Menu
A+ A A-

Le brut recule, marché suspendu à l'évolution des violences en Libye

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole se repliaient jeudi en cours d'échanges européens, le marché spéculant sur l'issue des violences en Libye, où les combats faisaient toujours rage, alors que le Venezuela a proposé l'envoi d'une mission internationale de paix.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 115,72 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 63 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait quant à lui 62 cents à 101,61 dollars.

Les cours du baril réduisaient leurs pertes, après avoir plongé de plus de 3 dollars à Londres dans les échanges asiatiques, sur un marché qui reprenait son souffle après avoir engrangé près de 5 dollars sur les deux séances précédentes et approché leurs plus hauts niveaux depuis septembre 2008.

Le président vénézuélien Hugo Chavez s'est entretenu avec le colonel Mouammar Kadhafi d'une proposition d'envoi d'une mission internationale de paix pour régler le conflit libyen, a annoncé Caracas mercredi.

"Cette perspective d'un plan de paix pour la Libye a exercé une pression sur les prix ce matin", générant une chute de 3% à Londres et de 2% à New-York, "mais cela ne devrait être que temporaire, le marché ayant déjà effacé une bonne partie de cette baisse", estimaient les analystes de Commerzbank.

En effet, alors que les combats font toujours rage dans l'est du pays, "il est très improbable que l'insurrection libyenne accepte une négociation avec Kadhafi, comme le suggère le projet du président Chavez", faisaient-ils valoir.

Les rebelles essuyaient jeudi de nouvelles frappes aériennes, au lendemain d'une contre-offensive de l'aviation et de l'artillerie lourde du colonel Kadhafi à Brega, le poste le plus avancé de l'opposition à l'ouest de Benghazi et siège d'importantes installations pétrolières.

"Il est difficile de déterminer le point à partir duquel on peut officiellement déclarer un pays en guerre civile, mais il semble désormais évident que la Libye a atteint ce stade. Les bombardements à Brega, une ville tenue par les rebelles, par des avions pro-Kadhafi prouvent que la Libye est en guerre avec elle-même", commentait de son côté David Hufton, du courtier PVM.

"Brega est un centre pétrolier particulièrement crucial, tout comme Tobrouk ou Zueitina, qui sont les ports d'où partent les exportations d'hydrocarbures à l'est (du pays). Une guerre civile dans un important pays producteur (...) reste extrêmement incendiaire pour les prix" du pétrole, ajoutait-il.

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a estimé mercredi que les pertes de l'offre libyenne de brut représentaient entre 850.000 et 1 million de barils de pétrole par jour.

Or, la qualité du pétrole léger produit par l'Arabie saoudite, qui s'est engagée à combler les carences du marché, ne correspond pas forcément à celle du pétrole libyen, à très faible teneur de souffre, ce qui pourrait poser problème aux raffineurs, observaient les experts.

"L'attention du marché va se porter désormais sur le remplacement de ce pétrole (libyen) très léger", observait M. Hufton, qui expliquait que les raffineurs américains pourraient faire face à une concurrence accrue pour acquérir du brut en provenance d'Algérie et d'Afrique de l'ouest, dont la qualité est la plus similaire à celle de la Libye.

tt

(AWP/03 mars 2011 12h30)

Commenter Le brut recule, marché suspendu à l'évolution des violences en Libye


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    dimanche 21 juillet 2019

    Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier (…

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé l'arrêt des exportations depuis le terminal pétrolier de Zawiya (ouest), après la...

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 19 septembre 2019 à 21:40

    Le pétrole soutenu par les doutes sur le retour à la normale…

    Cours de clôture: Les prix du baril de brut ont terminé en légère hausse jeudi, soutenus par les doutes sur la capacité...

    jeudi 19 septembre 2019 à 13:10

    Le pétrole monte fortement, soutenu par l'évolution de la si…

    Londres: Les prix du pétrole montaient fortement jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par l'information selon laquelle l'Arabie saoudite cherchait à acheter...

    jeudi 19 septembre 2019 à 10:46

    Le pétrole monte, soutenu par les tensions au Moyen-Orient

    Londres: Les prix du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par les risques toujours présents au Moyen-Orient après l'attaque de...

    mercredi 18 septembre 2019 à 21:31

    Le pétrole recule face à un apparent apaisement de la situat…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse mercredi alors que l'Arabie saoudite a assuré d'un retour à la...

    mercredi 18 septembre 2019 à 19:52

    USA: les stocks de pétrole brut augmentent pour la 1e fois e…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont légèrement augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence...

    mercredi 18 septembre 2019 à 17:54

    L'attaque d'Aramco « indéniablement commanditée par l'Iran »…

    Dubaï: Le ministère saoudien de la Défense a présenté mercredi des débris de drones et de missiles utilisés selon lui lors de...

    mercredi 18 septembre 2019 à 12:56

    Le pétrole baisse mais reste soutenu par le risque élevé en …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, alors que les investisseurs suivent de près l'évolution de l'approvisionnement...

    mercredi 18 septembre 2019 à 10:39

    Loukoïl met en garde contre l'achat de pétrole... sur Instag…

    Moscou: Le géant pétrolier russe Loukoïl a mis en garde ses clients contre de fausses offres d'achat de pétrole diffusées sur le...

    mardi 17 septembre 2019 à 21:46

    Suspendu à la production saoudienne, le pétrole se replie ap…

    Cours de clôture: Le prix du brut new-yorkais, qui avait flambé lundi après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Dimanche 15 septembre 2019 Selon le ministre de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite