Menu
A+ A A-

Repli, marché inquiet après les élections en Italie

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mardi en cours d'échanges européens, à l'unisson des Bourses, sur un marché miné par la crainte d'une impasse politique en Italie à l'issue d'élections législatives, et de plus prudent avant une reprise des négociations dans le dossier du nucléaire iranien.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 113,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,20 dollar par rapport à la clôture de lundi, après être descendu vers 08H15 GMT à 113,26 dollars, au plus bas depuis un mois.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, cédait 68 cents à 92,43 dollars. Il a glissé dans les échanges asiatiques à 91,92 dollars, un niveau plus vu depuis début janvier.

Après avoir tenté un timide rebond vendredi et lundi après une nette chute en milieu de semaine dernière, "les cours du brut sont à nouveau en baisse mardi, à l'unisson d'un repli des marchés boursiers, car l'incertitude sur les élections italiennes effrite l'appétit des investisseurs pour les actifs jugés risqués" tels les actions et les matières premières, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

A l'issue d'élections législatives dimanche et lundi, la coalition de la gauche italienne menée par Pier Luigi Bersani a obtenu une majorité de sièges à la Chambre des députés, mais, au Sénat, la droite disposerait de plus de sièges, et aucune majorité claire ne se dégage, même en cas d'alliance entre la gauche et le centre emmené par le chef du gouvernement sortant Mario Monti.

"L'Italie apporte un regain d'incertitude sur les perspectives politiques et économiques au sein de la zone euro, alimentant une volatilité accrue des échanges sur le marché", car un blocage politique en Italie pourrait remettre en cause la poursuite des réformes économiques entreprise par le pays sous l'impulsion de M. Monti, observait Mme Sokou.

Par ailleurs, les opérateurs faisaient preuve de prudence alors qu'avaient repris mardi, après plus de huit mois d'interruption, des négociations entre l'Iran et les pays du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sur le programme nucléaire de Téhéran, soupçonné par les Occidentaux d'avoir des visées militaires.

Le groupe 5+1 devrait proposer "une baisse de certaines sanctions sur le commerce de l'or, celles concernant l'industrie pétrochimique et certaines sanctions bancaires" en échange de concession de la part de Téhéran, selon une une source du groupe 5+1.

"Même s'il est peu probable que la reprise mardi des pourparlers aboutisse sur des avancées importantes", étant donné les divergences persistantes entre l'Iran et les grandes puissances, "tout signal positif montrant un rapprochement lors de la rencontre" pèserait sur les cours du pétrole en diminuant quelque peu les craintes d'une escalade des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, estimaient les experts du cabinet JBC Energy.

jq



(AWP / 26.02.2013 13h00)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite