Menu
RSS
A+ A A-

Face à une Opep divisée, Arabie saoudite devrait accroître sa production

prix-du-petrole Vienne Vienne : Les profondes divergences parmi les pays de l'Opep vont accroître les pressions sur l'offre mondiale de pétrole, mais l'Arabie saoudite, "gendarme" du cartel, devrait décider unilatéralement d'augmenter sa production afin de soulager le marché, estiment les analystes.

Les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunis mercredi à Vienne, ont échoué à trouver un consensus sur un éventuel relèvement de leurs quotas de production, fixés depuis janvier 2009 à 24,84 millions de barils par jour (mbj).

Saluant la récente envolée des prix du baril au-dessus de 100 dollars, les pays les plus conservateurs de l'organisation, le Venezuela et l'Iran, soutenus par l'Algérie, l'Irak ou encore l'Angola, se sont fermement opposés aux pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite est le chef de file.

Ces derniers se montraient désireux d'accroître l'offre de l'Opep, qui pompe 40% du pétrole mondial, afin de répondre aux inquiétudes des pays consommateurs, dont la croissance économique est menacée par les cours élevés du brut.

La production réelle du cartel, pourtant supérieure de plus de 1,3 mbj aux quotas, peine en effet à compenser l'interruption des exportations libyennes depuis février et reste insuffisante à satisfaire la demande mondiale, juge l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

"La reconduction du statu quo peut être perçue comme un feu vert implicite à pomper davantage de brut", a cependant souligné Emma Pinnock, analyste de la société énergétique britannique Inenco. "Les participants à la réunion ne sont pas parvenus à s'entendre sur des quotas de production, ce qui suggère que chaque pays va continuer à agir comme il l'entend de façon unilatérale", a-t-elle expliqué à l'AFP.

Après la réunion de Vienne, le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, a qualifié de "désastreuse" l'issue des discussions et rappelé l'engagement des pays du Golfe à approvisionner le marché, selon des propos rapportés par Dow Jones Newswires.

"Fondamentalement, la situation sur le front de l'offre ne change pas. L'Arabie saoudite va continuer de produire davantage. C'est le seul pays à avoir des capacités de production excédentaires significatives", a indiqué à l'AFP Jason Schenker, de la société texane Prestige Economics.

Le royaume saoudien, premier exportateur de brut dans le monde, "devrait augmenter sa production de 700.000 barils par jour d'ici la fin de l'année. Les Emirats arabes unis et le Koweït devraient également accroître leur offre", prévoit Torbjorn Kjus, de la banque DnB NOR.

La production saoudienne était de 8,8 mbj en avril, selon l'AIE, mais plusieurs experts estiment qu'elle a déjà sensiblement progressé en mai.

Les efforts des pays du Golfe pourraient toutefois "ne pas suffire à couvrir les besoins croissants des consommateurs et le marché devrait fortement se tendre au second semestre 2011", a tempéré Helen Henton, de Standard Chartered. Selon elle, la division des 12 pays de l'Opep en deux camps distincts "soulève des inquiétudes sur la capacité du cartel à réagir en cas d'effondrement de la demande" face à des prix excessivement élevés.

Alors que le prix du brut évolue désormais non loin de 120 dollars à Londres, la paralysie de l'Opep pose par ailleurs la question du maintien de quotas décidés en décembre 2008, lorsque le baril de Brent cotait à quelque 30 dollars.

Depuis, la discipline n'a cessé de faiblir, aucun des Etats de l'Opep ne respectant plus les baisses de production qui leur sont imparties: "Ils trichent de 1,5 à 2 mbj. Ce serait pertinent de relever les quotas pour les mettre plus en adéquation avec la réalité. Sinon, à quoi servent-ils'", s'interroge Cornelia Meyer, directrice de la société financière londonienne MRL Corp.



Le pétrole en Arabie Saoudite


vendredi 25 mai 2018

Ryad et Moscou envisagent une hausse de production de pétrol…

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont jugé possible...

jeudi 17 mai 2018

Ryad et Abou Dhabi inquiets des fluctuations du marché pétro…

Ryad: Les ministres de l'Energie saoudien et émirati ont exprimé jeudi leurs craintes face aux fluctuations du marché du pétrole, réitérant l'engagement...

mercredi 09 mai 2018

Etats-Unis/Iran: l'Arabie prête à augmenter la production de…

Ryad: L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a déclaré qu'elle prendrait toutes les mesures nécessaires pour empêcher des pénuries d'approvisionnement en...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

La Production de pétrole dans le monde


jeudi 14 juin 2018

Pétrole: vers une hausse de production de 300.000 barils/jou…

Moscou: Les pays de l'Opep et ses partenaires menés par la Russie, qui se réunissent fin juin pour assouplir leur accord de...

mercredi 13 juin 2018

Pétrole: l'AIE met en garde sur le déclin de la production e…

Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a mis en garde mercredi sur le déclin prévisible des productions pétrolières de l'Iran et du...

mardi 12 juin 2018

L'Opep a légèrement augmenté sa production en mai

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des producteurs exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté le mois dernier, tirée...

lundi 11 juin 2018

L'Irak accuse des producteurs de pétrole de dépasser les quo…

Bagdad: L'Irak a accusé lundi d'autres pays producteurs d'extraire plus de barils que le quota fixé l'an dernier par l'Organisation des pays...

vendredi 25 mai 2018

Ryad et Moscou envisagent une hausse de production de pétrol…

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont jugé possible...

mercredi 16 mai 2018

Norvège: la production de pétrole recule en avril

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a déjoué les projections officielles en avril avec un...

lundi 14 mai 2018

L'Opep revoit encore en hausse sa prévision de la production…

Paris: L'Opep a encore légèrement revu à la hausse lundi sa prévision de la production mondiale de pétrole des pays extérieurs au...

mercredi 09 mai 2018

Etats-Unis/Iran: l'Arabie prête à augmenter la production de…

Ryad: L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a déclaré qu'elle prendrait toutes les mesures nécessaires pour empêcher des pénuries d'approvisionnement en...

vendredi 27 avril 2018

ExxonMobil enregistre sa plus faible production depuis 1999…

New York: ExxonMobil a déçu Wall Street vendredi en annonçant des résultats en demi-teinte et le plus faible niveau trimestriel de sa...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite