de gaz, en importe néanmoins de bonnes quantités de l'étranger, faute d'infrastructures pour transporter sa production d'Ouest en Est de son territoire, a déploré lundi l'industrie canadienne.
Sixième producteur de pétrole au monde, le Canada importe aussi 600.000 barils de brut par jour des Etats-Unis, d'Afrique et du Moyen-Orient pour desservir les provinces de la moitié est, selon un rapport de l'Association canadienne des producteurs pétroliers.

Situation semblable pour le gaz naturel où le Canada, cinquième producteur mondial, en importe 67,9 millions de mètres cubes par jour pour combler les besoins de son marché oriental.

"A l'heure actuelle, notre réseau d'oléoducs, capable de transporter quatre millions de barils par jour (bpj) fonctionne presque à pleine capacité, et va voir les contraintes s'intensifier d'ici 2030, année où la production de pétrole canadien devrait atteindre 5,4 millions de bpj", selon l'industrie.

L'essentiel de cette hausse proviendra du pétrole lourd extrait des sables bitumineux de l'Alberta, qui comptent actuellement pour pratiquement les deux tiers (62%) de la production canadienne.

Deux importants projets d'oléoducs permettant d'exporter le pétrole des sables bitumineux de l'Alberta (Ouest) vers l'Asie (Northern Gateway) ou l'Est du Canada (Energie Est) ont été annulés à ce stade, déplore l'industrie. Ces projets ont été recalés sous la pression des organisations de protection de l'environnement.

De même, jusqu'à une vingtaine de projets d'exportation de gaz naturel liquéfié ont été proposés en Colombie-Britannique (ouest), mais à ce jour, un seul, de faible envergure, a vu le jour.

Le rapport blâme un système de réglementation parmi "les plus stricts au monde" et la multiplication des obstacles de la part du gouvernement, notamment sur le plan environnemental, entraînant "davantage de coûts, de retards et d'inefficacités".

Les investissements dans l'industrie du pétrole et du gaz naturel ont augmenté dans le monde en 2017, mais ont diminué au Canada de 19%, selon le rapport.

Selon les pétroliers, faute d'oléoducs et de gazoducs, le Canada a vu ces dernières années son principal client à l'exportation, les Etats-Unis, devenir son "principal concurrent".


(c) AFP

Commenter Les pétroliers canadiens déplorent les importations faute d'oléoducs


    Le pétrole au Canada / Québec

    vendredi 06 novembre 2020

    Enbridge: bénéfice en hausse au 3e trimestre mais moins qu'a…

    Montréal: Le groupe canadien Enbridge, premier opérateur d'oléoducs et de gazoducs d'Amérique du Nord, a annoncé vendredi une hausse de 4% de...

    dimanche 25 octobre 2020

    Pétrole: le canadien Cenovus rachète son concurrent Husky po…

    Montréal: Le producteur canadien de pétrole et de gaz Cenovus Energy va racheter son concurrent Husky Energy pour 23,6 milliards de dollars...

    jeudi 22 octobre 2020

    ExxonMobil prépare des suppressions de poste en Amérique du …

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, après avoir déjà réduit ses effectifs en Europe et en Australie, va "très bientôt" annoncer...

    -Toutes les nouvelles du pétrole au Canada
    -Toutes les nouvelles du pétrole au Québec

    Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

    TransCanada relance Keystone

    mercredi 20 février 2019

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut dans le Missouri au début du mois, a rapporté Reuters, citant le porte-parole de TransCanada, Terry Cunha.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 avril 2021 à 22:06

    Le pétrole cale sous l'effet de prises de bénéfices

    Cours de clôture: Les prix du brut ont quelque peu flanché mardi, un contrecoup causé par des prises de bénéfices après une...

    mardi 20 avril 2021 à 17:56

    Le pétrole cale après l'ouverture américaine sous l'effet de…

    Londres: Après avoir évolué autour de l'équilibre, les prix du brut ont quelque peu flanché mardi, un contrecoup causé par des prises de...

    mardi 20 avril 2021 à 12:05

    Le pétrole avance aidé par un dollar plus faible et la vacci…

    Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus mardi par un accès de faiblesse du dollar américain, les investisseurs étant par ailleurs ragaillardis...

    lundi 19 avril 2021 à 21:25

    Le pétrole commence la semaine en légère hausse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu progressé lundi, profitant du repli du dollar mais limités par la recrudescence...

    lundi 19 avril 2021 à 11:59

    Le pétrole commence la semaine avec prudence

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient lundi face à la propagation du Covid-19 notamment en Inde et aux négociations susceptibles d'aboutir à...

    vendredi 16 avril 2021 à 21:31

    Le pétrole en léger repli après les fortes hausses de la sem…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés vendredi, s'ajustant après les fortes hausses des derniers jours, soutenues par des...

    vendredi 16 avril 2021 à 12:44

    Le pétrole soutenu par des données économiques américaines e…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse vendredi, dans la dernière ligne droite d'une semaine positive pour les cours du...

    jeudi 15 avril 2021 à 21:32

    Le pétrole poursuit sa hausse après de bonnes nouvelles écon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont continué de progresser jeudi, s'installant à leur plus haut niveau en un mois, après...

    jeudi 15 avril 2021 à 11:57

    Le pétrole calme le jeu au lendemain d'une forte hausse

    Londres: Les prix du pétrole étaient en léger recul jeudi, au lendemain d'un bond lié à une baisse plus forte que prévu...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 20 avril 2021 A environ 65 dollars le baril, le pétrole a retrouvé son prix d'avant la pandémie et la banque américaine Goldman Sachs le voit dépasser les 80 dollars cet été, porté par des "indicateurs favorables pour la demande dans les zones où la vaccination est forte".

    Sa concurrente Morgan Stanley envisage quant à elle le baril de brut à 70 dollars au troisième trimestre.

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite