Menu
A+ A A-

Nouvelle envolée des prix du brut face au soulèvement égyptien

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont connu une nouvelle envolée lundi, le soulèvement populaire en Egypte ayant contribué à porter le baril à de nouveaux plus hauts depuis deux ans à New York et à Londres, à plus de 100 dollars.

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 92,19 dollars, pour un gain de 2,85 dollars (+3,19%). Il a atteint 92,84 dollars, son plus haut niveau depuis octobre 2008.

Dans le même temps, le Brent a dépassé la barre des 100 dollars à Londres, franchi pour la dernière fois à cette même époque. Sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance en mars a clôturé à 101,01 dollars, en hausse de 1,59 dollar, après être monté jusqu'à 101,73 dollars.

"De plus en plus, les spéculations vont bon train sur le fait de savoir si le canal de Suez va pouvoir maintenir son flux de trafic", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

A l'ouverture du marché new-yorkais, les investisseurs avaient un peu repris confiance sur le fait que le pétrole allait pouvoir continuer d'être transporté via l'Egypte. Mais les inquiétudes ont rapidement repris le dessus, même si les médias officiels avaient rapporté que le canal fonctionnait "à pleine capacité".

Petit producteur de brut, l'Egypte occupe toutefois une position-clé dans le transit du pétrole.

"Environ un million de barils par jour transitent par le canal de Suez, en provenance de la région du Golfe en direction de la Méditerranée. De plus, un oléoduc (le Sumed, ndlr) transporte 1,1 million de barils de brut par jour", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

De plus, les craintes de voir les troubles se propager à d'autres pays producteurs plus importants persistaient, a rapporté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

L'Egypte a emboîté le pas à la Tunisie, et des manifestations ont été signalées dans d'autres pays de la région, comme en Algérie, qui est un exportateur de pétrole.

"Le marché se demande qui va émerger comme nouveau leader. S'ils sont vraiment anti-occidentaux ou anti-Israël, la prime (sur les prix) politique sera gonflée pour un long moment", a expliqué John Kilduff.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a réagi en affirmant par la voix de son secrétaire général Abdallah Salem El-Badri que l'aggravation de la situation en Egypte pourrait entraîner le blocage de routes pétrolières stratégiques et générer une "pénurie" de brut.

Mais l'Opep est prête à accroître sa production si tel était le cas, a ajouté M. El-Badri.

Si l'Opep devait ordonner une réunion exceptionnelle, ce serait un signal baissier, alors que "toute offre additionnelle devrait supprimer une hausse des prix due à l'instabilité politique", ont observé les analystes de JPMorgan.

Toutefois, M. El-Badri a lié toute intervention à des réserves qui se réduiraient à 53 jours de consommation, un détail qui, lui, est plutôt haussier car il rendrait les investisseurs mal à l'aise par rapport au niveau des stocks, ont souligné les analystes.

rp

(AWP/01 février 2011 06h20)

Commenter Nouvelle envolée des prix du brut face au soulèvement égyptien


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 juillet 2021 à 17:52

    USA: baisse plus importante que prévu des stocks américains …

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse plus importante que prévu durant la semaine close...

    mercredi 28 juillet 2021 à 12:01

    Le pétrole progresse, les stocks américains attendus en bais…

    Londres: Les prix du pétrole avançaient mercredi, la perspective de voir les stocks de brut se réduire aux Etats-Unis, signal d'une demande...

    mercredi 28 juillet 2021 à 08:29

    Equinor tiré par le rebond du pétrole au 2e trimestre

    Oslo: Le géant pétrolier norvégien Equinor a annoncé mercredi un bénéfice de près de 2 milliards de dollars (1,8 milliard de francs)...

    mardi 27 juillet 2021 à 21:57

    Le pétrole piétine, le Covid-19 plane sur la demande

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient brièvement regagné mardi leur niveau d'avant la réunion de l'Opep+ il y a...

    mardi 27 juillet 2021 à 12:09

    Le pétrole avance à petits pas, le Covid-19 plane sur la dem…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse mardi, les investisseurs restant suspendus à la propagation du Covid-19 et aux éventuelles...

    lundi 26 juillet 2021 à 22:32

    Le pétrole se stabilise dans un marché attentiste

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont stabilisés lundi dans un marché attentiste, trahissant...

    lundi 26 juillet 2021 à 12:32

    Le pétrole en baisse, malmené par le Covid-19 et l'Iran

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en petite baisse lundi, trahissant les interrogations des investisseurs autour de la progression des...

    vendredi 23 juillet 2021 à 22:50

    Le pétrole consolide, entre demande soutenue et crainte du C…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en légère hausse vendredi, dans un marché calme qui a consolidé ses positions...

    vendredi 23 juillet 2021 à 11:42

    Le pétrole fait du sur place après avoir recouvré ses pertes…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient proches de l'équilibre vendredi, les investisseurs semblant faire une pause après avoir rattrapé durant la semaine...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite