Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse à New York, pâtissant de craintes sur l'Italie

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le prix du pétrole a reculé lundi à New York, les courtiers réagissant négativement à l'annonce de la démission du chef du gouvernement italien Mario Monti et s'inquiétant toujours des perspectives incertaines sur l'économie mondiale.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a lâché 37 cents à 85,56 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a terminé à 107,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"Le marché a un peu pris peur après l'annonce de la démission de M. Monti et de la candidature de Silvio Berlusconi", a remarqué Bart Melek, de TD Securities, notant que les investisseurs craignaient qu'un retour de ce dernier au pouvoir "n'efface tous les progrès réalisés par l'Italie ces derniers mois".

Cette nouvelle a, selon lui, particulièrement marqué les courtiers américains.

"Les Européens sont sans doute plus à l'aise avec cette annonce car ils savent que cela n'aura sans doute pas un grand impact" alors que les investisseurs de l'autre côté de l'Atlantique "sont un peu plus inquiets car ils comprennent moins bien les dynamiques en jeu dans cette histoire politique", a noté M. Melek.

Les courtiers sont aussi restés en retrait alors que les perspectives macroéconomiques restent "incertaines", "avec le débat budgétaire toujours en cours aux Etats-Unis et la réunion à venir (mardi et mercredi) du Comité de politique monétaire de la Banque centrale américaine", a souligné Timothy Evans, de Citi.

Ils sont également prudents à l'approche des élections législatives prévues dimanche au Japon et du scrutin anticipé prévu vers la fin février en Italie, a ajouté l'analyste.

L'évolution des prix du gaz naturel et du fioul de chauffage, "qui ont énormément baissé en raison des températures actuellement douces sur la côte nord-est des Etats-Unis", a aussi influencé le recul du baril d'or noir, a remarqué John Kilduff, d'Again Capital.

Les cours du pétrole avaient pourtant profité en début de séance de "données meilleures que prévu en provenance de Chine" qui apportent "un regain d'optimisme sur les perspectives de demande" de ce pays, a noté David Bouckhout, de TD Securities.

La production industrielle chinoise a en effet rebondi en novembre, lançant un signal d'accélération de la croissance dans la deuxième économie mondiale. Les ventes de détail, jauge de la consommation des ménages, ont aussi progressé de 14,9% en novembre sur un an, contre 14,5% en octobre.

Les importations de brut par Pékin ont par ailleurs "augmenté de 3% en novembre sur un an", a noté Robert Yawger, de Mizuho Securities.

De façon générale, les courtiers sont restés attentifs à toute indication sur la réunion des ministres des pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) prévue mercredi à Vienne, même s'il "est très peu probable que le cartel apporte des changements à son niveau actuel de quotas de production", a souligné Matt Smith, de Schneider Electric.

rp



(AWP / 11.12.2012 06h21)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite